Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Dim 6 Fév - 16:50

C'est un appartement deux pièces puisque la plus grande comprend la mini cuisine, le salon, et la chambre à coucher. La deuxième est la salle de bain qui se situe à gauche de la porte d'entrée, à droite de cette dernière, il y a un placard coulissant pour les vêtements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Dim 6 Fév - 16:55

Il monte quatre étages, l'immeuble est sans ascenseur, peut-être seul point négatif, tout est silencieux. Le quartier semble vraiment calme. Il finit par s'arrêter devant une porte et il la déverrouille. Il entre, allume la lumière, et te laisse entrer avant de fermer la porte derrière vous.

Il observe tes réactions, et il se contente d'un :


Voilà. J'espère que ceci te conviendra.


Il te tend tes nouvelles clés. Une voiture, un portable, un appartement. Tu es parée pour une nouvelle vie, non ? Te manque t-il quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 10 Fév - 19:57

Un silence s'était de nouveau installé dans la voiture tandis que Bastian continuait de conduire et de me mener vers ma nouvelle maison. Mon appartement.
Rien que d'y repenser ça m'en fichait des frissons de plaisir, enfin ! Depuis le temps que je galère, à dormir dans cette petite chambre d'hôtel j'allais enfin avoir un nouveau toit sur ma tête ! Que c'était bon !
Je regardais donc avec une certaine avidité le coin dans lequel m'amenait mon supérieur. Je dois dire que je ne connaissais pas grand chose par ici, Roosevelt Island... En effet, pas grand chose me venait à l'esprit à part le fait que je serais en territoire ennemi bien sûr.
J'observais donc attentivement le coin, remarquant que c'était véritablement calme, c'est sûr qu'ici je pourrais bosser tranquille et me reposer sans être déranger par des gangs toutes les cinq minutes !

Lorsqu'il gara la voiture dans le petit parking privé, j'en frémissais déjà d'impatience. Ma voiture ! Quand il me tendit les clefs, mon cœur manqua un battement tant j'étais heureuse à cet instant précis. Je la regardais encore une fois, amoureusement, cette petite voiture avant de le suivre dans les escaliers. Un immeuble sans ascenseur? Pas grave ! J'ai un nouvel habitat, je vais pas me plaindre à cause de ça ! Et puis ça m'entretiendra, j'ai l'impression que ça fait des plombes que je n'ai pas couru ni fait de réel sport. Je dois dire que ça me manque, bah pas grave, je devrais avoir un peu plus d'argent... Peut-être que je pourrais en profiter?
Ah mais non, d'abord je dois m'acheter de nouveaux vêtements... Avec l'hiver qui approche je risque d'attraper une pneumonie si je reste habillée comme ça ! Malgré ces quelques petites pensées négatives, tout mon corps tremble d'excitation à l'approche de mon appartement. J'ai comme l'impression d'être redevenue une gamine de cinq ans qui est prête à s'extasier devant un nouveau présent ! Dingue l'effet que ça peut me faire toute cette histoire.
Je le laisse ouvrir la porte et je me surprends à retenir ma respiration. Puis j'entre après qu'il est allumé la lumière, le laissant fermer derrière nous.

Seigneur ! Que c'était étrange de se dire que j'allais habiter ici ! Je remarque une porte sur ma droite, l'ouvre quelques secondes pour me rendre compte qu'il s'agit de la salle de bain, puis je la referme et remarque le grand placard à ma gauche surmonté de miroir puis j'avance. Je suis toute frémissante alors que je commence à déambuler dans le petit appartement qui s'offre à moi.
Je ne pouvais pas rêver mieux ! Ce n'est pas forcément grand, mais vivant seule cela me convient parfaitement. Et puis... Au moins j'ai un lit deux places ! Rien que ça, ça me fait déjà saliver à l'idée des nuits merveilleuses qui m'attendent dans mon nouveau nid.
Puis je m'approche de la télé sur le mur, la touche délicatement avant de toucher à son tour la table du salon. Mon appart... mon appart ! En fait, je crois que j'ai du mal à réaliser encore.
Puis je me tourne enfin vers la cuisine, une cuisine équipée : le rêve ! Je commence limite à saliver quand j'ouvre un placard et que je remarque qu'il n'y a rien dedans.

Tout d'un coup je redescend sur terre. Oui cela me convient parfaitement mais maintenant faut que je le remplisse cet appart'... Avec mon simple sac de sport dans lequel se battent en duel quelques vêtements, je vais aller loin !
Enfin, je soupire distraitement avant de me retourner vers Bastian, qui reste silencieux malgré sa constatation. Puis je me souviens que nous sommes trempés tous les deux à le voir dégouliner des cheveux.

Je parie que dans la salle de bain il n'y a rien non plus ! Rhaaa ! On peut même pas manger un truc. Je réfléchis à toute vitesse. C'est lui qui m'a dégoté cet appart', non? C'est qu'il a forcément du se renseigner pour savoir s'il y avait des supérettes, des traiteurs, des laveries ou ce genre de choses dans le coin, n'est-ce pas?
Dans ce cas... Faut que j'aille acheter dès ce soir quelques objets de nécessité, en plus de mon sac à aller récupérer à l'hôtel.


ça te dirait de manger un truc? Y a rien dans les placards mais tu dois bien savoir où on peut manger quelque chose dans le coin ou alors une supérette où on pourrait acheter un truc à réchauffer ici, non?

Je me rapproche tranquillement de lui alors que je lui parle. Et là, je me surprends moi-même en entreprenant un geste d'amitié envers lui. Je lui attrape une mèche de cheveux entre deux doigts, pour la presser quelques secondes, le temps de faire couler quelques gouttes d'eau puis de retirer ma main et de reprendre la parole, souriant tout doucement, d'un petit sourire.

Mais surtout un endroit où on pourrait acheter des serviettes. C'est pas que j'ai envie d'attraper froid mais c'est pas loin et je pense que toi aussi, non? T'en penses quoi? On va s'acheter quelques trucs?

Je ne lui dis pas pour autant que c'est aussi parce que j'aimerais qu'il m'en dise encore des choses sur le gang puis peut-être sur cette fille qui l'a appelé plus tôt, qui sait?
En tout cas, je commence à avoir faim ça c'est certain : se nourrir que de donut's ou de sandwich rapide au NYPD c'est pas le pied...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 10 Fév - 20:56

[Level up!!!]

Il te regarde étrangement lorsque tu t'approches de lui pour faire goutter une de ses mèches de cheveux. Il ne dit rien mais t'observes simplement. Il semble légèrement intrigué par ton comportement soudain si amical avec lui et surtout familier. Tu oublies qu'il est ton supérieur ? Cette idée te passe totalement au dessus de la tête.

A ta demande, il fait une légère moue, du genre " ah mais je comptais y aller moi". Mais finalement sous ton regard charmeur, il semble changer d'avis :


Il y a un supermarché pas loin, oui. Pour ce qui est de manger... Je ne sais pas, j'ai d'autres choses à faire, du moins, des affaires qui m'attendent...


Il travaille encore à cette heure ? Bon sang, mais c'est de l'exploitation ! Pire que le NYPD ! Il finit par descendre les escaliers, te laisse fermer la porte et vous reprenez la voiture, il te laisse conduire vu que tu sembles si excitée par cette option.

Grâce à lui, tu arrives au supermarché du coin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 10 Fév - 22:39

Non, je ne suis pas en colère. Je suis simplement... simplement quoi? Je ne supporte pas de voir qu'il peut retourner une situation aussi facilement et toujours avec son air imperturbable. Oui c'est ça qui me dérange peut-être, son côté trop sûr, trop calme, trop inébranlable. Je crois que ça m'insupporte de voir un mec comme ça, même s'il est mon supérieur et que penser ce genre de choses ne se fait peut-être pas. Nan mais c'est vrai, comment vous réagiriez-vous, si vous deviez côtoyer une telle armoire à glace? Il reste sans arrêt de marbre ! C'est à en devenir fou ! Mais est-ce que je peux vraiment le lui dire ? Il y a des limites à respecter malgré tout...

Je paie donc la caissière en silence, payant 113 $ le tout, ouille, mais c'était nécessaire ! Le reste viendrait en temps et en heure ! Puis je me dirige vers la voiture, portant quelques sacs comme lui, m'extasiant en les rangeant dans le coffre puis me remontant le moral toute seule en reprenant le volant.
Ah que c'est agréable de conduire une telle voiture, y a pas à dire ! J'ai hâte de voir la tête des gens au NYPD, surtout celle d'O'Malley qui semble apprécier les voitures.
Je retrouve assez facilement le chemin du retour, même si mon supérieur doit m'aider une seule fois pour tourner dans la bonne rue. Je me gare dans le petit parking, et on remonte tout les deux à l'appartement.
Heureusement qu'il est là car je ne sais pas comment j'aurais fait pour tout transporter aussi rapidement dans l'appart'. Quatre étages sans ascenseur ça peut être long avec autant de courses.
J'insère la clef pour la première fois dans la porte pour l'ouvrir, et sourit à cet exploit. Ah ! Je suis chez moi ! Chez moi !
J'avance la première après avoir allumé, laissant à Bastian le soin de fermer derrière lui. Je me mettrais presque à siffler doucement si j'avais été seule ! Mon chez moi... Je crois que je ne me lasserais jamais de le dire et le redire dans ma tête.

En attendant, je dépose les sacs sur la table et j'enlève mon manteau qui est archi trempé. On est peut-être rester plus longtemps que prévu sous la pluie finalement...
Je l'accroche sur un coin du lit, proposant de faire de même à mon invité qui risque d'être mon cuisinier aussi pour la soirée. Puis je farfouille dans les divers sachets à la recherche des serviettes. Quand je les trouve, j'en lance une à la tête de Bastian, me mettant à rire doucement après cet écart avant de me sécher les cheveux.
En fait, c'est assez étrange de le voir là, au milieu de mon appartement, surtout après qu'il m'est effectivement dit qu'il prenait au sérieux la cuisine mexicaine vu qu'il était mexicain. J'en souris d'aise avant de commencer à ranger des trucs dans le frigo, le laissant seul avec ce qu'il a acheté minutieusement puis je vais vers la salle de bain pour ranger le reste des serviettes et tout ce qui est gel douche.

Une fois cela fait, je retourne dans la pièce principale pour chercher mes draps pendant que j'observe en silence le travail de Bastian.
D'avoir les cheveux un peu mouillé lui donne un certain charme, faut l'avouer... S'il ne me prenait pas autant la tête avec son attitude, peut-être que je pourrais le trouver pas mal, sa voix est plutôt stimulante parfois... Hum... Curieux que je pense cela alors que je le vois de profil, en train de chercher ce dont il a besoin dans les sacs.
J'aimerais bien voir un peu plus le côté humain qu'il a montré dans la voiture et au supermarché quand il s'est laissé submerger par ses émotions.


Besoin d'aide?

Je dis ça alors même que je pense que je ne sais rien sur lui. Je viens juste d'apprendre qu'il est bel et bien mexicain mais à part ça... Il est un vrai mystère et pour beaucoup de monde d'ailleurs. Pourquoi est-il arrivé chez les One Niners au fait? Et comment a-t-il fait pour devenir le bras droit de Charlie Nine? Un vrai mystère... Je suis d'ailleurs tellement plongée dans mes pensées que cela doit se voir parfaitement mais pour l'instant je sais juste que c'était comme s'il y avait un étranger en face de moi alors même qu'il faisait parti de ma nouvelle famille d'adoption... Et qu'il y tenait un rôle des plus importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 10 Fév - 22:54

Il te laisse vaquer dans le petit appartement, et se débarrasse de son manteau en cuir. Il attrape la serviette sans rechigner et tu peux lire dans son regard qu'il est légèrement amusé par ton geste. Tu ne manques pas de culot visiblement. Il est détendu. Il a relevé les manches de son polo blanc et tu peux voir un tatouage tribal sur tout l'avant du bras gauche.

Il coupe un poivron quand tu lui poses la question, et il répond simplement :


Non, non, c'est bon. Sauf si tu veux vraiment te rendre utile, tu n'as qu'à couper en petits morceaux la viande.


Il n'en dit pas plus, toutes les questions que tu te poses, doivent t'être dit à voix haute si tu veux avoir un minime espoir qu'il y réponde. Si tu veux voir ses émotions, il va falloir l'asticoter un peu plus, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Ven 11 Fév - 21:44

[ level up, donc : 1 point en capacité terrain avec Séduire un individu avec facilité (5/10) soit + 1 ; Influence sur un civil (8/10) soit + 1 ; Contact avec la police (10/10) soit + 6 ; Connaitre toutes les caches de son gang (5/10) soit +2] -> Fait

Alors même qu'il me répond tranquillement que je n'ai qu'à couper la viande en petits morceaux, je me surprends à voir mes draps dans les mains, attendant d'être mis sur le lit. J'avais complètement oublié que c'était ce que j'étais en train de faire avant de lui poser la question de l'aide.
Je finis donc seulement par le regarder se retourner, admirant au passage son tatouage sur le bras, quand l'a-t-il fait? Et pour quelle occasion? Puis je me remets à la tâche.
Bon, je finis ce lit puis je donne un coup de main.

Je m'active donc tranquillement, me prenant à siffloter un air guilleret. Que l'on est bien chez soi ! Et qu'importe s'il y avait quelqu'un que je n'appréciais pas forcément à côté, c'était la totale liberté et c'était vraiment bon !
Alors que je finis de faire mon lit, qui semble douillet à souhait, une bonne odeur de nourriture commence à me titiller les narines. Hum... Que cela sent délicieusement bon !
Je m'approche alors tout doucement de Bastian, à l'œuvre devant une casserole, en train de faire une belle petite sauce rouge. Je ne peux m'empêcher d'y tremper un doigt, doucement avant de le porter à mes lèvres, c'est trop tentant ! Et là... Hum... Un pur délice ! J'ai bien l'impression qu'il va être exquis ce repas !


Hum... Délicieuse... Cela laisse supposer quelque chose d'extrêmement bon...

Puis sans plus de cérémonie, j'attrape un couteau qui traîne et m'attelle au travail qu'il m'a confié : couper la viande, ne me doutant pas une seule seconde que mes paroles puissent être ambiguë. Il semble détendu, peut-être que c'est contagieux?
Je ne me préoccupe donc pas de ce qu'il peut penser, la tête tournée vers la viande mais tandis que je coupe, et qu'il cuisine, j'entreprends de poser quelques questions. Autant le faire, et puis n'ai-je pas proposer ce repas pour cela?


Plutôt sympa ton tatouage, tu l'as depuis longtemps? Il est aussi grand que celui des Niners?

Peut-être me parlera-t-il alors de son entrée dans le gang. Ce que ça sent bon ! Je ne peux m'empêcher de lancer un autre regard sur sa préparation. J'ai encore envie d'y gouter ! C'est trop dur d'attendre ! Je commence à avoir véritablement faim et c'est plus qu'alléchant. Oh que oui... J'en ai limite des yeux embués par la faim.

Tu me laisserais goûter encore une fois?

Cette fois-ci, au contraire, je le regarde droit dans les yeux, souriant tranquillement. C'est étrange mais je me sens bien tout à coup, comme si je me sentais à l'aise à présent. Peut-être que c'est dû à cet appart'? ou à ma nouvelle vie qui commence? En tout cas, je suis prise d'une douce torpeur ça c'est certain.
Est-ce qu'il l'est aussi? Détendu? A l'aise? Ou est-il au contraire tendu? J'aimerais bien savoir à quoi il pense, là immédiatement à faire la cuisine pour nous deux. Il semble parfois si inaccessible que ce genre de moments en devient forcément précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Sam 12 Fév - 11:25

Il se recule légèrement quand tu t'approches pour goûter la sauce. Il secoue la tête avec un petit sourire, comme s'il était habitué à ce quelqu'un fasse comme toi. Il ne dit rien néanmoins. Il continue à touiller la sauce lentement, puis il te regarde couper la viande. Il arrête son geste circulaire et te dit :

Attends, tu devrais l'attendrir un peu si tu veux qu'elle soit plus facile à couper. Viens t'occuper de la sauce, je vais le faire.

Il laisse la cuillère en bois dans la casserole, échange sa place avec la tienne en te frôlant légèrement et il va chercher quelque chose dans les sacs de courses : une masse à viande. Il pose la viande sur une planche en bois et il commence à taper d'un geste expert dessus. Plusieurs fois, concentré dans sa tâche, il répond simplement :


Si tu manges la sauce tout de suite, tu n'auras plus rien pour tes fajitas... Ce serait bête non ?

Il sourit, l'air moqueur. Tu as de plus en plus l'impression qu'il se croit avec quelqu'un d'autre. Bastian ne serait jamais comme ça avec un autre membre de gang. A qui peux-tu bien lui faire penser ?


Mon tatouage... Celui là, je l'ai fait avant d'arriv...il semble hésiter, et reprend finalement, je l'ai fait au Mexique avant d'émigrer ici, en Amérique. Celui des Niners est sur mon mollet et il aussi grand que celui que j'ai sur le bras, oui même un peu plus.

Il commence à couper la viande après l'avoir attendrie, d'un geste sûr et expert. Tu ne peux t'empêcher de suivre du regard son geste. Il a l'air très très à l'aise avec un couteau... La viande est coupée en plusieurs morceaux et il finit par la mettre dans une poêle sur le gaz. Il utilise quelques herbes dessus et d'huile d'olive. Dans une autre poêle, il remet de l'huile d'olive et fait tomber quelques morceaux de poivrons, il les fait revenir dedans avant de les remettre dans une assiette en carton, en attendant que tu en achètes de vraies...

Une bonne odeur vous remonte au nez quelques minutes après, et il continue son petit manège, il vient même derrière toi, et t'attrape le poignet doucement,

Tourne comme ça, lentement, la sauce ne va pas s'envoler, tu vois ?

Il sourit, t'aide encore un peu et finit par s'écarter. Tu découvres une nouvelle facette de ton supérieur : il est très patient avec les novices, en cuisine visiblement... Peut-être en autre chose aussi ? N'as tu pas quelques demandes à lui faire remonter à propos de ta capacité de tir ou tes capacités physiques ? Pour une fois que tu l'as sous la main... Il ne faut pas hésiter. Il n'est pas le bras droit de Charlie pour rien, semblerait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Sam 12 Fév - 22:07

Alors que j'attends qu'il me réponde, monsieur se met à sourire d'un air moqueur. Pour le coup, mon coeur manque un battement. Seigneur ! Qu'est-ce qu'il est différent avec cet air-là ! J'en oublie quasiment de couper la viande et je ne rechigne donc pas quand il me demande d'inverser les rôles : moi à la préparation de la sauce, lui à celle de la viande.
Je me déplace donc doucement, me raidissant quelque peu quand nos deux corps se frôlent puis je l'écoute à nouveau, me maudissant de réagir ainsi et d'avoir des réactions bizarres ce soir. D'ailleurs, il est beaucoup mais alors beaucoup trop familier aussi et je dois bien avouer que ça me déstabilise un peu. Est-ce que c'est bien moi qu'il voit là tout de suite à ses côtés? J'ai comme des doutes car jusqu'ici il a toujours été super froid avec moi, super distant comme avec tous les autres membres du gang d'ailleurs.
Merde. Qu'est-ce qu'il se passe à la fin? Je suis la seule à penser ce genre de conneries ou quoi? Et ça m'en fout limite les jetons.

Je recommence à touiller la sauce, lui se préparant à couper la viande tout en répondant à ma question. Ainsi, il a émigré au États-Unis? Quand? Et pour quelle raison?
Donc son tatouage de Niners se trouve sur le mollet hein... Pas mal comme endroit, s'il est tout le temps en jean on le verra jamais et on ne le suspectera pas le moins du monde. Intéressant. Lorsqu'il commence à attendrir la viande avant de la couper, j'en suis toute hypnotisée. La vache ! Qu'est-ce qu'il est doué avec un couteau en main ! J'aimerais vraiment pas me frotter à lui en combat singulier, il en donne quelque peu des sueurs froides... Mais en même temps... C'est tellement fascinant ! J'ai du mal à en détacher le regard.
Vraiment doué... Je suis ses gestes avec avidité. Qu'est-ce que j'aimerais pouvoir faire ça, moi aussi ! En plus, venant de lui, ça a l'air super facile. C'est dégueulasse quelqu'un d'aussi doué.

Dégoutée, mais tout aussi admirative, je retourne à ma sauce que je regarde assez mollement. Je recommence à la touiller, mais avec moins d'entrain que précédemment. Cet homme a le don de me rappeler qu'il est supérieur en tout point. Je me demande bien comment j'ai pu penser autre chose quelques secondes plus tôt à son propos.
Cela doit se voir que je ne suis pas assez énergique et concentrée car je me tends comme un ressort quand il se met derrière moi, et qu'il me prend le poignet pour guider mon geste. J'en avale difficilement ma salive alors qu'il m'explique comment faire : trop proche, il est beaucoup trop proche !
J'en retiens même mon souffle quelques secondes avant de me reprendre après m'être insultée mentalement puis je continue de mélanger la sauce. C'est plus facile d'un seul coup. Peut-être qu'il est bon professeur finalement... Sceptique, je regarde la cuiller en bois que je tiens et que je déplace doucement.
Hum... Cela me donne une idée... S'il est bon professeur et aussi doué, faut pas l'oublier, il peut peut-être me dire des tuyaux pour arriver à tirer correctement? Ou même pour me tenir au niveau à propos du physique? C'est pas que je sois rouillée mais ça me manque terriblement de ne plus courir tous les matins.


Pourquoi t'es venu aux States ? Le Mexique ne te plaisait plus? Et comment cela se fait-il que tu te sentes si ouvert et à l'aise avec moi ce soir? C'est pas que ça me dérange mais j'ai comme l'impression que tu vois quelqu'un d'autre à ma place, là tout de suite.

J'avais commencé à prononcer ces paroles tout en terminant de remuer la sauce, puis je me suis retournée vers la fin, pour m'adosser au plan de travail, croisant les bras sur ma poitrine, le fixant en silence.
Pour le coup, j'ai été peut-être un peu trop directe, mais j'ai bien l'impression qu'il n'y a que moi depuis tout à l'heure qui se sent menacée ici.


Et peut-être que c'est trop demander... T'es pas obligée de me répondre mais... Tu me donnerais quelques tuyaux pour m'améliorer aux tirs et pour me tenir en forme physiquement? Je vais bientôt être en territoire ennemi, j'aimerais être au top pour remplir ma mission.

Je me replonge dans un mutisme silencieux, mon sourire évanouit, le regard toujours fixé sur lui, inlassablement et froidement presque. Je montre peut-être un air du style, je suis sûre de moi, mais en même temps je me sens effectivement sur la tangente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Dim 13 Fév - 15:44

Les yeux fixés sur la viande qui cuit, il répond :

J'ai fui le Mexique à cause de la violence, de la faim, des trafics de drogues et d'organes. On était traité comme de la vermine. Et comme beaucoup d'autres mexicains, je croyais au rêve américain. C'est tout.


Il semble se tendre après ces paroles, sans doute n'aime t-il pas parler de sa véritable origine et de son passé. Tu connais très bien le traitement qu'on inflige aux sans papiers même si maintenant grâce à Charlie il doit en avoir. Mais rien que le fait de survivre et passer la frontière, à la nage le plus souvent et résister à la violence des gardes des frontières c'est un exploit. Surtout qu'après la milice recherche les fugitifs. Ce sont tes cours du collège voir du lycée qui te reviennent en tête, vive l'espagnol et l'histoire !

Alors que tout est cuit, il installe le tout sur la petite table qui te sert pour manger et il reprend:

Tu me fais penser à ma petite sœur quand elle a faim et qu'elle essaye de manger ce que je prépare à manger, tout simplement.

Il s'installe, te montre comment faire une fajitas et il entame la sienne après t'en avoir donné une préparé par ses soins, il semble réfléchir pour ta question sur les armes à feu et l'entraînement physique :

Et bien, tu pourrais aller t'entraîner, on a rien sans rien, la maîtrise des armes à feu se fait avec de l'entraînement et la forme physique pareil. Paye toi un entraîneur en gymnase.


Visiblement il n'a pas bien saisi que l'entraîneur que tu souhaitais avoir, c'est lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Dim 13 Fév - 18:28

Dès qu'il me répond, je m'en veux mentalement au point de me donner des gifles dans ma tête. Quelle idiote je fais parfois ! Je mets en plein dans le plat, comme d'habitude quand c'est un sujet sensible. Je déteste mes sautes d'humeur bizarres aujourd'hui, ça ne fait que me porter préjudice. Je n'ai pas intérêt à faire ça en pleine mission sinon je suis cuite enfin... J'ai suffisamment travailler mon rôle pour que je n'ai pas à avoir ce genre de pensées mais bon, on est jamais à l'abri de quoique ce soit.
Néanmoins, il se reprend aussitôt et élude la question quasi facilement. Une brèche, une. Je le suis jusque la table où il installe tout ce qui a été préparé. Je m'assois en face de lui, en silence toujours. Malgré ce que je pense, ça me fout un sacré coup d'entendre qu'il en a bavé à mort pour rejoindre les Etats-Unis. Il a suffit qu'il ne prononce qu'une seule phrase pour que je saisisse l'horreur qu'il a du traverser.
Ce n'est pas parce qu'on est bien à l'abri dans sa salle de classe quand le prof relate les diverses actualités touchant le Mexique que l'on se sent en aucune façon concerné. Peut-être que d'autres, cela ne leur fait rien, mais moi je sais que ça m'avait bien marqué ce genre de choses. Que des êtres humains soient traités d'une telle manière, c'est inacceptable. Mais dans ce cas, pourquoi avoir intégré un gang où on dirige parfois ce genre de trafics? N'en a-t-il pas assez souffert comme ça pour s'infliger encore aujourd'hui ce genre de choses? Moi, n'ayant pas enduré cette traversée, de faire partie d'un gang qui en dirige certains, ne m'a jamais vraiment dérangé même si c'est dégueulasse mais lui dans ce cas? Pourquoi? Il avait une bonne raison de ne pas en rejoindre... Mais en même temps qui d'autres ici, aurait pu lui fournir des papiers nécessaires pour rester sur le territoire?

C'est peut-être cette information qui l'a fait se tourner vers Charlie Nine... A moins que ce dernier est vu un certain potentiel dès leur rencontre en Bastian. Je le regarde différemment comme pour essayer de percer ses pensées et la vérité qui l'entoure, le mystère dans lequel il semble se repaître pour se protéger. Cet homme est une belle énigme à résoudre.

Il a donc une petite sœur? Eh bien, déjà que tout seul c'est dur de traverser la frontière alors à deux? C'était peut-être elle, tout à l'heure qui l'a appelé. Cela expliquerait le changement d'attitude instantané alors qu'il est sensé ne montrer aucun sentiments. Une autre brèche, une autre.


C'était elle tout à l'heure au téléphone? Petit problème d'autorité, on dirait.

Je lui offre même un petit sourire moqueur à ma petite tirade. C'est bien pour le dérider un peu que j'agis de cette manière.
Je l'observe, en train de préparer une fajitas, malgré toute l'assurance que je montre, j'en ai jamais mangé, enfin pas des faites maisons en tout cas. Je le regarde donc s'activer avant d'accepter avec plaisir celle qui me tend.
Dès la première bouchée, je me sens transportée. Hum... Un véritable délice ! Je m'en mets certes partout sur les doigts, mais ça vaut largement le coup ! Que c'est bon ! Vraiment bon !
Je continue donc à manger ma fajita, savourant chaque morceau quand il répond enfin à ma question sur les divers entraînements à suivre. Serait-il aveugle? Ou le ferait-il exprès? Ce n'est pas ce genre de conseils que je demandais. Décidément, il est bien différent ce soir. Est-il toujours ainsi en dehors du boulot?

Il me fait tirer un autre sourire, un peu plus charmeur cette fois, tandis que je me lechouille gentiment les doigts avant de chiper une serviette en papier. Il faut vraiment que j'achète d'autres trucs pour m'équiper convenablement, en plus des assiettes en cartons.


Ce n'est pas vraiment ce que je te demandais...

Je commence à me préparer une seconde fajita, très lentement, sous ses yeux avant de reprendre la parole.

Je pensais plutôt à toi et toi seul en guise de professeur. Tu sembles patient avec les apprentis. Enfin, pour ce qui est des armes à feu, il y a une folle de la gâchette au NYPD qui n'attendrait que ça, et c'est gratuit. Mais pour le physique... Je pensais plutôt à un entraînement plus... personnel.

Je relève ma tête juste au moment où je prononce ce dernier mot et après un autre sourire, je mords avec délice dans ma nouvelle fajita. C'est vraiment trop trop bon. J'ai bien fait de l'inviter ! Je me régale et lui aussi je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Dim 13 Fév - 19:08

Il ne répond pas à ta petite blague et continue à manger tranquillement. L'heure tourne et il semblerait qu'il ne l'a pas oublié. Il croque dans sa fajita et un peu de sauce lui reste sur le coin de la lèvre, il amène son pouce pour essuyer et lécher ce dernier ensuite.

Lola est une gamine difficile. Et comme elle sait que je lui passe tout, elle en profite. Mais un jour, je ne pourrais vraiment plus assumer ses conneries... Elle finira par se ranger, j'en suis sûr.

Il boit un verre d'eau plus pour se désaltérer que par gêne face au piment et au poivron qui te brûlent la bouche. Un vrai mexicain, pour sûr ! Il réfléchit, à ta demande et te fixe :

Et pourquoi je t'entraînerai personnellement ? Tu as quelque chose à me proposer en échange ?

L'instinct du gangster revient au galop dirait-on... Ses yeux verts te déstabilisent encore plus maintenant qu'ils sont fixés dans les tiens... Bastian est vraiment quelqu'un de charismatique. Charlie ne l'a pas choisi pour rien, c'est certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Dim 13 Fév - 21:18

Alors que je mange doucement vu que le côté pimenté du plat commence à apparaître dans ma bouche, je l'écoute parler à propos de sa sœur. Quelqu'un de difficile apparemment ou plutôt quelqu'un qui a été gâté qui se rebelle. Forcément, cela arrive un jour ou l'autre. J'espère juste que lorsqu'il fait référence à "ses conneries", il ne veut pas dire par-là qu'elle fait des trucs hors la loi. Oh loin de là un jugement de ma part mais vu comment il en parle on dirait bien... Est-ce qu'elle sait ce qu'il fait à longueur de journée d'ailleurs?
En fait, alors qu'il me parle de ce problème précis avec sa petite sœur, je me pose moi-même la question à propos de mes frères. Si jamais l'un d'eux se prenait à vouloir passer du mauvais côté, comment je réagirais? Est-ce que je pourrais le couvrir inlassablement? Est-ce que je pourrais le protéger tout simplement?
Ils sont bien plus grands que moi en taille et niveau caractère, on peut pas dire qu'ils soient bien différents du mien mais disons que je m'inquièterais forcément et que je ne saurais pas comment réagir. Je ne peux donc qu'imaginer ce qu'il endure avec sa sœur, mais quel âge peut-elle bien avoir? Vu comment il en parle, elle a l'air plutôt jeune, beaucoup plus que mes petits frères.


Tu vis seul avec elle? Vu comment tu en parles, on dirait bien...

Puis je termine ma dernière bouchée. J'ai bien mangé pour ce soir ! La première fois depuis longtemps que j'ai un aussi bon repas et complet surtout ! C'est vrai que survivre que par sandwich ou donut's ça n'aide pas beaucoup... Mais quand on a pas d'argent, on fait avec ce qu'on peut et ce qu'on a.
Je le regarde terminer de manger, l'observant s'essuyer nonchalamment sa lèvre pleine de sauce avant de l'écouter parler. Enfin, le vif du sujet. Celui qui m'intéresse beaucoup plus.
Seigneur, que je déteste quand il utilise ce genre de regard... Il donne vraiment l'impression de tout dominer à cet instant précis et ça en est vraiment désagréable. Mais il a raison. Qu'est-ce que j'ai à offrir? Je croyais vraiment qu'il aurait accepté avec plaisir et sans rechigner? Je devrais le savoir pourtant qu'en étant dans un gang ce genre de choses se passeraient forcément...
Que proposer en échange? Je n'ai guère d'objet de valeurs depuis qu'ils m'ont tout pris et tout revendu alors de ce côté là, c'est niet. Voyons voir...
Je suis déjà au NYPD pour Charlie Nine... Je vais bientôt jouer un autre rôle de taupe au sein des Black Wolves pour le NYPD mais aussi forcément pour mon propre gang. Mais à part ça, qu'est-ce que je fais pour le gang?

A quoi je sers exactement à part servir de taupe? Rien... Je ne sers à rien, je ne suis qu'une informatrice pour l'instant, rien d'autre. J'observe. Alors que pourrais-je bien proposer à Bastian, le bras droit de Charlie contre un entraînement personnel et personnalisé?
Pourquoi ai-je donc intégré le gang des One Niners? Pour quelle raison? Je voulais m'amuser certes mais surtout changer de vie... changer de cette vie trop monotone, trop fade, pas très excitante en somme. Je voulais sortir des sentiers battus et me retrouver moi-même.
Être détective n'avait été rien d'autres qu'une réponse à mes parents qui s'inquiétait de me voir mal tourné dans ma jeunesse... Une manière pour moi de sauver les apparences mais à présent que je peux enfin être quelqu'un d'autre, enfin être moi, Abigail Jones, à quoi je servais vraiment? J'étais dans un gang mais après? J'ai failli être tué puis finalement suis devenue une taupe mais ensuite?
De quoi ai-je donc tellement besoin? l'envie? C'est à ça qu'il faut que je réfléchisse pour lui répondre quelque chose... Je le regarde fixement, soutenant son regard si charismatique et si déstabilisant.


Être une intermédiaire? Je suis déjà au NYPD pour vous mais ensuite? Je veux faire plus, tu pourrais me lancer sur n'importe quelle mission ou ce genre de chose. A quoi ça me sert de rester juste passive pour le gang? J'ai besoin de plus. Je n'ai pas envie de rester à l'écart ou d'être inutile pour les One Niners. Je ne vous ai pas rejoint pour me la couler douce, bien au contraire.

Je m'arrête quelques instants, réfléchissant à toute vitesse à ce que je pourrais dire pour le convaincre.

Si tu crois que je n'en suis pas capable, tu te trompes. Je ne veux pas rester en retrait, je veux me faire une place dans le gang. J'ai mes propres envies et mes propres objectifs, ce n'est pas pour rien que j'ai intégré les Niners, il y a bien plus. Je ne suis pas qu'une simple joueuse, Bastian. Je veux plus et pour cela j'ai besoin que quelqu'un me donne une chance et elle ne pourra se forcer qu'avec ton aide. Si je te demande ça, c'est que j'ai confiance en toi. N'apprenons-nous pas de nos supérieurs? Ne faut-il pas compter sur eux pour avancer et évoluer? Et ne faut-il pas prendre exemple sur eux pour se faire une place?

Je le fixe en silence, j'ai tout sauf envie de détourner mon regard.

N'as-tu pas fait de même pour te faire une place dans le gang et être là où tu te trouves aujourd'hui, en tant que bras droit? Je suis sérieuse, Bastian, bien plus que tu ne peux le croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Mar 15 Fév - 20:11

Il termine sa nourriture, tranquillement, il répond toujours aussi simple et économise ses mots, oubliant totalement l'épisode sur sa petite sœur. Sans doute n'a t-il pas envie de s'enfoncer encore plus dans sa vie privée.

Ne t'impatiente pas Abigail. Le rôle que tu joues n'est en rien un rôle secondaire. Tu peux en être certaine et puis quand à accomplir des missions en parallèle avec le NYPD... Je suis désolé, ce n'est tout simplement pas possible. Car si l'on découvre ce que tu fais, tu feras tomber ta couverture et même si Charlie croit en tes capacités, je doute qu'il te défende.

Il n'irait pas mettre la vie du gang en jeu pour toi. Reste à ta place et attends tout simplement. Pour ce qui est des entraînements personnels... Je verrais, j'ai vraiment beaucoup de travail, je te contacterai quand cela sera possible. Sans doute le soir la plupart du temps.


Il se lève, jette son assiette en carton et te donne quelques conseils pour faire réchauffer ou conserver les plats mexicains qu'ils restent, il s'apprête à partir. Est-ce bon pour toi ? N'as tu pas d'autres questions à lui poser ? Il enfile sa veste en cuir par dessus son polo blanc qui moule ses muscles, faisant jouer ces derniers d'un coup d'épaule. Il ferme son manteau et coince une cigarette au coin de ses lèvres et il te fixe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 17 Fév - 21:50

Alors que je l’écoute reprendre la parole, très lentement vu qu’il termine de manger tranquillement, je ne peux m’empêcher de détester cette attitude. Y a pas à dire, j’ai vraiment du mal avec lui pourtant il ne fait rien de bien précis. Il m’insupporte, rien d’autres. Et puisque « monsieur » joue son supérieur, ok, je me la ferme.

Et puis… Il a raison par certains côtés, cela pourrait mettre en péril ma couverture, mais en même temps je n’ai pas forcément dit que cela devait être pour tout de suite, juste que je voulais m’investir d’avantage dans la vie du gang. Enfin… J’ai l’impression que pour l’instant je n’aurais pas le dessus sur lui, et ce n’est pas faute d’essayer ! Je l’écoute en silence, comme une bonne élève et retiens le fait que c’est dur pour moi d’admettre qu’il a entièrement raison, une fois encore. Ça commence à en devenir agaçant mais qu’importe. J’ai saisi le message : « te précipites pas, fais ton boulot actuel, on verra ensuite ». Je ne suis pas complètement stupide, heureusement. Je l’observe alors en silence se lever, m’expliquer ce que je dois faire pour réchauffer les restes puis je le regarde s’habiller nonchalamment. Y a pas photo… Ce soir, il est hyper détendu en ma présence et ça me change totalement de nos autres conversations et puis… j’ai découvert qu’il cuisinait plutôt bien, j’aimerais bien savoir s’il sait cuisiner autre chose tiens…

Je me lève à mon tour après qu’il est fini de se revêtir de son manteau encore trempé je suppose puis me dirige vers le mien tandis qu’il se met une cigarette au coin des lèvres. Je me retourne vers lui une fois que j’ai mon manteau sur les épaules. Puis je le fixe tranquillement.


Tu veux que je te dépose quelque part ? Je dois aller chercher le reste de mes affaires à l’hôtel. Autant te déposer au passage. Alors t’es partant ?

Puis je cherche quelque chose dans mes poches, non pas mon portable mais la montre de Luke. Je la sors et la tends à Bastian.

Quand tu verras Luke, donne lui ceci de ma part et dit lui que je me suis achetée un réveil, que j’en ai plus besoin. Ah et aussi que je suis passée à autre chose. Il comprendra va.

Je lui adresse un sourire indécent avant de passer à ses côtés après qu’il l’est pris puis je me dirige vers l’entrée. J’attends qu’il me rejoigne pour fermer dernière nous et nous diriger vers le parking, quatre étages plus bas. Je vais de nouveau conduire ma Mini ! Yeah ! Ça gère un max ! Je sifflote gaiement tandis que je descends les escaliers et que je me dirige vers ma petite voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 17 Fév - 22:04

Il fourre la montre dans sa poche de jean en haussant un sourcil blasé, du genre "je m'appelle pas le facteur" puis il descend avec toi, alors que tu t'approches de ta petite voiture, il s'arrête près de la moto qui est garée près de ton véhicule, sort des clés de sa poche.

Il défait l'antivol, attrape le casque accroché avec et il te fait un sourire mystérieux, avant de coincer sa cigarette derrière son oreille. Il grimpe sur l'engin, met son casque, et murmure :

Merci bien, Officier Jones, mais j'ai aussi mon véhicule...

Un dernier clin d'œil, il fait marche arrière et file à toute vitesse. Bastian. Il avait encore tout prévu. La rage non ?

Lundi approche et t'amène inévitablement vers une nouvelle semaine de travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Mer 27 Avr - 22:18

[Abi : levelup!!]

@ Bryan : tu sens qu'on te choppe par le bras avec brutalité, et qu'on te fait monter un escalier, d'après ce que tu entends des alentours, tu dois êtes à proximité d'eau, peut-être une île, Staten Island ?

L'homme qui te guide te fait tomber sur un lit.

@ Abigail : Bastian te fait sortir, et dit à Luke d'aller se débarrasser de la voiture plus loin, ce que le brun fait sans rechigner. Tu montes alors qu'il guide un peu brutalement Bryan dans ton ancien appartement. La douleur est toujours là...

Te voilà enfin seule avec ton homme et ton ancien patron. Bastian semble furax.


Mais qu'est-ce qui s'est passé bordel ?!

Non, en fait, ce n'est pas qu'une impression...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Mer 27 Avr - 22:31

Alors que je me croyais perdue quand le fédéral m'avait mis les menottes et accrocher au radiateur, voilà que Bastian sort de nulle part. J'avais bien essayé de me défaire de ces foutus bracelets métalliques mais avec une main en moins c'était franchement dur et pas une infirmière près de moi pour pouvoir les soudoyer et leur demander une petite épingle !
Grimaçant donc de douleur pour essayer de me dégager en vain, l'alarme stridente continuant de hurler, voilà qu'on venait me sauver. Mais au regard que Bastian me jette, je vois très bien qu'il est en colère.
Merde... Je vais me prendre un sacré savon une fois sortie d'ici ! Je sursaute légèrement quand il me libère avec son desert eagle mais le suis ensuite à toute vitesse quand il m'emmène vers l'escalier, en direction du parking. J'enjambe mon persécuteur, une balle dans la tête, et cours le plus vite possible vers la voiture, dans laquelle j'entre en trombe, à l'arrière, à côté de Bryan déjà installé, bandé et bailloné, en piteux état. Hum... On dirait presque qu'il s'est fait passer à tabac dis donc !

Mais je ne peux même pas plaisanté à haute voix car la douleur me lance, Bastian aboie ses ordres et Luke surgit de nulle part devant la voiture avec des fédéraux aux trousses, avant de sauter dans la voiture en marche et qu'une course poursuite ne commence.
Je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai bien cru y passer tant la douleur se réveillait au moindre mouvement brusque dans cette voiture. Serrant les dents avec force, je finis par sentir un peu de sang de ma bouche avant de me rendre compte que je me suis mordue la lèvre, mais bien.
Je le vois à sa conduite que Bastian semble ultra nerveux et stressé mais surtout en colère. Je vais m'en prendre plein la tronche...
Oh oui... Curieusement, j'appréhende vraiment ce moment... Je me sens vraiment mal, là, tout à coup. Mais je tiens bon, je suis Bastian, une fois arrivée devant mon ancien immeuble et je le suis docilement jusqu'à mon ancien appartement, ne prononçant aucune parole sur la manière dont il guide Bryan ou sur le fait qu'il semble hyper furax. Qu'est-ce que j'aurais voulu être loin de cet endroit !

J'encaisse ses paroles, me faisant violence pour me retenir de parler, et portant une main à mon épaule une fois qu'il me lâche à l'abri dans l'appart'.
Alors seulement, je me dirige vers l'une des chaises de la pièce, sur laquelle je m'assoies, non sans grimacer au passage.


Disons que la diversion de Luke nous a un peu... mis face à un choix difficile à faire et que ça n'a pas fonctionné, voilà. Enfin, Bryan a pu s'enfuir, moi pas, et le garde a réussi à me bloquer. T'es intervenu, fin de l'histoire. Le reste, t'as qu'à poser la question à notre prisonnier.

J'ai vraiment pas la force de parler plus longtemps et de faire un résumé plus détaillé, je sens des gouttes de sueurs perlées sur mon visage sous l'effort pour ne pas gémir ou crier sous la douleur de cette foutue balle dans l'épaule.
Je n'oppose aucune résistance à Bastian, il ne voit qu'un visage neutre voire épuisé, rien d'autre. C'est la vérité, ça a foiré, point barre même si j'ai pas fini d'en entendre parler à mon avis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Mer 27 Avr - 22:38

Il soupire et va enlever son bâillon à Bryan sans pour autant lui libérer les mains.

Alors Junior, qu'est-ce que tu racontes de beau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Summer
Modérateur
avatar

Messages : 661
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 31

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
170/180  (170/180)
Respect:
115/150  (115/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 28 Avr - 0:12

Je lève un sourcil lorsqu'il me demande ce que je raconte de beau :

Comment ça qu'est-ce que je raconte de beau ? Elle avait un plan en tête je l'ai laissé faire. Vu comme c'était parti avec l'agent fédéral, c'était pas gagné à tel point que j'ai chopé un médecin au 7e pour jouer moi-même l'infiltration et attirer les deux gorilles vers l'extérieur pour vous les amener sur le parking. Mais visiblement, t'as pas eu suffisamment confiance en ton équipe et tu t'es pointé avant qu'ils sortent.

Après ce qui s'est passé à l'étage j'en sais rien, j'étais déjà parti. A tous les coups elle a cherché à lui faire exploser son autorité au visage, ce qui n'a pas fonctionné. Pas pour rien que j'avais prévu un plan de secours.

Voilà ce que je peux te raconter de beau, ni plus, ni moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 28 Avr - 10:52

@ Bryan : tu sens une lame qui passe entre ton visage et le bandeau que tu portes, il le coupe sans plus de délicatesse.

Tu peux donc voir qu'Abigail est assise et se tient l'épaule gauche, l'assassin de ton père avance dans le petit appartement et va dans la seule seconde pièce possible, sans doute la salle de bain puisqu'il revient avec une trousse de secours.

@ Abigail : Bastian s'installe près de toi, sans perdre pour autant son regard vert foncé signe qu'il est toujours énervé. Il t'enlève ta blouse de médecin ce qui t'arrache une grimace puis il coupe purement et simplement le vêtement que tu as en dessous au niveau du bras gauche.

Le saignement s'est arrêté de lui même, mais la présence de la balle est toujours visible, le brun se mord la lèvre, il déchire un paquet de compresse et prend du désinfectant, il t'applique un coton imbibé et ça te brûle carrément, il nettoie ce qu'il peut de la plaie en te tenant fermement le bras pour que tu ne bouges pas. Et il attrape à nouveau son couteau. Il nettoie la lame avec le désinfectant et s'approche de la blessure.

Ne bouge pas. Je vais devoir prolonger l'entaille pour extraire la balle.

Ce qu'il fait immédiatement, il coupe ta peau au dessus et en dessous de la blessure pour agrandir. Ensuite il cherche une pince ou quelque chose dans ce genre, une pince à épiler faisant l'affaire et après l'avoir stérilisé, il écarte ta peau et va plonger l'instrument dans ta chaire.

La douleur est franchement atroce, surtout que tu es éveillée donc tu prends dix fois plus cher. Au bout de quelques minutes, il extirpe la balle. Il désinfecte à nouveau et commence de suite à te faire des points de suture propres. L'aiguille à côté de ce que tu viens d'avoir, c'est de la gnognotte...

Il te libère finalement et va boire un verre d'eau, il t'apporte quelque chose de sucré, pour que tu ne tombes pas dans les vapes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 28 Avr - 13:04

C'est tellement atroce que je n'arrive même pas à répliquer au ton sarcastique voire narquois de Summer Junior. Je n'ai même plus la force de parler et de contredire les paroles de Bryan, comme quoi tout est de ma faute et qu'il n'y a rien à dire sur l'intervention de Bastian.
Il a agit pour me sauver, rien d'autre, ce n'est pas une question de confiance ou pas car il me l'a déjà répété qu'il me faisait confiance. Non... Tout est de ma faute, entièrement la mienne et non celle de quelqu'un d'autre...
J'aurais dû tenter l'escalier quand le garde était occupé avec Luke plutôt que de tenter l'ascenseur, j'aurais dû obéir au garde, la première fois qu'il m'a dit de ne plus bouger... C'est moi qui ai marché de deux pas, pas Bastian, c'est moi qui n'est pas su mener la mission à bien, pas Bastian. Donc c'est ma faute... Cette blessure, ce demi-fiasco, ces meurtres, tout ! Tout ! Mais je n'arrive plus à émettre la moindre parole, si je le fais... Si je le fais, je sens que ma voix tremblera et qu'on n'entendra rien d'autre que mes gémissements de douleurs, mes appels à l'aide.
Je suis bien tentée de me lever et de partir m'enfermer dans la salle de bain pour m'occuper de cette épaule mais je ne suis pas assez rapide pour le faire... Bastian y va de lui-même après avoir coupé le bandeau du fils Summer.

Je l'observe quelques secondes en silence, le temps que mon supérieur revienne, je ne lui montre rien d'autre qu'un visage neutre. Pas besoin de voir que j'ai mal, même si c'est difficile à camoufler derrière les tremblements de ma main droite sur mon épaule gauche...

Fait chier... Trop mal... Et surtout, trop stressée... trop tendue... Je me sens mal... vraiment mal et de voir mon copain dans un état d'énervement aussi important ne m'aide pas.
Je retiens mon souffle quand il m'enlève cette fichue blouse qui semble me coller à la peau et quand il déchire et coupe mon haut. Je ne reprends mon souffle que lorsqu'il se mord les lèvres. Peut-être... Peut-être qu'il est inquiet? Peut-être qu'il ne trouve pas d'autre moyen pour me le montrer que cette colère? N'avait-il pas déjà agi de la sorte le jour où j'avais failli me faire violer? Le jour de la mort de Dean Summer? Ne m'avait-il pas montrer un visage fermé et en colère à ce moment-là? Cela serait le cas maintenant?
Alors... Avant qu'il ne me désinfecte, avant qu'il ne fasse cet horrible travail, je prends la parole et lui chuchote tout bas ce que je suis capable de dire, là, tout de suite.


Tu l'as déjà tué... Il est déjà mort...

Puis j'essaie de reprendre ma concentration pour oublier ce qu'il va se produire. Je serre à nouveau les dents, et quand Bastian commence son travail, j'essaie de me dégager par réflexe avant qu'il ne me maintienne fermement.
Nan... Nan, je ne veux pas ! Non ! Arrête ! Arrête ! Mais aucun son ne sort, ils restent bloqués dans ma gorge, ma voix s'est éteinte sous la douleur, aucun cri ne veut sortir. Je dois supporter le désinfectant, je dois supporter la douleur, je dois me fixer sur le bras droit des Niners. J'acquiesce en silence quand il m'annonce qu'il va devoir couper ma plaie un peu plus pour en extraire la balle. Je dois supporter... Je dois le faire...
Je dois tenir : lutter contre l'évanouissement, contre cette souffrance, contre le fait que ça me fait mal de voir Bastian dans un état pareil... Il le faut.
Néanmoins, même si mes cris refusent de sortir, mes larmes ne le peuvent pas elles, et je les sens couler le long de mes joues alors qu'il insère la pince à épiler pour essayer d'extraire cette balle, ce qui n'est pas une mince affaire. De ma main libre je m'accroche à ma cuisse, et de mes yeux je fixe Bastian dans son travail, je ne le quitte pas des yeux. Je tiendrais.

Je pleure en silence pendant toute l'opération tant c'est atroce, tant ça me fait mal. Plusieurs fois, j'ai bien cru que j'allais m'évanouir, que j'allais lâcher prise mais en me forçant à regarder mon homme, en me forçant à le faire, chaque fois j'ai tenu bon mais je suis soulagée quand il s'attaque enfin aux points de sutures.
Enfin un répit, enfin je peux respirer normalement plutôt que de suffoquer à chaque coup de pince ou à chaque passage de la compresse sur ma peau à vif... Je me sens... hagarde quand il arrête. Surtout quand il me libère enfin de sa poigne de faire... Je me sens bizarre... Oui...
Je prend ce qu'il me tend et je me force à avaler chaque bouchée. C'est dure... Je me sens pâteuse comme si j'allais vomir donc je repose ce que je mange sur la table avant que ça n'arrive...
J'ai la tête qui tourne.


Merci... Merci...

un souffle, un courant d'air, une voix enrouée et faible. Je reporte alors mon regard vers Summer Junior que j'ai oublié jusque là, le temps de l'opération.

Voici votre nouveau chez vous. Il n'y a que le stricte nécessaire sur place.

Je ne peux rien dire d'autre, je me sens trop patraque pour ça, je jette un œil à ce que je mangeais, l'air de me dire qu'il faut que j'en mange plus mais que je n'en ai ni l'envie ni la force surtout. J'ai envie de partir d'ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 28 Avr - 19:47

Bastian se relève après avoir rangé le matériel, il reçoit un appel de ses hommes. Le FBI a bien été semé dans les différents quartiers et Luke confirme qu'il a fait brûler la voiture. Le brun va vers la porte, après t'avoir donné son arme dans les mains,

Je vous laisse discuter pendant quelques minutes. Appelle moi s'il y a un problème, j'ai un coup de fil à passer.

Il sort, vous voilà tous les deux, peut-être que vous expliquer clairement ce que vous attendez l'un de l'autre, les projets que vous pourriez prévoir pour la suite serait une bonne idée pour commencer une nouvelle vie...? Ami plutôt qu'ennemi, drôle d'idée pour un gangster et un policier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 39

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 28 Avr - 20:47

Qu'on en finisse vite. J'en ai marre aujourd'hui... Je trouve cette journée trop longue, trop fatiguante, trop douloureuse physiquement et mentalement. Je déteste voir Bastian dans cet état, m'ignorer, me reprocher mes erreurs, je le sais... J'en ai fait... Je les assumerais mais maintenant?
J'avais tout sauf besoin de rester seule à seul avec le fiston Summer. Mais en même temps... Il est nécessaire d'établir de nouvelles règles et une nouvelle relation puisque "je" l'ai sorti de son hôpital. Qu'est-ce que ça me fatigue mais ça, je sais que c'est en parti dû à ma blessure et à l'opération barbare que je viens de subir devant les yeux de ce cher bon Summer.
Je prends l'arme de Bastian au moment où il sort, et décide de ne pas encore libérer les mains de Bryan. Plus longtemps il restera attaché, mieux ça sera sur moi, pas que je lui fasse pas confiance... La preuve, il a réussi à me ramener Bastian pour me sauver. Bref.

Je soupire un peu, tentant de lutter contre la nausée d'un truc que j'ai avalé qui passe pas. J'évite de bouger le plus possible mon bras gauche pour ne pas faire déplacer mon épaule...
Je tiens mon arme face à Bryan, pour lui signaler qu'au moindre mouvement suspect je le tue ou l'amoche sévèrement, quitte à le renvoyer dans sa chambre d'hôpital.


Bien... J'espère que vous tiendrez votre part du marché, et que vous coopérerez au maximum pour nous aider à vous remettre en place à votre poste. Savez-vous si Paul Staer votre supérieur est en relation étroite avec le FBI? Ou tout autre personne au NYPD. Plus nous en serons éventuellement sur le pourquoi ils sont intervenus, et le comment surtout, plus nous avancerons et plus vite vous récupérerez votre job.

Je ne lui demande pas s'il va bien, j'en ai que faire, et une fois partie il aura tout loisir d'aller prendre la trousse de secours que Bastian a rangé avant de sortir de l'appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Summer
Modérateur
avatar

Messages : 661
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 31

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
170/180  (170/180)
Respect:
115/150  (115/150)

MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   Jeu 28 Avr - 21:42

Je me hisse jusqu'au mur contre lequel le lit est appuyé pour m'y adosser et la fixer du regard, ne prêtant aucune attention à son arme pointée sur moi :

Pour être tout à fait franc avec vous, si le FBI est intervenu, c'est officiellement parce que j'ai légèrement abusé de l'alcool après la journée portes ouvertes du salon de l'auto de Damon Wolf, un riche propriétaire du Garage Wolf&Co, si vous en avez entendu parler. Un bon coma éthylique, mon arme de service chargée et posée sur mon bureau qui est tombée au moment où j'ai inconsciemment appelé Lucie, un coup de feu étant parti. C'est passé pour une tentative de suicide.

J'ai pu vous paraître inhumain durant cinq mois Abigail, mais à moi aussi il m'arrive de fatiguer, de subir un surmenage. J'ignore pourquoi le FBI est intervenu réellement, Lucie aurait très bien pu se contenter d'appeler les secours sans que ces enflures ne débarquent.


En terminant cette phrase, mon regard s'aggrave, lui montrant que les gangs sont le cadet de mes soucis et que toute mon énergie est tournée vers le FBI.

Pour ce qui est de leurs relations avec l'équipe, je n'en ai aucune idée, je ne suis même pas certain que Lucie soit à l'origine de leur intervention. Pour ce qui est de Staer, l'agent fédéral Scott, celle qui est venue me menacer de ruiner ma carrière et me muter je ne sais où, est forcément en relation avec lui puisqu'elle est a priori chargée de reprendre en main mon équipe, ou plutôt d'en faire des moutons de panurge et de réduire leurs facultés mentales à zéro.

Je soupire, blasé :

Du reste, je n'en sais strictement rien. Je ne suis même pas sûr qu'ils fassent la moindre relation entre mon absence au Jewish Hospital et les morts que vous avez laissé sur le terrain. Un rapt si bien orchestré qui passera inaperçu tellement ces abrutis viennent fouiller dans des affaires qui ne les concernent même pas et dont ils n'en ont rien à cirer.

Navré Abigail si vous pensiez que j'en aurais su plus que cela, mais lorsque vous êtes coupé du monde extérieur avec impossibilité d'être en contact avec votre équipe ne serait-ce que pour prendre des nouvelles, sans accès aux informations télévisées ni même aux moindre journaux pour suivre les actualités, aussi intelligent puissiez-vous être, toutes les hypothèses que vous pourriez émettre ne seraient pas vérifiables.


Je joue des épaules pour me gratter la nue et les joues.

Maintenant, pour ce qui est de faire reculer le FBI...Il faudrait savoir comment ils réagiront réellement face aux meurtres de plusieurs de leurs agents ainsi qu'à ma disparition soudaine. Sachant que les deux gugusses que j'ai croisé au rez-de-chaussées et que j'ai fait reculer vers le parking au moment même où vos hommes sont intervenus, étaient prêts à m'éliminer. C'est une guerre psychologique qu'il va falloir mener contre eux, en les trainant vers de fausses pistes pour me retrouver, et ainsi permettre à vos hommes de se faire un plaisir de les éliminer les uns après les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pièce 1/2 {Entrée,salon,cuisine,chambre}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cuisine / Salle à manger / Salon
» LA CUISINE RUSSE
» LA CUISINE ROMAINE
» demande gif entrée
» Un pot de Chambre, signé Jean Erich René

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: The Queens :: Roosevelt Island :: Districts & Avenues :: Appartement d'Abigail Jones-
Sauter vers: