Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Appartement de Bastian

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Appartement de Bastian   Jeu 31 Mar - 20:32

L'appartement est très grand et lumineux, il possède une mezzanine en plus de la grand pièce du bas qui rassemble le salon, la cuisine et la salle de bain.

La chambre est située à l'étage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 1 Avr - 20:45

Vous arrivez sans surprise, une dizaine de minutes plus tard. Il attrape les clés de son appartement que tu lui rends. Et te fais entrer, il allume la lumière qui se diffuse à travers des spots. Il fait encore nuit, vive l'hiver... Il se frotte la nuque et te fait faire un tour rapide, et dit :

Bon, et bien, je vais aller me prendre une douche. j'en ai bien besoin, après tout ça. Fais comme chez toi surtout !

Il enlève sa veste en cuir et son sweat-shirt blanc au passage ce qui te donne tout loisir pour admirer son dos musclé. Visiblement, tu as quartier libre pour la soirée dans l'appartement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 1 Avr - 21:12

Je le suis tranquillement, profitant de l'air frais de la nuit, vu que le soleil ne s'est pas encore levé, ah vive l'approche de l'hiver y a pas à dire, pour me réveiller un chouïa et finir mon dégrisement dans mon coin.
Comme il me l'a dit plus tôt dans la soirée, il habite vraiment pas loin, pile dix minutes quasiment. Il pouvait pas trouver meilleur endroit pour se trouver à proximité du gang. Quand il me demande ses clés, je ne rechigne pas à les lui donner. Au départ, j'aurais voulu jouer un peu avec mais tant pis, je sens la fatigue qui s'empare de mon esprit. C'est pas le moment de discuter, déjà qu'il veut bien m'héberger...
J'entre avec lui dans l'appartement. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il se fait plaisir le bras droit de Charlie ! Je suis franchement admirative de l'endroit. Wow... Quel luxe et en même temps non c'est très simple, juste design et moderne quoi. Rien à voir avec mon ancien appartement et celui qu'il m'a dégoter il y a quelques jours même si je risque de le laisser de nouveau... Arrête d'être pessimiste ! Tu vas encore déprimer ! Je m'insulte en silence tout en faisant rapidement le tour du propriétaire avec lui.
C'est du rapide cette petite visite dis donc ! Mais en tout cas, ça m'a l'air confortable ici même s'il n'y a pas beaucoup de décorations ou d'objets bien personnels. Peut-être qu'il les a mis ailleurs? Qui sait?

On se retrouve dans le salon lorsqu'il m'annonce qu'il va prendre une douche et de faire comme chez moi... C'est bien gentil mais... J'ai aucune affaire sur moi, rien d'autres que mon portable. Mon sac est resté au NYPD, ainsi que ma voiture... Vu que j'avais été appelé en urgence sur le terrain, j'allais pas m'encombrer, maintenant je le regrette un peu.
Enfin. Je vais pas me plaindre, j'ai un endroit où dormir, c'est le principal. Je regarde d'ailleurs avec un certain intérêt le dos musclé du dit samaritain qui m'héberge. Hum... Je me demande bien comment il peut être un peu plus bas...
Stop ! Commence pas Abigail. Plutôt que de ressasser des pensées si... sexy, je fais un petit tour seule, de l'appartement. Tout a l'air d'avoir été fait pour le confort du propriétaire et grâce aux lumières diffusées par les spots, je me sens bien, plutôt bien oui. Je monte vers la mezzanine et regarde avec envie le lit.
J'suis vraiment fatiguée... J'ai bien envie de dormir, là, de suite mais j'ai rien pour. Alors je redescend et enlève mon manteau que je met sur un canapé puis je me dirige vers la salle de bain.

Je ne prends même pas la peine de frapper et j'entre tranquillement, il m'a bien dit de faire comme chez moi, non? En entrant, je me pose même pas la question de savoir comment il est, en tenue d'Adam ou pas, je parle en même temps avant de m'arrêter sur le seuil.


Dis, t'aurais pas une chemise à me passer pour la nuit? J'aimerais me changer...

Je relèverais alors le regard et capterait ce que je capterait. Je suis peut-être une sans-gêne mais je suis pas une curieuse au point de fouiller dans les placards si on ne me l'autorise pas. J'ai mes principes après tout et une bonne éducation surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 1 Avr - 21:26

L'eau qui coule te fait vraiment envie. Toi aussi tu mérites bien une douche après toutes cette cavale dans le métro, non ? T'as bien le droit d'espérer... Quand tu relèves la tête pour le voir, il est en train de se laver les cheveux, la tête penchée en arrière. Manque de chance pour toi, la douche est telle que son intimité est cachée par une bande brouillée sur la cabine.

Ah oui, excuse-moi, j'ai oublié de te donner des affaires. Tu me donnes cinq minutes ? Et je t'apporterai un t-shirt de Lola, sauf si tu veux vraiment l'une de mes chemises...

Il semble rire doucement, il soupire ensuite et demande :

Tu veux venir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 1 Avr - 21:52

Je regarde avec une certaine envie cette eau qui s'écoule dans cette grande douche semble-t-il... J'avale difficilement ma salive quand mes yeux descendent un peu plus bas, voir mais je me sens frustrée immédiatement quand je vois la bande brouillée de la douche. A quoi je m'attendais après tout? On dirait une vraie gamine ! Comme si j'étais devant un nouveau jouet très attrayant et non moins excitant.
Ce doit être à cause de la fatigue, je vois pas d'autre explications. En même temps... J'étais tentée toute la soirée presque... Je me mordille la lèvre en admirant l'eau qui ruisselle sur son corps. Si je me retiens pas, je risque de saliver sur place. Quelle cruche !
Je l'écoute distraitement et c'est là que je me sermonne toute seule. Mais oui ! Lola ! Je l'avais oublié ! Il a une sœur qui se trouve sous son aile... Normal qu'elle laisse traîner des affaires, j'y avais même pas pensé ! Je suis vraiment une quiche ma parole.

Néanmoins... Ce qu'il propose... C'est assez tentant et puis son rire... Son rire m'a donné de sacré frissons, s'il pouvait l'avoir plus souvent, ça m'arrangerait bien ! Oh que oui !
Je le regarde et m'approche, fermant la porte derrière moi, me retrouvant enfin seule avec lui, chez lui et personne d'autres pour nous emmerder, nous demander ou nous empêcher de faire quoi que ce soit. Seuls. On est seuls. Cette pensée traverse mon esprit embrumée de sommeil en un éclair.
Et je me sens sale aussi, tout comme lui... Cela ne me ferait pas de mal de me faire chouchouter d'avantage, non? Et puis... Au moins aurais-je les avantages avec, non?
Ce que j'aperçois laisse supposer presque un corps d'éphèbe, à moins que ça soit le cas? J'avale difficilement ma salive quand je croise le regard de Bastian. Nan, j'ai bien le droit de me laisser aller. J'ai plus rien... Là, tout de suite, il n'y a que lui. Alors je décide de me déshabiller nonchalamment, déposant mes affaires à droite et à gauche alors que je continue de marcher vers la cabine de douche. Je finis mon petit striptease par ma culotte puis j'ouvre doucement la douche pour m'y engouffrer à mon tour. Savourant avec délice, déjà, l'eau glissant sur mon corps fatigué.
Je regarde non sans retenue son corps quelques secondes avant de relever mes yeux vers les siens puis je me mets à sourire avec un plaisir non dissimulé.


Hum... Tu me laves les cheveux, aussi? Et... ailleurs, si tu veux...

Même si j'apprécie enfin de voir ce que je ne pouvais voir quelques temps plus tôt, je me sens pas moins quelque peu gauche à côté de lui. Ce n'est pas parce que je montre une certaine assurance que je le suis vraiment, confiante. Au contraire, je n'ai pas eu beaucoup d'amants ni beaucoup de petit ami tout court. Et le dernier truc sérieux en date s'était franchement mal fini, à part quelques coups d'un soir, je n'ai jamais cherché de réconfort... Mais là...
Je sens qu'avec Bastian ça peut être différent de tout ce que j'ai vu et connu jusque là, mais moi, ai-je assez confiance en moi?
Je lève un regard plutôt indéterminé en attendant sa réponse, curieusement, je me suis encore approchée un peu plus de lui et je frissonne... De froid ou d'autre chose?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 1 Avr - 22:23

Quand tu contournes l'espèce de mur mi transparent mi brouillé qui cache la douche, et contre lequel se trouve le plan de travail avec les lavabos, tu entres pour ta plus grande surprise dans une douche à demi ouverte, elle est ovale et très spacieuse.


Bastian se décale à peine quand tu arrives et il te regarde dans les yeux un instant tout comme tu le fais après avoir découvert son corps comme une vulgaire adolescente qui voit son premier homme nu. Il sourit légèrement à ta demande et passe derrière toi.

Il pose ses mains sur ton corps et te masses lentement avant de prendre du gel douche et de commencer à te savonner avec une douceur que tu ne lui aurais jamais imaginé. Décidément, il en cache beaucoup des secrets ce Niner...

Tu sens ses lèvres se poser dans ton cou et sur tes épaules, il t'embrasse et te caresse en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 1 Avr - 22:43

Seigneur... Je ne m'y ferais jamais à son sourire... Il semble tellement... tellement... tellement différent quand il sourit ! Il semble plus inaccessible aussi, plus sexy. Dure de rester calme devant lui même si je me sens quelque peu maladroite d'un seul coup. Pourquoi je réagis comme une adolescente alors que j'ai tout de même 28 ans? Sérieux, y a pas un truc qui cloche chez moi?
Trop absorbée par cette pensée, je le laisse faire, je le laisse me contourner et se mettre derrière mon dos, savourant le contact de l'eau sur mon visage après avoir rejetée légèrement ma tête en arrière pour mieux la recevoir. Délicieux !
Et ce n'est même pas le design plutôt hyper perfectionné de cette douche qui va m'empêcher de me délecter de cet instant. J'ai comme l'impression que le stress de la journée s'évacue avec ma sueur... Je sursaute légèrement quand Bastian commence à me masser. Je ne m'attendais pas vraiment à ce qu'il fasse ça. Et je dois avouer que c'est exquis... Aah... Que ça fait un bien fou !
Mais ce n'est rien comparé à ce qu'il fait par la suite avec le gel douche. Il me savonne si doucement... si tendrement presque que j'en ai le cœur qui bat à cent à l'heure. Qu'est-ce que je vais encore découvrir chez cet homme que je croyais impossible? Comment cela se fait-il qu'il soit aussi doux et aussi prévenant alors qu'il est censé n'être que brutalité et indifférence?
Je n'arrive plus à comprendre quoique ce soit, à part que c'est délicieusement bon. Je me sens différente à ses côtés même si je ne sais pas trop en quoi.

Je frissonne un peu lorsqu'il pose ses lèvres dans mon cou, commençant à m'embrasser, se déplaçant sur les épaules par la suite... Tout en me caressant...
Je crois... que la température de mon corps monte légèrement... Je me sens toute bizarre, c'est si... érotique !
L'eau qui ruisselle... Un homme qui m'embrasse et me caresse... Un homme qui semble différent cette nuit... Et moi... Une femme qui n'est pas indifférente... Hum... Je lui attrape l'une de ses mains en pleine caresse puis me retourne vers lui pour lui faire face. Je le regarde avec un regard brûlant alors que je parle en souriant, séductrice.


Tu ne voudrais pas changer de côté? Tu as oublié ici... et ici...

Tout en parlant, je déplace cette main que j'emprisonne dans la mienne sur ma poitrine puis je la fais lentement glisser sur mon ventre, assez plat je dois bien dire, puis je m'arrête juste à la limite de mon intimité.
Je le fixe toujours, le sourire aux lèvres, le regard brûlant... En faisant ces gestes, je l'invite ouvertement à faire autre chose et à aller plus loin, qu'il a le feu vert comme on dit pour faire ce dont il a envie sans se retenir. Même si je suis fatiguée, courbaturée, je me sens assez réveillée pour bien voir ce qu'il est en train de provoquer en moi. Je sais reconnaître entre mille le désir qui monte en moi... Tout comme il était déjà venu cet après-midi et après la fusillade et la course-poursuite dans le métro... Oui... J'ai envie de lui, à nouveau... Et je compte bien en profiter... Et dans un endroit aussi exiguë s'il le faut !


Viens Bastian...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 10:08

Il se rapproche de toi à ton invitation, et tu sens ses mains te caresser lentement partout, sans aucune gêne, il se penche pour t'embrasser à nouveau, doucement d'abord puis avec plus de fougue. Il te fait reculer contre le mur carrelé de la douche italienne et se mets à t'embrasser un peu partout.

Des baisers brûlants, il lèche ta peau mouillée avec avidité, te mord le cou en te tenant plaquée contre le mur, ses mains vont vers tes fesses, tes cuisses, puis il finit par t'attraper fermement par la taille pour ensuite te soulever ce qui fait que tu es un peu plus grande que lui à ce moment là.

Il n'attend pas ton feu vert pour entrer en toi, et il commence des mouvements bien plus appuyés que tu n'avais pas vraiment connu jusqu'ici. Tu peux sentir qu'il est frustré, mais pourquoi ? Il te mord le cou pendant que vous échangez cette étreinte aussi physique que psychique.

Tu ne comptes même plus tes cris de plaisir à cette vitesse, et tu l'entends à peine grogner tellement l'extase est arrivée vite. Peut-être que le fait de le détester venait de ton subconscient qui te faisait passer un message ? Tellement d'explications possibles...

Dans tous les cas, tu prends un pied monumental avec le bras droit des Niners. Il finit par te reposer après de longues minutes, et il s'appuie sur son bras au dessus de ta tête sur le mur, le souffle court. Vous êtes tous les deux tremblants d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 11:28

C'est la première fois que je suis aussi audacieuse avec quelqu'un lorsqu'il s'agit de sexe... Jamais auparavant je n'avais invité quelqu'un de la sorte... Soit je suis trop crevée pour penser rationnellement soit mes pulsions sont en train de prendre le dessus et j'ai tout sauf envie de les combattre... Drôle de cocktail, non?
En tout cas... S'il y a une seule chose que je dois dire... C'est que Bastian, il assure... Quand il commence ses caresses, non sans retenue, j'en rougis de plaisir et de honte, un peu, avant de me dire que c'est franchement exquis. Et puis, dès l'instant où il commence à m'embrasser, je ne pensais vraiment plus à rien.
J'ai à peine senti le mur carrelé derrière moi tant c'était si bon ! Le sentir si près, si proche, excité contre moi, cela m'a excité d'avantage encore et je me suis livrée toute entière à lui.C'était brûlant... Extrêmement brûlant : ma peau qui semblait chauffer sous ses baisers et ses caresses, mon esprit qui semblait s'embraser en regardant le bras droit de Charlie répondre à ses propres pulsions même si un moment... j'ai cru qu'il semblait frustré, mais de quoi?
Du fait qu'on le fasse sous la douche? Qu'il aurait voulu attendre d'avantage? Je ne peux vraiment me pencher sur la question car il me plaque un peu plus contre le mur avant de me soulever et d'entrer en moi avec force.

Je pousse un léger cri quand il le fait. Seigneur ! Je n'ai jamais rien connu de tel avant ! J'ai l'impression d'être une débutante à sa première relation sexuelle ! Comme si tout ce que j'éprouvais là, en ce moment, à crier encore et encore de plaisir, ne m'était jamais arrivé... Alors que j'en ai eu... quelques amants tout de même.
Je m'accroche à lui, le griffant légèrement les épaules quand je sens l'extase me prendre entièrement. Comment pouvais-je détester un mec pareille? C'est pas possible... On semble tellement en... symbiose presque, c'est limite inimaginable à moins que je cherchais à me voiler la face?
C'est bon, beaucoup trop bon ! J'entends à peine ses grognements... C'est si bon... Je me sens affreusement bien entre ses bras, à le sentir contre mon corps.
Quand il desserre son étreinte et qu'il me libère, j'ai un peu de mal à toucher correctement le sol... Je suis toute tremblante d'excitation encore... Et entendre son souffle saccadé juste au-dessus de ma tête... Hum...

J'ai du mal à le croire et à reprendre mon souffle moi aussi... Je pose une main sur son torse comme pour bien vérifier que ce n'est pas un rêve et je sens très facilement son cœur battre super vite, tout comme le mien... Il est tout aussi excité et chamboulé que moi...
Seigneur... Si j'avais su que je vivrais une telle chose avec quelqu'un... Je ne l'aurais jamais cru avant. Je lève ma tête vers celle de Bastian, juste au dessus de la mienne, et me hissant légèrement sur la point des pieds, m'aidant du mur pour cela tant mes jambes tremblent trop encore, je l'embrasse tendrement, et cela me surprend. Je n'avais jamais embrassé quelqu'un ainsi sauf peut-être un seul, que je vire de mon esprit.


Je... C'était...

Voilà que je ne sais même plus quoi dire ! Une véritable adolescente pré-pubère ! Merde ! Ressaisis-toi Abigail ! Tu te fais passer pour un cruche là !
Reprends-toi !


Merci... Tu es... Je sais même plus quoi dire.

Je me mets à rire de plaisir, montrant ainsi à Bastian que je me sens bien et que je ne regrette en rien ce petit échange, bien au contraire. Je l'embrasse une nouvelle fois, un peu plus longuement que précédemment et je reprends la parole sur un ton un peu espiègle et mutin.

Et si l'on terminait cette douche? On peut toujours continuer plus tard... Ailleurs, peut-être?

Je lui souris un peu amoureusement. Je sais pas trop ce qu'il m'arrive mais j'ai l'impression que je commence à l'apprécier au plus haut point ce bras droit... Et même plus que ça, à sentir mon cœur battre furieusement encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 13:22

Il répond à tes baisers, vous sortez de la douche, il passe juste un jean après s'être séché et te donne des vêtements qui doivent appartenir à Lola. Vous terminez votre journée dans le lit, toute la journée, vous y restez. Pour une fois, aucun appel de Charlie ou d'un quelconque Niner qui a besoin de vous... Vous êtes seuls.


Cinq mois.

C'est le temps qui s'est écoulé depuis la mort de Dean Summer. Tu te souviens encore de toutes les émissions à son sujet, des retransmissions des caméras vidéos qui filment la fusillade. Mais pourtant, malgré les interventions de Bryan à la télévision, rien à changé, les gangs sont toujours en position de force voir plus forts. De nouveaux petits gangs se forment aussi. Et toi, tu es avec Bastian depuis cinq mois. Vous avez fêté ces derniers hier, et ça c'est terminé sans surprise dans son lit.

Quand tu te réveilles, tu es seule, dans le lit. Il est 10h23 au réveil digital, et c'est du bruit dans la cuisine qui te réveille un peu en sursaut. Tu as beau tâter le matelas à côté de toi, ton petit ami n'est plus là. Sans doute est-il parti tôt pour quelque affaire pour Charlie.

Pour un mois de mars, il fait beau, et c'est bien étrange après la tempête de neige que vous avez eu la semaine dernière qui a paralysé tout New York... Vive le réchauffement climatique qui dérègle tout. Tu n'as donné aucune nouvelles de toi à ta famille, ton appartement est devenu celui de Bastian à présent, même si celui que tu avais avant est toujours disponible. Après vérification, Bastian t'a dit que la voie était libre de ce côté. Mais bon, entre dormir seule et accompagnée...Le choix est vite fait, non ?

Tu as effectué quelques missions pour le gang, mais rien de bien intéressant, il faudrait peut-être en toucher quelques mots à celui qui te les donne, c'est à dire Bastian.

Des rayons de soleil viennent te chatouiller le visage, et tu entends de nouveau du bruit en bas... Qu'est-ce que ça peut bien être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 18:53

Dire que cela fait déjà cinq mois... Cinq mois, et je suis toujours avec Bastian. Je me souviens encore de cette première journée ensemble, celle qui avait tout commencé. Si je ferme les yeux, je peux m'en souvenir à la perfection : de ses caresses, de ses baisers, de son attention et de sa présence. Tout. Et le fait qu'on avait eu une véritable journée tranquille sans aucun appel pour nous déranger. Charlie avait tenu parole en disant qu'on pouvait en profiter pour se reposer avant que cela ne reprenne, les missions et tout le reste.
On s'était découverts, on s'était échangés mutuellement, nous avions enfin officialisé notre étrange relation. J'étais devenue la régulière de Bastian comme s'amusaient à le dire les autres Niners lors de la soirée fêtant la mort de Dean Summer. Je suis la petite amie de Bastian, et cela s'est encore concrétiser cette nuit vu que l'on a fêter nos cinq mois ensemble. Mais ça fait aussi cinq mois que Dean Summer est mort.
Cinq mois dans lesquels on a du se farcir une multitude d'émissions sur le sujet : "Dean Summer, assassiné dans le métro", "mort imminente de Dean Summer, "les gangs assoient leur autorité" etc etc... Des titres tous plus barbants les uns que les autres sur le même sujet. Bryan, son fils était intervenu plusieurs fois et de le voir à la télé ne me faisait ni chaud ni froid. Le fait d'avoir dû bosser pour lui, même pour une mission de gangster, ne me faisait rien de précis. C'était limite si je ne me sentais pas indifférente mais la vidéo de la fusillade me surprend à chaque fois. On aperçoit nettement Josh au loin, si on fixe dans le fond mais de manière diffuse. De l'apercevoir me serrait le cœur, c'était bien le seul à me faire cet effet-là. La famille c'est sacré, non?

Mais étant interdite de les contacter j'avais dû me faire une raison... Le gang était devenu ma famille et la seule, heureusement que Bastian était à mes côtés car j'aurais certainement craqué et les aurait contacté même si lui-même a une petite sœur que je n'ai toujours pas vu en cinq mois. C'est pourquoi, dès que le faux tatouage de Lee avait disparu j'avais fait la demande à Bastian, savoir si je pouvais enfin recevoir le tatouage des Niners : pour moi, par fierté et pour me forcer à oublier mon autre famille, pour m'affirmer en somme. Et il n'avait pas eu l'air d'être surpris, bien au contraire. C'est ainsi que j'étais entrée définitivement chez les One Niners, l'assumant avec plaisir et bonheur.
Puis les mois avaient passé, les missions s'étaient succédées mais toutes inintéressantes à mes yeux comparé à l'infiltration chez le NYPD. D'ailleurs, faudrait que j'en parle à Bastian, c'est lui qui me les passe ces missions. Pourquoi s'acharnerait-il à m'en donner des pas terrible? Il y a forcément une raison et une logique derrière... J'ai même l'impression qu'il fait ça pour m'éviter le danger. Et si c'est le cas, c'est complètement stupide ! Je suis née pour affronter le danger, pour me mettre en danger ! C'est un peu comme mon adrénaline…
Enfin… Les mois avaient passé et je me prélassais dans le lit de Bastian, chez mon nouveau chez moi quand je fus réveillée par des bruits venant de la cuisine au rez-de-chaussée. C’était en effet devenu mon appartement. Plus aucune dette mais n’étant pas encore certaine de vouloir retourner dans mon autre appart’, même s’il était sûr d’après le bras droit de Charlie, je m’étais installée chez mon petit ami. Et puis, se réveiller auprès de quelqu’un, c’est exquis non ? Ou s’endormir auprès de quelqu’un aussi, n’est-ce pas ? Donc mon choix s’était fait naturellement, j’avais juste acheté quelques vêtements, plutôt que d’utiliser ceux de sa sœur.

Hum… Quelle heure est-il ? Alors que je tâtonne à côté de moi sur le lit pour vérifier si Bastian est encore là, je remarque qu’il est 10h23 du matin. Hum… C’est quoi ce bruit à cette heure-ci ? Je me remets sur le dos, un bras sur mes yeux pour me protéger des rayons du soleil quand j’entends encore une fois des bruits venant de la cuisine. J’étouffe un juron, qui c’est ? Bastian ? Ou alors quelqu’un d’autres qui n’a rien à faire ici ? Et merde ! Je dormais bien moi ! Je me lève, un peu grognon et légèrement encore endormie, et plutôt que de m’habiller complètement, je passe vite fait une chemise à Bastian qui traîne après avoir attraper ma culotte. J’aime bien les chemises de Bastian. Même si je suis encore un peu endormie, je préfère la jouer sécurité et j’attrape une arme qui traîne souvent pas loin du lit, au cas où, mais vu que cet endroit est sécurisé, ça devrait pas être le cas. Je la prends, et descend doucement l’escalier tout en interpellant de la voix, au cas où ça serait Bastian.


Hum… Bastian, c’est toi?

Mais tout en descendant, je me tiens prête à tirer s’il s’agit d’un intrus peu aimable ou dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 19:39

Tu charges ton arme et enlève le cran de sécurité. Plus tu t'approches, plus tu te dis que ça doit être un cambrioleur vu le bruit qui provient du rez-de chaussée, comme si on retournait toute la maison. Tu arrives finalement dans le salon, mais personne, quand tu interpelles la personne, le bruit s'arrête.

Tu t'approches et passes la porte de la cuisine, c'est une jeune fille brune, très mignonne qui te fait face, elle tient un couteau, sur ses gardes, et elle demande :

Non c'est pas Bastian, vous êtes qui vous ? Qu'est-ce que vous faites ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 20:06

Alors que je m'approche de plus en plus, écoutant le moindre bruit, je me demande vraiment ce qu'il se passe. J'ai comme l'impression que la personne qui est là cherche quelque chose, et de bien précis limite vu le bruit qu'elle fait dans la cuisine. Si ce n'est pas une connaissance de Bastian, c'est forcément un cambrioleur avec un tel tapage ! Normal que cela m'ait réveillé alors !
Je passe le salon où je ne vois personne et m'approche de la cuisine. Mon interpellation fait son petit effet vu que le silence s'installe parfaitement.
Hum... Véritablement étrange. C'était pas comme ça que j'étais censée passer mon réveil moi. Je me tiens néanmoins prêt à tirer, mon arme enclenchée dès le début. Puis je pousse rapidement la porte pour retrouver nez à nez avec une jeune fille plutôt mignonne, brune.
J'arque un sourcil en la regardant tenir un couteau, et non des moindres, l'un des plus gros de la cuisine. Bien. Ok, pas mal. Je conçois que c'est la meilleure des armes à dispositions dans la cuisine hyper équipée de Bastian.

Je m'approche un peu tout en baissant légèrement mon arme alors qu'elle me parle. Vu la manière dont elle parle Bastian, elle en semble proche voir le connaître. Hum... Qui d'autres connait le bras droit de Charlie Nine à part les Niners eux-mêmes? Mais surtout qui a accès à son appartement à part lui et moi-même à présent? Sa sœur bien sûr ! Cette réponse me traverse l'esprit tel un éclair. Mais oui ! Bastian m'en a déjà parlé même s'il évite le sujet.
Il a une sœur, et si je me souviens bien, elle s'était enfuie avec son copain pour le Mexique ou un truc comme ça, cinq mois auparavant. Curieux comme il s'en est passé des choses il y a cinq mois. Je pousse un soupir de soulagement malgré moi, bien, ce n'est pas un cambrioleur au moins ! Tant mieux ! Je voyais pas comment expliquer à Bastian le sang que j'aurais répandu dans son appart' sans avoir eu le temps de nettoyer.
Je l'observe alors un peu plus attentivement. C'est vrai qu'elle est mignonne, et plus je la regarde et plus je vois un petit air avec son frère. Oui, même si je demande confirmation je suis quasiment certaine que c'est bien sa sœur en face de moi. Et quelle piètre tenue dans laquelle je la reçois ! Si j'avais su, je me serais mieux habillée, même pour un cambrioleur !

Je baisse totalement mon arme, remettant le cran de sûreté en place comme pour lui montrer que je ne lui ferais aucun mal et qu'elle peut baisser son arme. Je lui souris doucement tout en prenant la parole.


Tu dois être Lola, n'est-ce pas? Ton frère m'a déjà parlé de toi. Je suis Abigail Jones, sa petite amie. Cela fait cinq mois que l'on est ensemble. Tu ne m'as donc jamais vu. Tu peux baisser ton arme, je ne te ferais aucun mal tant que tu ne m'en fais pas. Un moment j'ai failli te prendre pour un cambrioleur !

A cette simple parole, je me mets à rire comme si c'était absurde. Bien sûr que j'aurais dû me douter que ça ne pouvait être qu'elle ou Bastian !
J'étais vraiment trop endormie encore, là, de l'avoir vu un couteau à la main m'a réveillé entièrement. Je me sens parfaitement bien et en forme. Bon, j'aurais voulu une autre situation pour la rencontrer qu'être attifer de la sorte mais bon. Pas grave.
J'ai quelques questions à lui poser mais je crois que je vais attendre qu'elle me parle un peu, enfin si, il y en a quand même une qui me taraude pas mal.


Qu'est-ce que tu cherchais comme ça? Tu faisais un de ces boucans !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 20:18

Elle hausse un sourcil et met un peu de temps avant de baisser son couteau et de le poser sur le plan de travail, elle te regarde quelques instants, de haut en bas et répond :

La petite amie de Bast' ? Cinq mois ?... Décidément j'en ai raté des choses... Qui aurait cru qu'il se stabiliserait un jour avec toutes ses histoires... Et, hm... Vous êtes au courant pour ce qu'il fait...? Comme, euh, activité pro ?

Ah, et oui, je suis Lola... Désolée, vous m'avez foutu la frousse, Bast' n'est jamais là à 10h, je me suis demandée qui pouvais bien parler...hm... Je cherchais...Euh, un peu d'argent.

Je sais qu'il cache quelques liasses de billets dans la cuisine... Mais il semblerait qu'il les ait changé de place... Je reviens du Venezuela, et j'suis un peu fauchée... En plus j'ai largué mon copain donc...J'ai plus personne pour me payer des trucs sauf Bast'... Vous savez quand est-ce qu'il rentre ?

Vous vous êtes rencontrés où ?


Elle te surveille du coin de l'œil tout en allant se servir un verre de jus de fruit, elle regarde sa montre et va se couper une part de brioche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 21:49

Je me passe une main nonchalante dans les cheveux alors qu'elle pose enfin le couteau sur le plan de travail. Bien. Cela prouve que je l'ai mis assez en confiance pour qu'elle le fasse, tant mieux. J'avais tout sauf envie de lui tirer dessus si elle faisait mine de m'attaquer, j'aurais pas donné cher de ma peau auprès de Bastian ensuite !
Je décide de poser mon arme moi aussi, la surveillant du coin de l'œil tout en m'accoudant sur la table pour regarder Lola tranquillement. Pour l'instant, j'ai une grosse flemme. J'ai pas très envie de me changer. Il fait plutôt bon aujourd'hui dans l'appartement grâce aux rayons du soleil, pas comme la semaine dernière où il neigeait encore comme pas possible, pour un mois de Mars, dingue, non?
Enfin... Je lui souris doucement. Elle a pas l'air bien méchante cette petite. Je ris d'ailleurs à son commentaire quand au fait que je serais depuis si longtemps avec son frère.
Moi-même encore parfois j'ai bien du mal à croire à ma chance.
Être considérée comme la régulière du bras droit du chef des One Niners est parfois bien étrange et même si je suis plus ou moins accro à lui, et sûrement pareil pour lui vis à vis de moi, j'ai parfois du mal à me dire que c'est la réalité.
Je dois être folle de penser un truc pareil. Mais bon, je suis comme ça, on me changera pas. Ce qui est sûr c'est que j'en profite chaque jour un maximum. Donc l'entendre me dire ça ne me surprend pas tant que ça, vu tous les échos que j'ai eu depuis ces cinq mois par rapport à sa vie avant de me rencontrer.

Il semblait collectionner les conquêtes et ne jamais s'installer durablement dans une relation. J'ai dû réussir un exploit sans m'en rendre compte.
Je lui souris de plus belle quand elle fait allusions aux activités professionnelles de son grand frère. Mais qu'en sait-elle exactement? Un peu ou beaucoup de choses? Est-ce que Bastian lui raconte en détail ce qu'il fait ou de manière au contraire évasive? Ce serait intéressant de creuser un peu pour le savoir, tiens... Cela me permettrait de connaître encore quelque chose de lui, surtout que j'ai sa sœur en face de moi. C'est tentant, non?
Elle semble bien bavarde dis donc la sœurette mais pas bien méchante. Par contre, ce qu'elle cherchait... Et dans le dos de Bastian, c'est moins cool d'un coup. Même mes frères n'ont jamais fait ça avec moi ni avec mes parents, alors qu'ils en planquaient de l'argent, ni moi d'ailleurs je l'ai fait. Pourquoi ne vient-elle pas tout simplement demander de l'aide à son frère plutôt que d'agir derrière son dos? Saurait-elle ce qu'il fait et en profiterait-elle indirectement? Cette idée, j'avoue, ne me plait pas vraiment. Ce n'est pas parce que je suis membre d'un gang que ce genre de réactions égoïste et puériles me plait.
Je garde encore un peu plus le silence, elle semble vouloir vider tout son soul pour l'instant, je ne vais pas l'interrompre. Je la regarde donc avec envie se servir un verre de jus de fruit ainsi qu'une part de brioche.
Eh ! Moi aussi j'en veux ! Je viens de me lever après tout ! Je vais me servir un verre à mon tour avant d'attraper un paquet de gâteaux et de reprendre ma place.


Hum... Ce que ça fait du bien d'avaler quelque chose ! Je suis parfaitement au courant des activités de ton frère, je fais les mêmes, enfin à peu près. Que t'a-t-il raconté là-dessus?

En gros, je veux juste savoir pourquoi elle hésitait à me le demander et ce qu'elle sait sur le sujet, ni plus ni moins. Elle ne semble pas stupide, et surtout elle semble bien vouloir me parler. D'un autre côté... Cela peut se comprendre si elle a largué son copain et qu'elle se retrouve seule sans autre personne que Bastian pour l'aider un peu.
J'avale deux-trois gâteaux au chocolat avant de continuer.


Pour ce qui est de l'argent, pourquoi ne lui demanderais-tu pas? Je n'ai jamais eu vent d'une cachette dans la cuisine, ailleurs je dis pas, par contre.

Petit sourire mutin, eh ouais. J'ai fini par être au courant de pas mal de trucs se trouvant dans son appartement, comme les caches d'armes ou ce genre de chose. Comme je le disais, il est très bien équipé ce bras droit.
J'avale un peu de jus de fruit avant de continuer de lui parler. A quelle heure il rentre? Je ne me souviens plus de ce qu'il m'a dit la veille... D'un côté, on a fait autre chose que parler boulot exclusivement... Rien qu'à se souvenir, je souris béatement.


Il peut rentrer dans une demie-heure, tout comme dans une heure voire plus. Cela dépend de ce qui était prévu aujourd'hui. Mais tu peux l'attendre avec moi si tu veux, ou on peut le joindre aussi. Comme tu préfère, je suis ouverte à tes propositions. Où nous nous sommes rencontrés? Hum... Disons lors de mon entrée dans le gang? Même si au départ, on ne se côtoyait pas vraiment.

Et sur ces dernières paroles, je soulève la manche de la chemise de son frère pour lui montrer mon tatouage pour bien qu'elle comprenne que je sais tout et qu'elle peut parler en toute confiance, quoiqu'elle ait à me dire ou me demander.
Et je reprends mon grignotage de petit dej'. Ce que ça fait du bien au réveil de manger un petit quelque chose ! Je la regarde, elle fait jeune, quel âge pourrait-elle avoir?


Parlons plutôt de toi, quel âge as-tu Lola? Bastian ne m'a pas tout dit, je suis curieuse d'en apprendre un peu plus. Il peut parfois être bien silencieux, tu trouves pas?

Tentative de hameçonnage. J'ai envie d'en apprendre plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 22:08

Elle avale un petit morceau de sa brioche et fixe ton tatouage avec envie, et te sourit légèrement quand tu lui dis que son frère reste silencieux sur bien des choses par moment :

Oh, oui, c'est tout à fait Basti, une vraie tête de mule, quand il est décidé à pas parler, il parle pas, et y'a rien à faire pour l'en dérider. Même Charlie a dû mal à le forcer.

Eh, pour l'argent... Je veux pas lui demander parce qu'il m'avait bien dit que partir avec mon copain était une mauvaise idée...Et je le connais lui et son regard lourd de reproche. C'est pas mon père... Même si c'est tout comme, vu qu'il m'a élevé... Je finirais bien par trouver avant qu'il revienne...


Elle boit son verre de jus de fruit, et murmure :

Donc, tu es une Niner. Intéressant tout ça, tu as un poste élevé dans le gang ? Je pense pas qu'il fasse ça par intérêt, le connaissant c'est parce qu'il doit vraiment t'aimer... Ouh, ça me fait trop chelou, Basti amoureux... Ca faisait longtemps... ça remonte au Mexique la dernière fois...!

Sinon, j'ai 19 ans. Quand à ce qu'il me raconte, c'est vite fait "Tu le sauras quand tu seras majeure" Niania... Je sais très bien qu'il traficote avec le gang des Niners, j'ai rencontré Charlie moi aussi, y'a pas que lui. c'est grâce à lui qu'on a eu nos papiers pour l'Amérique.

Hm, mais il a dû te le dire non ? Et donc... Tu es Abigail Jones...C'est marrant ça me dit quelque chose... J'ai cru voir ton nom dans le journal l'autre jour, dans les personnes recherchées, j'dois avoir la berlue... t'avais les cheveux courts, ça doit être quelqu'un d'autre... Et sinon, je connais pas grand chose de toi...


Beaucoup plus loquace que son grand frère en tout cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 3 Avr - 22:44

Je ne peux m'empêcher de rire franchement face à ce défilement de paroles. Elle est vraiment extra cette petite ! Je ne pouvais pas trouver mieux pour satisfaire ma curiosité !
Elle est incroyable ! Elle débite à une de ces vitesses, c'est dingue ! Je pensais l'hameçonner mais à ce point-là ! Je m'arrête de grignoter un instant pour faire un mouvement du style, wow doucement, on a tout notre temps !


Hey ! Doucement Lola ! Parle pas si vite. Je suis là, je vais pas bouger. Tu peux parler mais tranquille. Je vais pas m'enfuir en courant. Reprends ton souffle !

Puis je ris de plus belle. Incroyable ! On dirait le jour et la nuit entre elle et son frère qui ne parle pas, ou alors que lorsqu'il en a envie. Y a pas à dire, ils ont l'air bien différent même si son petit air revêche et rebelle montre qu'elle semble liée au gang par son frère et que même s'il ne lui dit pas tout, elle semble bien au courant des manières de faire.
C'est adorable en un certain sens, si j'avais été éduquée dans une telle optique, serais-je comme elle aujourd'hui? D'un autre côté... Je m'étais rapprochée de la rue très jeune aussi, mais pas autant appliquée, non, j'observais et imitais dans mon entourage pour voir les réactions et les effets. Elle, elle a l'air de baigner dedans indirectement. L'envierais-je un chouïa? Peut-être mais de l'autre... On dirait que c'est plutôt moi qui lui donne envie.
J'ai bien vu comment elle regardait le tatouage des Niners. Aimerait-elle en faire partie aussi? Je me le demande, en tout cas je sais reconnaître une fille envieuse et jalouse même si ça ne dure pas vu qu'elle reprend un regard tout à fait normal.
Une vraie girouette cette fille ! Encore plus improbable à côté de son frère. Je ne peux m'empêcher de sourire avec joie tout en buvant mon jus de fruit. Eh ben... J'ai mis la main sur une jolie perle rare. Autant en profiter, non?


Tous les frères agissent ainsi, tu sais. Même les miens ont déjà agi de la sorte vis à vis de moi il y a de cela quatre-cinq ans. Ils ont besoin de montrer leur autorité de mec. Il pense pas à mal. Je suis certaine que si tu lui en parle tranquillement, il t'écouterait. Et puis, je suis là, je peux t'épauler le temps que tu argumentes. T'en pense quoi? T'aimerait tenter voir?

Je ne relève par contre pas le fait qu'il l'aurait élevé. Il parle très peu de son arrivée ici, en Amérique. Et quand j'aborde le sujet, je dois bien avouer qu'il se ferme presque rapidement. Donc ils ne sont bien que tous les deux? Je l'avais deviné mais l'entendre clairement de la bouche de Lola me le confirme. Pourquoi ne veut-il pas s'étendre sur le sujet? Renierait-il son pays d'origine? Lola ne semble pas en avoir de trop grands souvenirs mais lui? A ses dires, il semble avoir eu une relation assez durable là-bas, mais il avait quel âge? A quel point y tenait-il? Je dois bien dire que je suis un peu jalouse de cette fille, de cette ex qui existe.
Savoir qu'il avait une relation fixe avec quelqu'un avant moi, alors que j'ai appris qu'il n'avait eu que des coups d'un soir, ça me fiche un coup au moral. Je devrais pas, c'est stupide mais je ne peux m'en empêcher. Au moins, m'appartient-il désormais et c'est le principal.


Un rang élevé dans le gang? Bonne question... J'en sais trop rien. J'ai eu une mission assez importante il y a sept mois qui a duré presque deux mois mais depuis... Je ne sais pas, je n'arrive pas trop à le savoir. Mais ce n'est pas le plus important pour moi, pour l'instant en tout cas, ça peut changer rapidement.

Et en effet, je le pense. Je dois avoir une discussion avec Bastian. Je ne fais pas de missions bien extraordinaire et ça commence à me peser. Rester à ne rien faire, je déteste ça. A part quelques missions à droite à gauche et quelques entrainements avec lui, j'ai rien eu de croustillant à me mettre sous la dent depuis longtemps.
Je prends mon verre et le met dans l'évier avant de me retourner vers Lola. Ma photo dans un journal? Cela ne m'étonnerait pas le moins du monde. Je suis recherchée dès le soir où il y a eu la mort de Dean Summer mais ils auraient bien du mal à me retrouver aujourd'hui. Mes cheveux ont beaucoup poussé depuis, et des produits spéciaux n'y sont pas forcément pour rien. Heureusement que je vis à une époque où les technologies ont bien évolué, sinon je n'aurais jamais obtenue un tel résultat.
De savoir d'ailleurs que Summer Junior continue à me chercher me fait extrêmement plaisir, cela veut dire que je suis devenue une ennemie à abattre et ça me plait bien. Cela donne du piquant et le jeu en devient plus excitant.


Hum... C'était quel journal? J'aime bien vérifier dans lesquels j'apparais, c'est un petit plaisir perso. T'as pas vraiment rêvé Lola... J'étais comme ça, y a de ça cinq mois. Mais je suis mieux maintenant, non? Moi, je préfère en tout cas. C'est plus amusant.

Par contre, ce qu'il me surprend c'est qu'elle parle de Charlie comme s'il était un ami, certes il a l'air d'avoir eu une place hyper importante dans leur vie, je n'ai que des bribes vu que monsieur ne veut jamais aller dans les détails plus croustillants, mais tout de même. Elle n'a pas l'air de le craindre alors que pour tout Niner c'est le cas... Même pour moi... Même si je suis avec son bras droit, cela ne me donne pas un laisser-passer auprès de Charlie. Au contraire... Je n'ai aucune de ses faveurs et il m'effraie toujours autant.
Par contre son fils, lui est adorable ! J'ai pu le recroiser, et il est trop mignon, rien à voir avec son sinistre père. Enfin... Qu'importe.
Lola semble intéressée par moi. Si j'arrive à la garder plus longtemps à l'appart' et lui passer l'envie de chercher cet argent, peut-être que son frère rentrerait? Ainsi, ils auraient une discussion? Même si Bastian n'en parle jamais, je vois très bien que ça le pèse de ne pas voir sa sœur et ne pas savoir ce qu'elle fait ni où elle est exactement. C'est peut-être un gros dur, mais je sais qu'il a un cœur.


Tu n'as qu'à me poser des questions. Je te répondrais avec plaisir, du moins si je peux et si je le veux. Certains sujets sont à éviter, parfois. Peut-être qu'aujourd'hui est un bon jour et que je répondrais à toutes tes questions? N'hésite pas. Et dis-moi ce que tu veux, ce qu'il te passe par la tête, ce qui est sérieux, tout.

Si je n'ai plus le droit de contacter ma vraie famille, je peux au moins me faire une petite sœur avec celle de mon copain, non? Même si elle semble un peu rebelle et rentre dedans, elle a l'air gentille et franchement ouverte. Qui me dit que je n'étais pas comme elle à son âge, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Lun 4 Avr - 8:55

Elle finit par s'asseoir sur le plan de travail et croise ses jolies jambes avant de soupirer :

Rentrer dans le gang ? La blague, non. Bast' veut que je fasse des études, il m'a inscrit dans une grande école mais ça me saoule, j'ai pas la tête à réviser. J'préfère m'amuser et il se ferme quand j'lui dis. Bon d'un côté, j'peux le comprendre, il trime depuis sa naissance... Au Mexique, il se tuait à la tâche et puis arrivé ici, il a tout fait pour monter les échelons rapidement...

Charlie a mis un peu de temps avant de lui faire confiance. D'ailleurs, tu dois connaître Noah ? C'est moi qui le garde en temps normal. J'espère qu'il va pas bouder... Je l'ai pas prévenu que je partais. Il est trop mignon ce gosse ! Un vrai moulin à paroles quand il s'y mets.


Elle finit par sauter de son trône et file dans le salon où elle ramène son sac en bandoulière, elle en sort un journal et te le tend :


C'est dans le New York Times que je l'ai vu. A la fin.

Quand tu l'ouvres, et que tu feuillètes, il y a bel et bien ta photo ainsi que d'autres portraits à côté, on se croirait au Far West avec leur Wanted.

Tu devais faire quoi dans ta grosse mission, t'as appris quoi pendant que la faisais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Lun 4 Avr - 13:03

Donc j'avais vu juste. Ce qu'elle souhaiterait, c'est faire partie du gang mais je suis d'accord avec elle sur le fait que son frère ne la laisserait jamais faire ça. J'en suis une preuve vivante. Je l'ai caché à ma famille, je le cache toujours d'ailleurs, surtout à l'un de mes frères, celui-là même qui s'est fait piéger par les Nordic's et pour lequel j'ai fait foiré ma couverture. Si je lui avais dit bien plus tôt que j'étais devenue une gangster, comment aurait-il réagit? Aurait-il voulu en faire partie à son tour? Ou m'aurait-il écouter et aurait fait doublement attention par rapport à d'habitude? Aucune idée, mais au moins ce que je suis sûre, c'est que je pense comme Bastian de ce côté là. Il ne veut pas que sa sœur soit impliquée plus qu'elle ne l'ait déjà et je peux le comprendre facilement. Mais bon... S'ils n'ont pas une discussion sérieuse, elle pourrait faire une connerie. La preuve, elle me livre sur un plateau qu'elle préfère s'amuser qu'étudier. Et vous connaissez beaucoup de filles vous qui s'enfuit à l'étranger durant plusieurs mois avec son petit copain pour finalement en revenir, et seule de surcroit? Rien que ça, ça donne un bel aperçu de comment pense la sœur du bras droit de Charlie.
Je veux bien comprendre pourquoi son frère semble dur avec elle mais si ça continue elle risque de faire un grosse bêtise de laquelle elle ne pourra pas revenir.


C'est quelle école? Par curiosité, hein. J'ai fait quelques études tu sais.

Par contre, je prends mentalement note de tout ce qu'elle me dit sur Bastian que je ne saurais pas encore, surtout quand ça a un rapport avec leur patrie d'origine. Et ce que j'entends... C'est qu'il a tout sauf eu une vie facile, le contraire de moi en somme... Normal s'il s'acharnait sur moi alors... Même si ça n'était pas une raison valable pour autant.
Mais je comprends mieux pourquoi il est si intransigeant en mission ou quand ça parle boulot. S'il a dû lutter pour se faire une telle place, c'est plus que logique et cohérent. Je vais chercher un autre paquet de gâteaux aux chocolats alors qu'elle me parle toujours. Hum... Elle n'a vraiment pas l'air de s'inquiéter de Charlie... Curieux... D'un côté, je me pose encore des questions sur la relation qu'il a avec son bras droit. Mais vu que je n'ose pas en parler, de peur de représailles, je m'abstiens quand ça concerne le grand chef, sauf si on parle de Noah son fils. Là... Je fonds littéralement !


Oh oui ! Noah est adorable ! J'aime bien jouer aux jeux vidéo avec lui quand je le croise. Il a pas l'air d'avoir mal pris ton absence, tu le sauras la prochaine fois que tu le garderas. Je suis sûre qu'il serait content d'apprendre que tu es rentrée à New York.

Ton frère aussi, mais ça je le garde pour moi. Je mange un gâteau alors que je la regarde se diriger vers le salon, puis revenir avec son sac. Elle en sort un journal qu'elle me tend puis m'indique le fameux emplacement de la dite photo.
Je le prends et le feuillette, passant rapidement sur les articles parlant de Bryan Summer et de son père, même si ça fait cinq mois, la presse est toujours aussi friande. Ah les médias ! On ne les arrêtera jamais ! Au moins, nous font-ils de la publicité. Puis j'arrive enfin à la fin du journal où s'étale ma photo ainsi que celles d'autres personnes, dont celle du Renard. Cela me fait sourire ironiquement. Wanted. Vive le far west les mecs !
Je plis le journal dans ma main et indique le salon à Lola d'un mouvement de tête et d'un sourire.


Et si on s'installait dans le salon? Je vais passer un jean et je te rejoins.

Pas que j'ai froid mais pas loin. Je lui fais signe de s'installer et je file mettre un jean, je garde la chemise de Bastian par contre. Qu'importe si j'ai pas de soutien-gorge en dessous, je me sens plus à l'aise. Puis j'ai pas de mission pour l'instant pour aujourd'hui alors...
Je redescends tout aussi vite, le journal à la main et rejoins Lola qui s'est installée sur le canapé. Je me mets non loin d'elle.
Je cherche alors une page où se trouve la photo du fils Summer et je la lui montre du doigt avant de reprendre la parole.


Tu vois ce gars-là? Eh bien, ma mission était de le surveiller lui et son père. Tu sais qui c'est? Les chefs de l'équipe anti-gang de New York. Je devais bosser pour eux tout en vérifiant ce qu'ils faisaient et le dire à Charlie et Bastian.

Je lui repasse le journal si jamais elle veut lire en détail l'article qui parle des objectifs de l'équipe anti-gang du NYPD.
Puis je m'installe encore plus confortablement, un coude nonchalant sur le dossier du canapé, ma tête sur la main pour regarder Lola de profil.


Tu serais surprise de savoir qu'il a quasiment le même âge que toi. Et... Surtout, tu serais surprise d'apprendre que je n'ai pas toujours été une gangster, loin de là. C'est pour cela que l'on m'avait confié cette mission. Même si j'ai dû l'arrêter précipitamment.

Je reste un peu vague dans mes propos, je veux provoquer de nouvelles questions chez la sœur de Bastian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mar 5 Avr - 15:29

Elle ne peut s'empêcher de jeter des coups d'œil autour de vous pour essayer de repérer une cache où Bastian aurait pu mettre de l'argent en liquide. Elle répond distraitement, comme si tout ça lui passait par dessus la tête :

Je suis à la Fordham University. Faut payer super cher pour y entrer et avoir un sacré bon dossier. C'était le cas avant que je parte en vrille. Mais en même temps, ne dit-on pas que la vie étudiante c'est la meilleure et qu'il faut en profiter ?

Bref...


Elle sursaute soudain, et file se cacher dans la cuisine sans explications.

Tu entends soudain un bruit dans la serrure et la porte s'ouvre sur Bastian qui est habillé d'un bleu foncé, délavé sur les cuisses et d'un t-shirt blanc avec des dragons asiatiques dessus, moulant son torse et ses muscles. Il a l'air songeur, comme d'habitude et lève son regard couleur forêt sur toi. Il s'approche et t'embrasse doucement en te caressant les fesses quelques secondes, face à ta tête, il demande en arquant un sourcil :


Un problème ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mar 5 Avr - 20:23

Alors que j'attends sans l'attendre, la réponse de Lola, je me demande vraiment ce qui se passerait si les deux membres de la famille Farlos se retrouvaient là, ensemble. Je sais que Bastian s'inquiète pour elle, et je sais que Lola ne veut pas lui parler et le voir pour certaines raisons... Mais après? Le lien familial n'est-il pas censé être le plus fort?
Le cas Summer le prouve vu que Junior reprend le flambeau avec joie. Et moi dans tout ça? Qu'est-ce que je suis censée penser? Je peux me permettre de mettre mon grain de sel entre eux? Ou alors, je me tiens tranquille... D'un côté... Je trouve que je le suis, trop tranquille en ce moment quand même. Je soupire en balançant le journal sur la table basse avant d'écouter Lola.
J'ai bien vu qu'elle cherchait du regard une éventuelle cachette. Mais c'est mal connaître son grand frère ça. Il est beaucoup plus malin que ça. Cette pensée me fait sourire, oh que oui il peut être bien malin ce frérot.

Par contre, ce qu'elle me dit ensuite me confirme qu'en effet, elle veut juste profiter de la vie. La Fordham University. Rien que ça ! Il ne fait pas les choses à moitié le bras droit de Charlie ! Dire que ma mère voulait que j'y aille au début.
Heureusement, j'ai pu faire autre chose que cette grande école pour bourge. Nan merci ! J'ai franchement bien fait d'aller contre son opinion, enfin elle avait accepté car j'allais faire des études ailleurs, que je ne restais pas sans rien, et surtout car cela me permettrait d'intégrer l'école de police. Tu parles ! Pour ce que ça me sert vraiment aujourd'hui, enfin si, mais après?
J'allais lui donner mon avis sur la vie étudiante quand je la vois sursauter et s'enfuir à toute jambes dans la cuisine. Je me lève légèrement sur le canapé pour voir si elle s'est bien dirigée dans cet endroit avant d'entendre du bruit dans le serrure de la porte d'entrée.
Tiens tiens tiens. Quand on parle du loup justement ! Je relève la tête pile quand il ferme la porte derrière lui. Hum... A-t-il vu mon petit manège? Ou ne l'a-t-il pas vu?
Je descend du canapé pour aller un peu à sa rencontre, vu qu'il s'approche aussi de moi. J'ai donc tout mon temps pour le reluquer à loisir. Hum... Plutôt sexy ce matin ! Ce qui me vaut de lui faire n superbe sourire. Même si je prends note mentalement qu'il semblait soucieux en entrant.

J'accepte avec plaisir son baiser et lui tapote juste légèrement les mains quand il me caresse les fesses. Eh ben ! Déjà excité à cette heure de la journée? Cela me fait rire légèrement avant de répondre à sa question.


Un problème? Je crois pas non... Juste une petite souris venue récupérer un peu à manger chez toi. Mais dis moi... Tu rentre tôt aujourd'hui, t'as déjà fini ta mission?

Changement de sujet sans vraiment changer de sujet. A lui de voir s'il souhaite relever ma remarque, ce que je ne doute pas un seul instant. Je me permets même un petit sourire avenant pour essayer de le mettre en condition après l'avoir serré contre moi quelques instants en un petit câlin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mar 5 Avr - 20:45

Il fronce les sourcils un instant à ta première phrase et tourne la tête pour balayer du regard le salon. Il finit par s'écarter et se frotte le bras, répondant :

Oui, ça a été rapide, finalement. Charlie m'a donné mon après midi. Il s'est passé un truc, il est pas venu au bureau... Et il a rien voulu me dire. Je vais peut-être aller le voir cet après midi. Je pensais pas te trouver déjà levée mais bon... Comment ça se fait ? Pour une fois que tu peux faire la grasse mat ?

D'ailleurs, c'est quoi cette histoire de souris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mar 5 Avr - 20:59

Je lui souris doucement et me retiens même de rire encore une fois. Il peut être franchement adorable quand il s'y met ! Malgré tout, je remarque son geste. Il se frotte le bras. C'était quoi cette mission? Est-ce qu'il a mal? Est-il blessé? Qu'est-ce qu'il a?
Je fronce les sourcils d'ailleurs quand je le vois faire. Il a un truc à me dire lui. Puis je le regarde à nouveau quand il reprend la parole après avoir fini de balayer le salon du regard. Je suis surprise quand il m'annonce que Charlie n'est pas venu au bureau ce matin. On parle bien de Charlie Nine? Il est tout le temps au bureau !
Il n'y a pas un jour sans qu'il ne soit déjà là avant tous ses hommes ! Son bras droit a raison, il a dû se passer un truc, sinon le grand boss serait venu comme toujours, déprime ou pas, vu qu'il a ses sautes d'humeur. Par contre, j'aime pas quand il doit aller le voir comme ça, seul, juste pour prendre la température et les nouvelles.
J'adhère jamais à cette idée de le savoir avec Charlie. C'est pas que je lui fais pas confiance mais je me méfie encore.

Mais je n'ai pas vraiment le temps de me poser plus de questions sur le sujet car il revient à la charge. Hum... Que ce serait-il passé si j'étais toujours en train de dormir? Il serait venu me rejoindre? Il m'aurait préparé un bon petit plat? Hum... Rien qu'à l'idée de savoir que je me serais éveillée à ses côtés... Cela m'excite bien et me plait merveilleusement bien.
Du coup, je suis déçue que Lola soit venue aujourd'hui et pas un autre jour. J'aurais eu son frère pour moi toute seule ! Pff... Pas cool !
Et puis... Il s'accroche le coco. Et c'est ça qui me plait chez lui. J'ai beau tourner autour du pot, le faire exprès, faut qu'il arrive à deviner ce qu'il se passe. Et là, je dois bien avouer que ça m'amuse de l'embêter comme ça.
Du coup, je l'embrasse avant d'aller me réinstaller de façon nonchalante sur le canapé.


Justement... C'était une souris plutôt bruyante tu vois, une de celle qui cherchait activement de la nourriture. Donc ça m'a réveillé. Je suis descendue voir et j'ai sympathisé avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mer 6 Avr - 11:00

Il te regarde, intrigué. Cette histoire de souris semble bien l'intéresser. Peut-être s'imagine t-il qu'il y a bel et bien un animal dans son appartement... Avec autant de luxe, ce serait pourtant étonnant. Il remarque soudain le journal sur la table. Et l'attrape,

Mais il date d'une semaine ce truc... Comment ça se fait que tu l'as ?


Il commence à le feuilleter et a un moment de pause en voyant les mots fléchés remplis. Il semblerait que l'écriture ne lui soit pas inconnue. Il relève rapidement la tête :


Quoi ?! Lola était là ? Où elle est ?!

Il semble en colère. Il commence à se diriger vers les différentes pièces du bas et finit par dénicher la perle rare, il l'attrape par le bras et la traîne dans le salon.

Tranquile Bastian... no te enfadar !

Ni une ni deux, il lui colle une magnifique baffe sur la joue droite qui résonne bien. Lola serre les dents et encaisse mais ne se rebelle pas.

Estupida nina !! Cinco meses !! Eres totalmente loca ??!!

Ils commencent vraiment à s'engueuler en espagnol, et tu ne comprends vraiment rien du tout, sans compter qu'ils font des abréviations qui ne viennent sans doute que du Mexique, en tout cas, ton chéri a l'air très remonté. Il finit par se calmer un instant après avoir vu ton regard interloqué :

Qu'est-ce que tu viens faire ici, Lola ? Tu n'es plus avec ton merveilleux petit ami ? C'est fini ?

Oui, exactement, c'était une connerie.


Et qu'est-ce que j'avais dit ?! J'ai toujours raison, bordel, quand est-ce que tu vas le comprendre, ça ? Qu'est-ce que tu comptes faire maintenant, hein ? Revenir chez ton grand frère pour qu'il t'entretienne comme une princesse ? C'est fini, ça Lola, tu t'es émancipée pour moi !

Débrouille-toi !


Il fait volte face et sort brusquement sur le balcon en claquant la baie vitrée, il sort une cigarette et commence à la fumer rapidement, tremblant de colère. Lola te regarde avec des yeux désolés,

Lo siento Abi, je savais que ce n'était pas une bonne idée de rester... Il m'en veut beaucoup, je crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mer 6 Avr - 12:53

J'ai réussi à ferrer le poisson. Je le vois à sa tête intriguée par rapport à mes paroles. Ce serait marrant qu'il croit à un vrai petit animal alors qu'on sait très bien tout les deux que dans un tel lieu, rempli par le luxe et doublement sécurisée, c'est tout sauf possible.
Mais cela ne dure pas bien longtemps quand il trouve le journal. De toute manière, je l'avais laissé ici exprès, si j'avais fait mine de le cacher quand il était entré, il aurait eu de suite des soupçons. Autant le laisser là, j'aurais très bien pu le dénicher quelque part dans l'appartement après tout. Je le regarde le feuilleter quand je vois très bien qu'il a repéré un truc...
En regardant un peu plus, c'est-à-dire en me levant légèrement du canapé, je vois qu'il est resté bloquer sur la page des jeux et que ces derniers sont faits. Hum... Là, je peux pas jouer plus longtemps, Lola a signé son "arrêt de mort". Et en effet, Bastian le comprend parfaitement et plutôt que de lui répondre, je le laisse chercher. Mais je perçois très bien son changement d'humeur.
Et voilà !
Il est en colère... Adieu bel après-midi en vu... Je soupire distraitement tout en le regardant faire son manège : chercher sa sœur. Je pourrais lui venir en aide mais je pense qu'une discussion est nécessaire entre eux. Question de famille en somme... Elle est tout ce qu'il lui reste... Quand il la trouve, je ferme les yeux quelques secondes, me préparant mentalement à une scène de colère, puis les ré-ouvre pour observer Bastian sortir de la cuisine, tenant fermant sa sœur par un bras qui semble vouloir calmer le jeu.

Et là... Tout dérape... J'assiste impuissante à la baffe monumentale qu'il met à Lola avant de les voir partir en vrille et parler en espagnol... Autant au début, je pouvais saisir plus ou moins ce qu'il lui disait... Autant là... Un vrai charabia !
C'est pas parce que ça fait cinq mois que je le côtoies activement que je parle l'espagnol. Oh non.. Juste quelques mots, ceux qu'il dit souvent à un moment ou un autre sous le coup d'une émotion forte : sous la colère, pendant l'amour, quand il pense... Ce genre de choses. Mais là, c'est le summum du summum ! Je comprends rien ! D'ailleurs, y a pas que de l'espagnol dans ce que j'entends, c'est pas possible ! Y a des mots étrangers, peut-être du mexicain alors? Aucune idée. Je les regarde juste tout les deux, interloquée, surprise par tant de véhémence.
Bastian doit s'en apercevoir car il reprend subitement en anglais la parole. Ah ! Tout de même ! Faut pas m'oublier, hein ! J'existe ici !
Et j'avoue que ce qu'il crache au visage de Lola n'est pas sans fondement... Elle a été franchement loin mais doit-il se détruire de la sorte pour cette raison? Je sais pertinemment qu'il n'y a pas que la colère dans le regard du bras droit des Niners.

Après sa petite scène théâtrale, je le laisse sortir sur le balcon. Un peu d'air lui fera du bien. Je repose mon regard sur la jeune fille qui s'excuse auprès de moi semble-t-il.
Je me lève alors et m'approche d'elle. Je la prends dans mes bras quelques instants pour bien lui signifier que non, elle n'est pas seule à cet instant.
Je prends la parole en même temps avant de m'écarter d'elle et de lui adresser un sourire confiant.


Non, Lola. Ne crois surtout pas ça. Il est en colère mais pas seulement. Il s'est vraiment inquiété pour toi, beaucoup plus que tu ne peux le penser. C'est juste qu'il a sa fierté et qu'il veut le meilleur pour toi. Il ne veut pas que tu vives la même chose que lui. Ne t'en fais pas... Je vais aller lui parler mais interdiction de quitter cet appart'. Je le verrais, et là, ce serait vraiment stupide de ta part, tu gâcherais la seule chance qui te reste de rester auprès de ton frère. Fais-moi confiance, Lola et reste ici.

Je la relâche donc en lui affichant un sourire confiant avant de me diriger vers le balcon. Je respire un grand coup et ouvre la baie vitrée. Je la referme derrière moi, en ne laissant qu'environ dix centimètre d'ouvert, au cas où Lola voudrait entendre ce que l'on raconte.
J'attends quelques secondes avant de m'approcher de son frère. Je perçois sa colère comme si elle me touchait personnellement. Je m'approche doucement et met ma main droite sur son avant-bras.


Bastian... Tu es en colère, tu ne sais plus forcément ce que tu dis. Il y a d'autres alternatives, tu le sais... Bastian. Regarde-moi. Ne laisse pas ta colère te ronger. C'est stupide !

Je parle certes doucement mais j'hausse le ton légèrement au fur et à mesure de mes paroles. Ses colères, j'en ai déjà eu à supporter. C'est pas celle-là qui me fera peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement de Bastian
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [4eme Etage] Appartement de Hasharin
» Appartement de Hayabusa Toyome
» L'appartement de la tortionnaire [PV Clyde Waldan] [RP CLOS]
» Mieux qu'une fontaine d'appartement (19.12.10 à 15h32)
» Appartement de Louane, étage 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: The Bronx :: Districts :: Districts & Avenues :: Arthur Avenue [Quartier italien]-
Sauter vers: