Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Supermarket

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Supermarket    Jeu 10 Fév - 20:42

C'est un supermarché tout ce qu'il y a de plus banal. Une grande surface qui abrite plusieurs magasins en son sein, vêtements, chaussures, agence de voyage, boulangerie, presse, et bien entendu le supermarché en lui même qui proposent de la nourriture, et autres plaisirs de la vie quotidienne...Il ouvre à 9h et ferme à 21h30
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Supermarket    Jeu 10 Fév - 20:58

Le parking est presque vide, et vous vous dépêchez de rentrer dans le bâtiment pour éviter de vous faire tremper encore plus. New York ne vous fait pas de cadeau ces temps ci... Il marche près de toi, et reste silencieux, les mains dans les poches de son manteau.

On dirait presque un couple...qui va faire ses courses. Deux gangsters. Quelle ironie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Supermarket    Jeu 10 Fév - 21:29

Je ne remarque même pas l'attitude méfiante de Bastian à propos de mes paroles et de mon geste, en fait, je suis tellement contente, tellement de bonne humeur que je veux bien être sympathique avec lui pour une fois. Même si pour cela, je me suis surprise à lui montrer quelques signes d'amitié, étrange, depuis tout à l'heure j'agis bizarrement parfois.
Bref, je n'attends quasiment aucun refus et cela même s'il me dit qu'il a des affaires qui l'attendent. des affaires? Mais il est plus de 19h ! Travailler encore à cette heure-ci? Mince, c'est pire que le NYPD...
Charlie l'exploiterait à ce point-là? A moins... A moins que lui-même choisisse de se lancer à corps perdu dans le boulot sauf que ça n'apporte jamais rien de bon ce genre de chose... On se tue parfois au travail... Je ne peux que saisir l'ahurissement qui me prend à cette évocation de boulot. C'est sensé être le soir là, donc repos, pas boulot ! Je vais le forcer à manger un truc et donc à faire une pause. C'est pas parce qu'il est le bras droit de Charlie qu'il doit se laisser aller ainsi.

Fière de moi, je le suis tranquillement, fermant pour la première fois ma nouvelle demeure et descendant en jouant avec mes nouvelles clefs de voiture. Ah le pied ! Quelque chose qui m'appartient ! Enfin même si c'est le gang qui l'a trouvé et qui me le passe... Qu'importe ! J'en suis toute chamboulée et ça me plait.
J'approche de la voiture d'un pas peut-être un peu plus guilleret avant de l'ouvrir et de m'y installer, côté conducteur bien sûr ! Il est vraiment sympa de me laisser conduire alors qu'il est encore avec moi ! Mais j'en savoure d'autant plus cet instant. Je vais conduire pour le bras droit de mon cher boss... Ah que cela me fait plaisir !

Je m'installe donc, toute excitée à l'idée de la conduire puis je mets le contact et je suis les directives de mon co-pilote pour arriver devant un grand supermarché.
Là on sort illico presto de la voiture pour se mettre à l'abri. Décidément, la pluie n'arrête pas de s'intensifier ce soir, j'ai bien fait de demander d'aller faire quelques courses !
J'avance donc, à côté d'un Bastian soudain très silencieux. Ce revirement d'attitude me fait tourner la tête vers lui pour le voir plonger dans ses pensées. A quoi peut-il donc bien penser? Au boulot? Seigneur, c'est pire que de l'exploitation à ce niveau !

Je remarque immédiatement un supermarché dans lequel je suis sûr de trouver mon bonheur ! J'y entre après avoir attraper un panier et je commence à déambuler dans les rayons, attendant par moments Bastian qui semble trainer de la patte.
Je vais d'abord dans le rayon de la literie pour choper des draps, puis je pars à la recherche de serviettes, que je prends de couleur parme, puis des gels douches, shampooing tout ce dont j'ai besoin pour la salle de bain, niveau nécessite : soit pas de maquillage, pas de laque pas ce genre de chichis.
Puis je me dirige vers les rayons d'alimentation. Hum... Que choisir... Voyant qu'il semble toujours aussi silencieux, je me tourne vers lui, tenant nonchalamment mon panier dans la main droite.


Qu'est-ce que tu préfères? Chinois ou mexicain? Ou alors... Italien?

J'arbore un grand sourire cette fois-ci, ça me fait rire intérieurement de dire ce genre de paroles mais surtout d'attendre avec une certaine jubilation sa réponse, lui qui est si stoïque, si calme et si maître de lui-même habituellement.
En fait, je suis juste contente à l'idée d'emménager vraiment. C'est vrai, je n'oublie pas vraiment qu'il est mon chef... Disons que pour ce soir, j'ai juste envie de manger un truc tranquille avec quelqu'un du gang... Un mois et demi que je suis coupée d'eux, ça pèse énormément...
En attendant sa réponse, je met des yaourts, des fruits et tout autre chose dans mon panier. Ah, il me faudrait une ou deux casserole aussi pour commencer...

J'attends donc tranquillement qu'il me réponde. Je fais un gros effort là.


Alors?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Supermarket    Jeu 10 Fév - 21:46

Il s'humidifie les lèvres et après un long silence, il répond :

Si tu veux manger mexicain... Ne prends pas ça.

Il te fait reposer la boîte congelé. Visiblement il n'aime pas ça ou tout du moins pour ce repas typique mexicain. Pourquoi donc ? Il part vers d'autres rayons en ta compagnie, et ne t'explique nullement la raison de son choix. Il pose plusieurs aliments dans ton panier qu'il finit par porter car il pèse lourd : paquets de tortillas pour fajitas, escalopes de poulet, tranches de bœuf, poivron rouge, poivron jaune, poivron vert, oignons, salade, boite de mais, boites de tomates entières pelée, sachet de 250 g d'emmental râpé, crème fraiche épaisse, ciboulette, gousses d'ail, piment de cayenne, jus de citron, huile d'olive, sel, poivre.

Connaisseur visiblement, tu hallucines, devant tout ce qu'il prend minutieusement. Il ne prend qu'en quantité raisonnable. Et il se tourne vers toi,

Tu vas voir ce que c'est de manger un vrai repas mexicain. C'est pas tes boîtes congelés qui vont t'apprendre la vie. Tu as besoin d'autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Supermarket    Jeu 10 Fév - 22:07

C'était tout sauf la réaction que j'attendais finalement. Plutôt que de le voir hésiter, ou déstabilisé, il continue de garder son calme et se permet même d'inverser les rôles ! Nan mais je rêve là !
Je m'attendais à ce qu'il me réponde nonchalamment, au lieu de quoi, il a reposé ce que je lui montrais puis est parti tout de suite en sens inverse. Mince. Qu'est-ce qui lui prend? Comment ça, ma boite de surgelé ne va pas?
Perplexe, je me mets à le suivre partout où il va récupérer un nouvel ingrédient mais plus il en met dans le panier et plus ce denier se retrouve de plus en plus lourd. D'ailleurs, il doit remarquer que je peine un peu à le porter car il me le prend des mains sans me le demander et continue sa déambulation. Mais quand est-ce qu'il va s'arrêter bon sang? J'ai l'impression que ça fait bien dix minutes qu'on tourne en rond, à chercher ses ingrédients. Escalopes de poulet, boite de mais, sel, poivre, ciboulette, ail, poivrons verts et rouges, tortillas, salade etc. Bref, un véritable arsenal ! Je n'en crois pas mes yeux d'ailleurs.

Plus on avance parmi les rayons, plus je sens une certaine perplexité montée de plus en plus dans ma tête. Mais pourquoi est-il si pointilleux? C'est qu'un repas après tout ! Serait-il d'origine mexicaine? C'est vrai qu'il fait un peu typé, et que je ne m'étais jamais posée la question auparavant mais... De le voir aussi pointilleux mais tout aussi à l'aise à choisir les bons ingrédients, je me demande si ce ne serait pas ça la vérité qui se cache derrière. Serait-il mexicain? Hum... Comment s'appelait-elle déjà la fille qui a appelé tout à l'heure? Lola? Oui, un nom comme ça et finalement, ça a une connotation quelque peu mexicaine. Hum...
Je le regarde pensivement tandis qu'il range les derniers ingrédients dans le panier. Peut-être qu'elle faisait partie de sa famille alors ou de ses proches?
Dans tous les cas, ce serait la meilleure réponse à toute cette agitation ! En même temps, je suis vraiment interloquée de le voir aussi vivant, aussi spontané dès l'instant où il m'a repris sur les repas mexicains. Intéressant... Finalement, il n'est pas qu'un mur de glace.

Mais ça ne m'empêche pas d'halluciner, il m'a bien eu pour le coup. Il a réussi à retourner sa veste super facilement et ça me met légèrement en colère, mais très légèrement, me rendant compte qu'il a encore bel et bien le dessus sur moi. Qu'est-ce que ça peut être rageant d'en faire l'amer constat !


Peut-être des casseroles pour faire cuir le tout? Juste une simple suggestion, sinon non pour l'instant c'est bon. On peut y aller.

Et sur ces dernières paroles, je ne peux m'empêcher de lui lancer un regard légèrement courroucé par le fait qu'il a vraiment retourné la situation à son avantage... Qu'est-ce que ça peut être désagréable !
J'attends qu'il aille chercher une casserole avant de chercher une caisse de libre, sachant qu'il est assez tard, j'en trouve une immédiatement. Lorsqu'il me rejoint, je commence à tout mettre sur le tapis roulant. Et là encore, je ne peux qu'être surprise par le choix minutieux des divers ingrédients... Mince, Bastian le bras droit de Charlie serait un fin cuisinier? J'ai hâte de voir ça à l'œuvre maintenant ! Vraiment, ce soir je découvre de nouvelles facettes de sa personnalité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Supermarket    Jeu 10 Fév - 22:17

La caissière baille et passe les articles nonchalamment, Bastian te regarde comme d'habitude, il est toujours aussi calme et silencieux, même s'il demande simplement :

Tu as l'air en colère. J'ai fait quelque chose qui t'as déplût ? Il me semblait que c'est toi qui voulais que je mange avec toi.

Il plonge ses yeux verts dans les tiens.


Je suis mexicain, alors quand on me propose de manger mexicain, je fais de la vraie cuisine mexicaine.


Il n'attend pas dé réponse, et vous repartez directement à ton appartement. Il est toujours aussi silencieux dans la voiture, il semble réfléchir.Tu t'es allégée de 113 dollars.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Supermarket    

Revenir en haut Aller en bas
 
Supermarket
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: The Queens :: Roosevelt Island :: Shops-
Sauter vers: