Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Appartement de Bastian

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mer 6 Avr - 13:29

Il met un moment avant de tourner son regard vers toi. Il est vraiment en colère. Tu l'as rarement vu comme ça, la dernière fois c'est quand ses hommes lui avaient désobéis. Ce qui avait eu pour résultat de perdre une centaine de kilos de cocaïne aux mains de la police district.

Il grommèle, puis après un moment, il tourne son regard vert qui s'est assombri, il dit :


Et je suis censé faire quoi, maintenant ? J'ai tout fait pour qu'elle ait une vie normale, sans soucis, et elle préfère faire l'égoïste et jouer les imbéciles ! Même si je lui donne de l'argent, elle recommencera ses conneries. Je ne peux pas la surveiller 24h sur 24h !

J'ai autre chose à faire avec le gang et Charlie. Et puis toi, qu'elle se débrouille. Elle veut jouer dans la cour des grands ? Alors qu'elle aille faire un boulot de merde comme tout le monde.


Il respire un grand coup et reprend une latte de sa cigarette, songeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mer 6 Avr - 19:24

Même si je sais qu'il ne me ferait jamais de mal, plus maintenant en tout cas, cela ne m'empêche pas d'avoir le cœur battre à cent à l'heure en voyant sa colère aussi palpable. Je ne peux m'empêcher d'être prise au piège de cette fureur et j'avale donc difficilement ma salive durant quelques secondes. Oui... Je l'ai déjà vu dans une telle colère noire... Quand des Niners avaient décidé de lui désobéir, il avait littéralement péter un câble et on avait perdu une centaine de kilo de cocaïne. Quand il est dans une telle fureur, Bastian peut être vraiment très effrayant.
Donc, même si je sais que je ne risque rien, je n'ose pas aller plus loin dans mes gestes. S'il veut me regarder, s'il veut m'écouter, s'il veut bien me voir, il le fera de lui-même. Je n'ai pas à le forcer d'avantage, je n'ai plus qu'à attendre.
Quand il fait enfin mine de me regarder, de voir ce regard vert, que j'adore tellement, si sombre me serre le cœur. Il est inquiet... Il ne sait plus quoi faire, rien d'autre ! Je peux peut-être l'aider... Si je ne fais rien, là, à cet instant, à quoi je pourrais bien servir dans l'avenir et surtout pourquoi je resterais avec lui, même si c'est ce que je veux, être à ses côtés?

C'est douloureux de le voir dans un tel état... Et même si je suis flattée de voir qu'il me donne une grande place dans sa vie, il vient de me le prouver en disant qu'il avait autre chose à faire avec le gang, Charlie et moi-même...
Je suis beaucoup plus émue que je ne veux le laisser croire finalement... Ce qu'il me dit, le voir si désemparé, impuissant et en colère, me chamboule entièrement. Non... Il ne pense pas à mal, et il ne le pense pas vraiment, il y a encore un petit espoir pour Lola qui a agit inconsciemment, c'est vrai. Mais puis-je la juger alors que je viens juste de la rencontrer et que je n'ai eu que les grandes lignes?
Je garde le silence quelques instants quand Bastian se détourne pour continuer à fumer sa cigarette. J'ai bien deux idées en tête mais... Je ne suis pas certaine qu'il les accepterait... Après tout, ce à quoi je pense m'est interdit aujourd'hui, et depuis cinq mois maintenant. Je lui lance un regard puis regarde à travers la baie vitrée Lola qui, heureusement, m'a écouté et s'est assise dans le canapé où on discutait toutes les deux plus tôt. Il faut que je fasse quelque chose. Pour la famille de Bastian, pour sauver sa raison d'être, pour sauver ce qui l'a poussé à venir ici en Amérique : lui-même et sa sœur.


J'ai bien... Deux idées mais... L'une d'entre elles risque de ne pas te plaire... Je vais commencer par la première. Pourquoi Lola ne vivrait-elle pas dans mon appartement? Je ne l'occupe quasiment plus et comme tu le dis si bien, cela lui montrerait un peu la cour des grands. Elle pourrait bosser dans un supermarché du coin, peut-être que ça la ferait changer d'avis et reprendrait-elle les études? Ce n'est qu'une idée... Et au moins, pourrais-tu la surveiller indirectement, tout comme moi, c'est toujours mon appart' même s'il n'y a pas grand chose là-bas.

Je fais bien sûr allusion au fait qu'il y a juste le stricte nécessaire dans cet appartement sur le territoire des Wolves. Pas d'affaires, pas beaucoup d'ustensiles de cuisine mais un lieu où vivre malgré tout.
Je m'accoude à mon tour sur la balustrade du balcon, les poings légèrement serré. La deuxième proposition risque de ne pas lui plaire... Mais au moins l'aurais-je proposé...


Après... Peut-être est-elle ainsi car elle n'avait pas de présence féminine auprès d'elle... Elle n'est pas complètement perdue Bastian. Elle a juste besoin d'être recadrée, et peut-être qu'une autre personne pourrait y arriver, et ainsi vous pourriez chacun faire le point de votre côté. Elle est intelligente, si on la guide un minimum, elle peut évoluer. Mais pour ça... Tu risques de ne pas apprécier ma proposition... La deuxième serait qu'elle aille chez... Mes parents...

Je m'arrête pour mieux reprendre.

Ah mais je n'irais pas les voir, pas directement. Ils ne sauraient rien, je tiendrais parole... Je leur apporterais juste une jeune fille qui a besoin d'un lieu où s'ancrer pour se ressourcer. Mes frères ont toujours voulu avoir une petite sœur, et mes parents une seconde fille. Elle changerait aux côtés de ma mère. Ils peuvent l'aider, et je ne serais même pas dans l'histoire. C'est pour toi que je te fais cette proposition, je ne la ferais à personne d'autre.

Je tourne enfin ma tête vers lui. Je veux qu'il voit dans mon regard que je tenterais rien auprès de ma famille mais que Lola y serait la bienvenue. Elle serait au moins surveillée et guidée 24h/24h pratiquement. Elle aura un toit, un lieu où elle serait nourrie et logée, et elle pourrait retourner à l'université. Ma mère a un fort caractère... Elle lui plairait certainement.
Et même si ça m'est douloureux, je préfère savoir Lola chez eux que livrée à elle-même à cause de son frère, aveuglé par la fureur et l'inquiétude. J'attends bien droite, les cheveux dans le vent qu'il daigne me répondre.
J'ai peur... Oui j'ai peur de sa réaction à cette évocation. C'est bien la première fois en cinq mois où je fais allusion à ma famille. J'y pense mais ne le dis jamais à haute voix. Je veux juste qu'il sache que je ne renie pas les Niners, bien au contraire ! Je me prive pour le bonheur de sa petite sœur ! Si ça, ce n'est pas une preuve que je tiens énormément à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mer 6 Avr - 21:05

Il jette sa cigarette du balcon, et te regarde, interloqué :

Ta... Ta famille ? Mais, Abigail ! Tu n'as donc toujours pas compris ? Ta famille est un danger pour toi, pour moi, pour les Niners, pour Charlie lui même ! Si je t'ai interdit d'aller les voir c'est parce qu'avec ton frère et toi, ils doivent être surveillés étroitement par le NYPD voir être classés comme des témoins à protéger.

Si tu leur amènes Lola comme une fleur, elle va les mener directement à moi.


Il soupire,

Laisse tomber cette idée. Je crois que la meilleure solution c'est de la renvoyer faire ses études à Fordham. Si elle dérape encore, je l'envoie dans un couvent et puis voilà.

Il grommèle. Tu ne sais pas s'il rigole ou pleure. Mais finalement tu le vois se frotter le visage et il rit légèrement,

Putain, elle aura ma peau cette peste... J'vais la tuer. Pour ce qui est de l'appartement, ce serait un peu trop facile de laisser Charlie lui payer ça. Elle ne le mérite pas et puis la connaissant elle va en faire une garçonnière. Et ça pas question. Elle restera ici.

Je suis désolé, Abigail... Ce sera sans doute un peu moins intime que quand elle n'était pas là et je comprendrai tout à faire si ça ne te plaît pas...Hm...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mer 6 Avr - 21:27

Même si c'est dur de l'admettre, la première chose qu'il me dit me brise un peu le cœur. Au moins ai-je réussi à le sortir de son mutisme... Mais, l'entendre dire ce que j'avais pensé un jour sans vouloir le croire me fait mal, franchement mal. J'avais fini par comprendre que s'il ne voulait plus que je vois ma famille c'était pour une bonne raison, et j'avais pensé à la sécurité du gang et de nous-même ensuite mais j'avais peur d'affronter cette réalité... Je ne voulais tout simplement pas y croire et je m'étais voilée la face. Et je l'ai fait à tort puisque cela me retombe dessus aujourd'hui. Il a appuyé sur un point sensible sans qu'il ne le sache vraiment mais plutôt que de lui montrer ma tristesse, je me contente de lui faire un petit sourire et de l'écouter, même si je me tourne de nouveau comme pour observer le paysage.
Ma famille me restera à jamais inaccessible tant que l'équipe anti-gang existera... Je l'écoute donc enfoncer le clou d'avantage, supportant en silence la souffrance qui s'empare de mon esprit. Il a raison. Indéniablement, même si je ne veux pas l'admettre et parce que c'est difficile. Mais au moins suis-je enfin fixée.
Je n'aurais plus à retourner cette question encore et encore dans ma tête quand il n'est pas là. Je n'aurais plus à me ronger les sang de la sorte.

Je marque un trait sur cette partie de mon esprit quand je l'entend grommeler puis comme s'il riait ou pleurait. Euh... Il parlait bien de renvoyer Lola à Fordham juste avant, hein? Il serait devenu fou?
Je me tourne alors à nouveau vers lui pour voir qu'en fait il rit ! Bastian Farlos, le bras droit de Charlie qui rit ! Curieusement, cela me réchauffe le cœur. Si lui, reste à mes côtés, peut-être que l'absence de ma famille me pèserait moins et que je l'oublierais avec le temps? Oui. Je peux m'en laisser convaincre. Je l'écoute encore une fois en silence, le fixant simplement droit dans les yeux alors qu'il s'excuse pour tout ça, pour ce remue ménage qui arrive dans "notre" vie, pour le fait que sa sœur soit ainsi et soit revenue. Mais pourquoi devrais-je me sentir désolée ou triste? C'est sa famille. Il aurait certainement fait la même chose avec mes frères... Même s'ils sont beaucoup plus vieux que Lola. Je le regarde en silence avant de lui faire un fin sourire. J'en ai pris beaucoup d'un coup, de l'émotion là.


Non c'est moi qui m'excuse Bastian... Je n'aurais pas dû dire ça. Je n'en parlerais plus, je n'y ai pas assez réfléchi, pardon. Et Lola est ta sœur, je n'ai pas à donner mon avis. Elle est la bienvenue. Je ne lui ferais pas des coups de pétasses si c'est de ça dont tu as peur.

Allez. Un peu d'humour pour faire partir la déprime qui veut s'installer.

Je l'apprécie déjà, tu sais. Mais dis-moi... Quand t'es entré tout à l'heure... Tu te frottais le bras, tu t'es blessé?

Cela m'est revenu en mémoire subitement. Je l'avais complètement oublié avec l'histoire de Lola. Mais n'attendant pas sa réponse, j'ouvre un peu plus la baie vitrée et je rentre à l'intérieur. C'est pas qu'il fait froid mais on est qu'en Mars et je n'ai rien d'autre sur le dos qu'une chemise à Bastian, sans soutien-gorge en plus.
Je m'approche de Lola et lui fait un gros sourire, oubliant mes soucis par la même occasion.


Ton frère a un truc à te dire Lola. Écoute-le jusqu'au bout, s'il te plait.

J'ai mis assez de séduction dans ma voix pour qu'elle m'écoute et ait confiance en moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Jeu 7 Avr - 11:23

Pour la question concernant son bras, il secoue la tête négativement, non, il n'a rien. Si on a plus le droit de se frotter le bras sans inquiéter tout le monde, où va t-on ! Peut-être est-ce sa cicatrice qui le démange, au pire des cas.

Quand il rentre à ta suite, il explique à Lola qu'il lui donne une dernière chance. Que la condition est qu'elle recommence son année d'étude, et qu'elle rattrape son retard puisque elle a loupé plus de cinq mois de cours, il va s'arranger avec le directeur de l'école pour qu'il l'intègre à une classe préparatoire.

La jeune fille ne rechigne pas et hoche la tête, elle boit les paroles de son frère comme un nourrisson boirait du lait. Elle semble soulagée. Après une hésitation, elle s'approche de lui et lui saute dans les bras pour le serrer. Ton petit ami est légèrement surpris et il la serre contre elle après un moment d'hésitation, elle lui embrasse la joue plusieurs fois et le remercie, lui dit qu'il lui a atrocement manqué et qu'elle est tellement désolée d'avoir joué la gamine...

Le speech d'une étudiante en faute, quoi, même si tu sens qu'elle est sincère. Elle s'écarte après un moment et dit qu'elle va de suite à Fordham pour se renseigner de se réintégration. La porte claque et Bastian en profite pour s'assoir dans le canapé. Il soupire en se frottant le visage.

Il semble légèrement surmené. Mais au fait, n'avais tu pas quelque chose à lui demander ? Autant ne pas faire traîner les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Jeu 7 Avr - 12:40

Je reste un peu en retrait pendant qu'il lui parle et lui offre son aide pour la dernière fois. Je suis moi-même tout aussi soulagée que Lola. Je suis rassurée de voir que son frère a bien voulu m'écouter, même si pour cela je me suis tapée un peu la honte à dire des stupidités profondes... Enfin, je les regarde s'enlacer en souriant, même si au fond de moi je les envie un peu. Au moins a-til pu récupérer sa sœur.
Je trouve ça vraiment touchant, et ça me confirme que la famille c'est véritablement sacré malgré les problèmes que l'on peut rencontrer. Je suis même amusée par le changement de comportement de Lola. Finalement, elle était beaucoup plus stressée qu'elle ne le laissait paraître. Elle avait vraiment peur de devoir se retrouver seule. Ahlala. Une fierté aussi mal placée que son frère on dirait, n'osant pas dire réellement ce qu'elle ressentait.
Mais c'est régler. Tant mieux. Au moins n'y a-t-il pas eu de seconde baffe monumentale... C'était assez étrange de le voir s'emporter sur quelqu'un d'autre que moi ou les Niners. Enfin, moi je prends l'habitude. J'aime bien le titiller parfois.

Je tourne juste le regard vers Lola qui court vers la porte d'entrée avant d'entendre un "clac" phénoménal. Hum... On dirait qu'elle est effectivement bien heureuse cette petite sœur ! Je me permets un sourire amusé.
Ah ces étudiantes alors... J'aurais presque cru me revoir, au même âge, à faire une scène à ma mère, refusant d'aller faire des études de droit. C'est franchement marrant. Mais maintenant...
Maintenant, je suis seule avec Bastian. La furie partie, nous sommes enfin tranquille. Pour combien de temps? Aucune idée.
Je l'observe un instant en silence, me mordillant la lèvre inférieure. Je lui parle? Je lui parle pas? J'avais un truc à lui demander mais la situation s'y porte-t-elle? Je n'ose pas m'approcher trop près de lui, donc je ne m'assoies pas à ces côtés. Je me tiens juste debout devant lui. Il semble fatigué, non? Est-ce que je peux lui parler de mes soucis de "mission"? Hum... J'hésite sincèrement, mais si je ne le fais pas là, j'oublierai encore et je ne le ferai jamais.


Bastian... J'aimerais te poser une question. C'est pas forcément le bon moment mais si ça continue, je ne te la poserais jamais.

Allez, lance-toi Abigail ! Fais comme d'habitude et tout se passera bien !

Pourquoi ne me donnes-tu que de petites missions sans importance? Pourquoi n'ai-je jamais le droit d'accéder au danger tout comme toi ou les autres? Je suis une Niner que je sache, et j'y suis liée tout autant que les autres. Pourquoi ne me donnes-tu donc pas des missions plus intéressantes?

Je le fixe droit dans les yeux avant de reprendre la parole, je ne souris plus, je suis très sérieuse.

J'ai l'impression de faire du surplace. Et je déteste me savoir si impuissante ! Réponds-moi, Bastian. Pourquoi ? Pourquoi tu fais ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Jeu 7 Avr - 13:10

Il arrête de se frotter le visage mais ne lève pas pour autant le regard vers toi, il grommèle entre ses dents,

Dios mio... Vous vous êtes passés le mot pour me faire chier, aujourd'hui, ou quoi ?

Il lâche un gros soupir et se lève du canapé, il part vers la cuisine :

Parce que j'ai pas de missions "intéressantes" à te donner pour le moment. Tu voudrais faire quoi ? La dernière fois que tu as fait une grosse mission, t'as manqué te faire violer. Tu veux recommencer, tu as un talent de séductrice, je sais, mais tu sais faire quoi d'autre ?

Grâce à ton passage au NYPD, tu dois avoir quelques contacts, mais on en a pas besoin encore. Je vois pas quoi te donner. En plus, tu n'as pas besoin d'argent, tu as tout ici. Ceux qui font des missions c'est pour gagner de l'argent.

Grmbl...


Il attrape une bouteille d'eau et se met à boire. Après un moment, il dit :

Hm... Qu'est-ce qui t'intéresserais ? A faire, tu as une idée ? Sinon pour t'occuper, je vais te faire faire mes tournées tu vas voir, comme c'est crevant.

Il a un moment de pause.

Tiens oui... Je ne serais pas contre l'idée d'avoir quelqu'un pour me remplacer quand j'ai un empêchement. Et on terminera par des entraînements physiques, depuis le temps que je te le promets.... Ça t'irais ?

En gros, il te propose de devenir une sorte de sous bras droit... Un sacré bond en avant...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Jeu 7 Avr - 20:07

Et voilà ! Je le savais que c'était pas une bonne idée de lui poser ce genre de questions ! Je le fais chier ! Comme sa sœur ! J'aurais dû me retenir putain, ce que ça m'énerve !
Je le suis dans la cuisine, retenant des répliques acerbes à ses remarques. Ah ouais? Il n'a rien à me donner? Il se fiche de moi? Il y a toujours une tonne de missions à faire ! Et je suis certaine qu'elles sont classées par ordre de difficulté et de danger !
Et je déteste l'idée de me faire entretenir ! Je ne suis pas avec lui pour le fric à la fin ! Je suis avec lui, pour lui, et lui seul ! Rien d'autre ! Et savoir que je ne contribue pas à notre petite vie m'énerve, ouais ça m'énerve. Je veux servir à quelque chose. C'est tout ce que je demande !

Je me prépare à lui prendre la bouteille de force et à lui balancer l'eau au visage quand il fait allusion à ses tournées. Celles que je ne vois jamais, ces missions "secrètes" ou qui ne me regardent pas le moins du monde. Donc je me retiens.
Et j'arrête mon geste en chemin. Ses tournées? Il me propose de participer dans son boulot? On parle bien du boulot spécifique d'un bras droit, là? Pas d'autre chose,non? Ok. On est d'accord. Je le regarde perplexe, à présent. Je croise mes bras sur ma poitrine, déboutonnant un ou deux boutons au passage sans m'en rendre compte et je le fixe du regard. Il est sérieux ou pas?
On dirait bien... Mais dois-je vraiment le croire? Il m'a déjà fait des coups foireux par le passé mais justement, c'était le passé. Là, c'est le présent, c'est même le futur.
Je me mordille les lèvres, un tic que j'ai pris en sa présence quand j'hésite à parler ou que je suis indécise dans mes pensées.


Ton histoire de viol, c'était y a cinq mois et avec de l'entrainement, j'aurais pas eu ce problème... Mais si tu me promets de m'accorder enfin ces entraînements physique spécifique... Pourquoi pas. Mais pourquoi ce revirement? T'as tout fait pour m'écarter de ton boulot au maximum durant les cinq derniers mois !

Je décroise les bras et me rapproche de lui pour diminuer la distance entre nous. Je me sens toujours nettement mieux quand je me trouve dans son périmètre personnel.
Je lève ma tête pour le regarder, vu qu'il est plus grand que moi et tente de sonder ses pensées. J'ai un regard un peu triste d'un coup, en pensant au fait qu'il essaie peut-être juste de me protéger.


Tu... t'inquiètes pour moi? Mais je ne demande qu'une chose Bastian... C'est de servir à quelque chose et de t'aider. Depuis le début...

Puis je l'embrasse doucement, un baiser tendre sur les lèvres avant de poser ma tête contre son torse, sans l'enlacer de mes bras. Juste me laisser aller quelques secondes. Depuis quelques minutes, je me sens harassée par mes émotions, et d'avoir fait référence à ma famille n'y est pas totalement étranger, je dois dire.
Juste quelques secondes ainsi, à sentir la chaleur de Bastian, à sentir son cœur battre contre sa poitrine... Ce que cette nuit me semble si loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 8 Avr - 15:29

Il t'enlace après que tu te sois posée contre son torse, et il soupire :

Bien sûr que je m'inquiète pour toi, Abigail. Ce n'est pas parce que je ne le dis pas cent fois par jour que je ne t'aime pas ou que je ne me fais pas du soucis pour toi.

Je sais bien que tu souffres à cause de l'absence de ta famille. Je le vois tous les jours. Je cherche un moyen pour que tu puisses les voir, je ne suis pas si insensible que ça, tu sais... Mais bon avec tout ce qui arrive...

J'avoue que balancer au NYPD le coup de la mode des gangs avec la marque de chacun d'eux c'était vraiment sadique comme idée mais ça m'a permit d'avancer dans mes plans.

Il y a pas mal de choses à faire. Mais je pense que je peux te former en même temps. Lorsque ce sera fait, tu te débrouilleras toute seule. Ca te va ? Et tu auras toi même à donner des missions aux autres si tout se passe bien.

J'ai confiance en toi.


Il te fait relever le visage, et t'embrasse doucement,

Je sais que je peux paraître dur parfois... Mais c'est plus fort que moi. C'est une façon que j'ai de me protéger... Excuse-moi. Si tu veux parler de quoique ce soit, dis le moi. N'hésite pas, je ferais des efforts. Après tout, ça fait bien cinq mois que tu supportes ma tête de con.

Te quiero senorita...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 9 Avr - 11:32

Je me laisse aller encore un peu plus contre lui lorsqu'il m'enlace. Me sentir si proche de lui me fait un bien fou et me permet de mettre certaines choses au clair dans ma tête. J'enregistre ces informations comme un présent précieux qu'il me fait. Savoir qu'il essaie de trouver un moyen pour que je vois ma famille me fait chaud au cœur... De même qu'il ait une si grande confiance en moi, moi qui parfois est tendance à me laisser aller par mes émotions. Je dis bien parfois...
Je ne serais plus écarté de son travail et du gang et cela me ravit beaucoup plus qu'il ne le pense. C'est tout ce que je voulais, c'est tout ce que j'attendais... Je veux être deux fois plus active, je veux pouvoir lui rendre en retour ce qu'il a fait pour moi ces derniers mois.
Je veux lui montrer que je suis présente, que je suis déterminée et que je suis capable de faire un boulot dangereux et délicat... Je ne veux pas juste être Abigail, la copine de Bastian Farlos, la sous-fifre qui a fait sauté sa couverture au NYPD. Nan. Je veux être plus, toujours beaucoup plus et le bras droit de Charlie n'y est pas forcément étranger...

Je me laisse embrasser. Il est si doux... Si attentionné que je me sens fondre entre ses bras. Oui. J'aurais dû lui parler bien plus tôt même si cela aurait provoqué sa colère... Je devrais le savoir maintenant qu'il agit souvent comme une girouette...
Peut-être qu'il ne sait pas encore trop comment se comporter entièrement avec moi? Pourtant, il est si attentif...
Je frissonne contre lui quand il me dit qu'il m'aime dans sa langue natale, ça me fiche toujours un sacré frisson quand je l'entends me le dire. J'ai même l'impression que je ne m'y habituerais jamais. Moi-même, j'ai parfois dû mal à lui dire, tant je me sens toute émue. Il est à moi, il est mon homme... Et jamais personne ne me le prendra, je tuerais quiconque l'approchera de trop près ou le blessera... Oh oui. On ne touche pas à Bastian Farlos...


Merci... Moi aussi, je t'aime. Je te crois, je te fais confiance également. Excuse-moi si je m'emporte parfois. Mais j'avais besoin d'entendre ces paroles. J'en avais besoin.

Puis je m'écarte doucement de lui, pour être légèrement cambrée et le regarder tranquillement en souriant.

Faudrait que tu m'apprennes un peu l'espagnol. Je connais des mots basiques grâce à toi, mais tout à l'heure... Je dois bien dire que j'aurais bien aimé participer à la conversation. Et tu es tout sauf un con Bast', tu es mon homme, et rien ne changera ça.

Petit air taquin pour bien lui dire qu'il est entièrement normal, il a juste une certaine réserve parfois.

On commence quand? Ah... C'est vrai, tu vas voir Charlie ou pas alors cet aprem? Qui s'occupe de son fils en ce moment? Qu'avais-tu prévu de faire en rentrant aussi tôt?

Grand sourire en pensant à ce qui aurait pu se passer de bien croustillant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Dim 10 Avr - 16:37

Il sourit, à ta dernière question, et souffle :

Hm, il va falloir que je t'apprenne beaucoup de choses alors... Sans compter que tu me poses une énigme que je vais de ce pas t'aider à résoudre...


Il t'embrasse avant de te soulever sans difficulté contre lui, ce qui te permet de l'enlacer de tes jambes autour de son bassin et de tes bras dans sa nuque. Vous finissez dans la chambre à coucher, une fois de plus.

Les jours passent, sans qu'il ne t'emmène en entraînement. Ça te met les nerfs en pelote à un point inimaginable... Mais tu te contiens, tu te dis qu'il va bientôt t'emmener. Et puis Lola est là l'après midi pour te tenir compagnie, elle t'apprend l'espagnol avec une joie non dissimulée.

Le vendredi, il rentre tôt, sans t'avoir prévenu à l'avance et te dit :


Prépare-toi, on va s'entraîner. On passe chez Charlie avant, par contre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 29 Avr - 21:54

Une fois sur le parking, je regarde Luke suivre l'ordre de Bastian et monter s'occuper de Bryan, notre nouvel otage.
J'entre alors dans la voiture et boucle ma ceinture en silence, ce qui me vaut une grimace. Eh ouais... Ceinture en plein sur l'épaule, fun ! Je tourne ma tête vers la vitre durant tout le trajet jusqu'à son appartement à Bastian. Le silence est peut-être pesant mais j'ai pas la force de parler avec lui. Je sais que j'ai tout foiré... Je sais qu'il est en colère mais je ne veux pas qu'elle soit sur moi... Je ne veux pas entendre ses remarques ce soir, je ne veux pas qu'il me dise ce qu'il ne va pas et tout le tralala, j'ai tout sauf envie de ça.
Je n'en ai pas besoin, non... Je veux juste dormir, prendre des anti-douleurs et dormir oui, rien d'autre. Mais il est là. Et il m'emmène chez lui car puis-je dire encore que c'est chez moi? Je ne me sens pas assez forte et assez confiante pour le croire... J'ai sûrement déçu Bastian, oui, il n'y a aucune autre raison à ce silence et cette colère, même l'inquiétude n'irait pas jusque-là. Après tout, il m'a soigné, donc ça n'a plus aucun rapport...

Je l'ai déçu. Voilà la vérité et il ne voit pas comment me le dire sans me blesser, mais c'est trop tard. C'est déjà fait... Avec sa colère, avec son silence et avec le ressentiment que je vois dans son regard et son attitude, au delà du masque, j'ai tout raté, je n'ai plus rien à lui demander, je n'ai plus rien à avoir avec lui...
Il m'avait fait confiance et moi je l'ai bafoué. Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre? Je n'en vois pas. Ce ne doit être que ça, des reproches voilés prêt à tomber tel un couperet au moindre moment de répit.
Peut-être serait-ce la meilleure solution? Qu'il me dise ce qu'il ne va pas, qu'il me blesse et que je m'en aille ensuite sans demander mon reste... Je savais qu'il me surestimait, ce soir en est bien la preuve irréfutable. Je ne suis pas faite pour ce qu'il prévoit pour moi.

Le trajet dure atrocement longtemps à mes yeux et je suis à peine soulagée quand on arrive enfin en vue de son immeuble.
J'appréhende ce face à face chez lui... J'appréhende de me retrouver seule avec lui. Pourquoi? Je ne sais pas mais je ne veux pas le savoir. Si je pouvais fuir je le ferai mais ce n'est pas dans ma nature, malheureusement peut-être...
Je monte avec lui jusque son appartement et rentre à sa suite. Mais une fois à l'intérieur, je ne bouge quasiment pas de l'entrée comme si j'avais peur d'entrer, d'affronter ce qui risque de m'attendre. Qu'est-ce que je dois faire? Je ne veux pas le perdre mais en même temps je l'ai déçu, je n'ai pas répondu à sa confiance... Je ne mérite donc plus d'être encore là, si? Je ne sais plus où aller. Seule la douleur me permet de rester éveillée...


Je... Je m'en vais, si tu préfères... Je... Je dois te gêner... Pardon.

Je me sens comme au jour de la mort de Dean quand nous nous étions retrouvés tous les deux et où personne ne parlait mais où les reproches se faisaient sentir dans l'atmosphère. Je me sens vraiment gauche comme ce jour-là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 29 Avr - 22:04

Il fronce les sourcils à tes mots et il se tourne vers toi. Après un nouveau temps de silence, il s'approche et te caresse la joue, de son pouce, il te regarde dans les yeux,

Ne raconte pas n'importe quoi. Tu ne gênes personne ici. Viens, je vais te donner quelque chose contre la douleur.

Il te lâche, va fouiller dans les placards de la salle de bain, et revient avec deux comprimés,

Va prendre une douche avant d'aller te reposer, ça te fera du bien. Je te rejoins un peu plus tard.

Il file ensuite sur le balcon de son appartement pour aller fumer et passer un nouveau coup de fil, il revient vers toi aux alentours de trois heures du matin, en se glissant entre les draps du lit, et en t'embrassant la tempe avant de s'allonger sur le dos, un bras sous la nuque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Ven 29 Avr - 22:34

[1 en Terrain : autorité sur 5 individus : 10/10, Séduire 3 individus et les monter les uns contre les autres : 5/10]

Je ne réagis même pas à sa gentillesse et sa prévenance... C'est que ça ne doit pas aller et que seule la douleur me fait tenir encore debout...
J'ai l'impression d'être une vraie coquille vide. Rien qu'un truc fatigué. Je prends donc les comprimés qu'il me passe, ne demandant même pas ce que c'est exactement et je vais d'un pas traînant vers la salle de bain.
Je remarque à peine qu'il est encore reparti au téléphone, mais avec qui parle-t-il? Charlie? D'autres gars pour des missions? Je n'en sais rien... Tout ce que je fais, c'est qu'il faut que j'aille me doucher et que je sens à l'avance que ça va être bien compliqué. Je mets en effet plusieurs minutes à me défaire de mes vêtements, le moindre geste réveillant ma douleur, vu que les comprimés n'agissent pas encore tout à fait. Puis le filet d'eau chaude de la douche qui me brûle la peau là où Bastian m'a fait des points de suture.
C'est horriblement brûlant... J'ai l'impression que ma peau va s'arracher d'une minute à l'autre ! Je serre les dents pour terminer cette douche, savourant néanmoins sa chaleur et le fait que cela me fait du bien, malgré la fatigue et la souffrance. Je me douche bien plusieurs minutes de plus avant de sortir précautionneusement et de me sécher tout autant de la même manière. J'enfile une culotte propre et j'attrape une chemise à Bastian. Elle me servira de pyjama pour la nuit et au moins est-elle pas trop épaisse...
Ainsi je devrais un peu moins sentir ma blessure même si les médicaments commencent à faire enfin effet. Je me sens un peu plus légère et la douleur s'estompe quelque peu.

Je me dirige ensuite vers la mezzanine, jetant à peine un regard vers Bastian, encore sur le balcon et je me glisse entre sous les draps, avec difficulté. C'est comme si le moindre membre de mon corps refusait de bouger.
Je sombre dans le sommeil assez rapidement mais il se trouve agiter. Je me réveille plusieurs fois avant de sombrer à nouveau pour finalement me réveiller au moment où Bastian me rejoint. En regardant l'heure sur le réveil, je remarque qu'il est déjà trois heures du matin...
Quand il s'installe à mes côtés, m'embrassant tendrement la tempe, ça me donne envie de pleurer. Pourquoi il est si gentil... Pourquoi est-il si prévenant avec moi alors qu'il devrait au contraire me détester et me faire d'innombrables reproches? Je ne peux pas lutter contre ce genre d'attitude même si parfois ça m'énerve, je ne peux jamais lutter bien longtemps.
Je sais qu'il ne s'est pas encore endormi, j'entends sa respiration et elle n'est pas celle, paisible, du sommeil. J'essaie de bouger et j'arrive finalement à me mettre sur mon côté droit pour pouvoir l'observer, il est sur le dos, un bras sous sa nuque.
Je tente de voir son visage dans l'obscurité mais c'est assez dur. J'hésite à prendre la parole.


Tu n'as rien à dire? Tu m'en veux... n'est-ce pas? Je dois te dégouter...

Je ne vois pas quoi dire d'autre, mes pensées sont un peu embrouillées et j'ai parlé d'une voix légèrement ensommeillée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 11:23

Il soupire,

Abigail, mais c'est quoi encore ces conneries ? Non tu me dégoûtes pas, c'était juste une mission, tu vas devoir en faire des centaines avec le poste que je vais te donner plus tard. Il faudra juste que tu fasses attention, être plus vicieuse et maligne que d'habitude.

Heureusement, j'étais là pour assurer tes arrières, mais je ne le serais pas toujours. J'ai eu peur pour toi, c'est tout, c'est pour ça que j'étais en colère. Tu crois que ça m'a fait plaisir de charcuter ma petite amie ?

Il se tourne sur le côté, et te regarde,

Peu importe ce que tu fais, ne doute jamais de toi. C'est ce que Charlie m'a appris et ce que je suis en train de t'apprendre. Je n'ai pas toujours réussi avec brio mes missions, je te l'ai déjà dit.

Je suis désolé si tu as cru que je t'en voulais, ce n'est pas le cas. Demain si tu veux on repensera la scène et tu corrigeras tes erreurs et s'il n'y a que ça, on pourra te mettre en situation, virtuellement. Mais ce n'est pas sûr, il va falloir s'occuper du cas Summer et découvrir ce que le FBI attendait de lui.

Mais tout ça est une autre histoire, nous verrons demain.

Il se penche, et va t'embrasser quelques instants,

Je t'aime Abigail. Tu le sais, non ? Même si je ne le dis pas souvent, tu ne dois pas croire autre chose. Je n'ai jamais aimé une femme comme toi depuis des années.

Il te laisse te caler contre lui de peur de te faire mal à ton épaule qui est complètement endormie grâce aux anti-douleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 14:08

Je l'écoute en silence, je ne veux pas briser ce qu'il me raconte. Je ne veux pas arrêter ses paroles, ses paroles qui agissent un peu comme un baume même si j'ai encore du mal à le croire. Si je n'arrive pas maintenant à évoluer, quand le ferais-je? Qui me dit que d'ici quelques temps je ne serais pas encore au même point? Au même niveau?
Au moins, avais-je réussi à bien supposer quant à sa colère... C'est donc bien parce qu'il était inquiet. Mais quand suis-je devenue si faible au point de me reposer entièrement sur lui comme maintenant? Depuis quand ai-je changé ainsi? Moi qui pensais être restée la même, d'avoir vu un tel Bryan me fait douter sur ma propre personne.
Serais-je devenue si faible? N'arriverais-je donc plus à faire quoique ce soit sans lui? Serait-il devenu ma raison d'être et d'avancer plus que le reste, plus que le gang et de vivre ma vie comme je l'entends? Serais-je donc aveuglée à ce point?
Peut-être ai-je changé sans m'en rendre compte... Mais le voit-il lui? L'a-t-il vu et est-ce pour ça qu'il veut me pousser dans mes limites et mes retranchements? Essaierait-il simplement de me stimuler, de me bousculer, de me réveiller?
Malgré tout... Qu'a-t-il pu voir en moi qui lui fasse croire que je suis capable de devenir son assistante, d'être son sous-bras droit? Qu'a-t-il bien découvert sur moi que je ne connais pas? Je voudrais le questionner mais je n'y arrive pas...

Il me répète juste sans cesse que j'en ai les capacités... Mais après? J'aimerais vraiment savoir ce qu'il y a chez moi qui l'intéresse tant... Je ne doute pas de lui ni de ses paroles mais... J'ai parfois du mal à le suivre.
Croire en moi? Ne pas douter? C'est bien difficile avec ce qu'il vient de se passer. C'est un véritable échec, non? Pourquoi je pense comme ça aujourd'hui? Avant, un échec aurait été pour moi un véritable stimulant pour me reprendre et me relancer dans la partie. Est-ce parce que je me suis fait tirer dessus? Ou est-ce autre chose? Est-ce la fatigue? Je ne sais pas. Je ne sais plus...
Je me cale contre lui après qu'il m'ait redit qu'il m'aimait. Comment ai-je pu attraper un homme comme lui et me montrer si indigne de sa personne?
Je lui fais perdre du temps à agir ainsi, non? Alors qu'apprécie-t-il vraiment chez moi pour qu'il ait une telle confiance?


Bastian... J'ai toujours voulu te poser la question mais je n'ai jamais trouvé le courage de le faire... Dis moi... Pourquoi restes-tu avec moi? Pourquoi me fais-tu aussi confiance et comment peux-tu m'aimer à ce point, moi qui me montre sans cesse indigne... Je ne fais rien d'autre que de te faire perdre ton temps. Il faut sans cesse que je doute, que je pose des questions, que je me remette en question. Alors pourquoi? Explique-moi ce que tu aimes chez moi... Je crois... que ce soir j'ai besoin de le savoir, je me sens un peu perdue, je ne sais pas si c'est à cause de la fatigue mais je crois que je dois le savoir pour me relever et avancer. Je t'aime, tu le sais aussi mais... je suis embrouillée...

Je ne veux pas qu'il me lâche mais je dois le savoir. Je ne remets pas en doute sa parole et son amour pour moi, je veux juste l'entendre me l'énoncer à l'oral et non plus seulement sur le plan physique...

Juste ça... Et je ne dirais plus ce genre de choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 16:43

Il garde un silence pour lui à nouveau et reprend finalement la parole,

Quand tu es arrivée dans le gang, je t'ai tout de suite trouvé étrange. Tu ne te comportais pas comme les autres. En fait, tu étais différente sur tous les points. Même si les nouveaux sont mal à l'aise, ils essayent de se joindre à des groupes, ils essayent d'impressionner pour montrer qu'on peut leur faire confiance, toi, tu restais dans ton coin, tu observais.

J'ai d'abord cru que tu étais une taupe. J'ai finalement envoyé Luke te voir, pour qu'il sympathise avec toi, malgré ses airs de bad boy, c'est un bon gars, et il arrive à mettre à l'aise n'importe qui et puis j'ai vu que tu lui plaisais bien... Ça ne pouvait qu'être bénéfique.


Il prend une nouvelle respiration, réfléchi,

Il me rapportait tes gestes en mission. Et je les analysais, au final comme j'avais toujours des soupçons, je suis moi même allé voir dans ton passé. Et j'ai trouvé ton deuxième métier. Détective privé. J'ai fouillé dans tes dossiers pour voir si quelqu'un t'avais embauché contre nous. Et comme ce n'était pas le cas, je me suis demandé ce que j'allais bien pouvoir faire de toi...

J'ai décidé d'impliquer Charlie dans le coup, je lui ai dit de te faire peur, pour observer ta réaction. Et j'ai fait exprès de me faire détester. Je cherchais à découvrir tes limites. A voir jusqu'où tu pouvais aller.

L'intégration dans la police n'était que pur exercice pour voir tes capacités, Paul me relatait tes moindres faits et gestes, tes rebellions... J'ai eu la confirmation que tu n'étais pas une fille qui endosse le rôle de pion, tu veux aller plus haut, peut être inconsciemment, mais je le sens dans ta façon de te comporter.

L'exemple de l'affaire sur Staten où tu as voulu prendre en main l'équipe que seul Dean pouvait commander a été une touche en plus. En fait... J'ai tout calculé, tout en improvisant lorsque tu dérapais.

Et...Je suis tombé amoureux de toi sans m'en rendre compte. En fait, je l'ai su quand je suis venu pour l'appartement, quand j'ai cuisiné pour toi. J'y ai pris plaisir tout comme me balader en voiture... Bref...

Ta dernière limite a été le coup de la baffe. Je ne pensais pas que tu oserais. Et comme j'étais en colère contre moi-même et ton sale caractère, j'ai craqué et je suis tombé dans mon propre piège...

Il se redresse un peu, se met au dessus de toi, se mord la lèvre, te regarde,


Tu m'as charmé, moi l'homme au masque de fer... Sans émotions ni sentiments... Le stratège s'est fait prendre dans sa propre stratégie.

Tu es exceptionnelle Abigail. Voilà pourquoi je suis tombé sous ton charme et que je reste avec toi. Tu dois juste apprendre à maîtriser correctement tes dons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 17:32

Je reste muette d'émotion. Seigneur. Il y a quelque chose qui va pas chez moi ce soir... Je me sens vraiment touchée par les paroles de Bastian, savoir enfin comment tout a commencé... C'est... Hallucinant. Enfin, non, incroyable.
Je n'aurais jamais pensé que ça n'avait été que tests depuis le début. C'est vrai qu'au départ, je ne faisais qu'observer un peu les autres dans le gang... J'étais si heureuse, en fait, d'être enfin dans un gang que je ne m'étais même pas rendue compte que ça avait peut-être été trop flagrant... Puis après, quand Luke était venu vers moi, j'avoue que j'avais été portée naturellement par l'ambiance des One Niners et qu'alors, je ne pensais quasiment plus à mon métier de détective privé, au contraire... Je fuyais mes obligations dans cette profession pour me consacrer au gang.
Et je m'étais fait choper par Bastian et tout avait commencé. Mais savoir que c'est lui qui avait provoqué ça, c'est assez impressionnant.

Mais curieusement, plutôt que de lui en vouloir, de lui crier qu'il n'avait aucun droit, qu'il n'aurait pas dû mettre ma vie dans un tel état d'incertitude, je l'admire encore plus. Je ressens encore plus ce fourmillement à l'intérieur de mon coeur quand je suis avec lui.
Oui... Cela me flatte encore d'avantage et me confirme que cet homme est unique en son genre et qu'il est bien le mien.
Je souris à l'évocation du jour où je l'ai giflé. C'est vrai que depuis, j'ai pas vraiment réussi à refaire le même exploit, mais cela me tire un petit sourire de savoir qu'il s'est fait piéger, par lui-même. Mais je n'aurais jamais imaginé que je pouvais avoir une telle attraction sur lui. Comment ai-je pu le ferrer à ce point?
Mais c'est tellement... bouleversant que j'en ai limite des larmes aux yeux de joie. Bastian croit en moi et a su déceler quelque chose que je n'avais jamais remarqué auparavant, ni quand j'étais à l'école, ni quand j'étais dans les études pour être dans la police et détective privé, non, je n'avais jamais fait attention que je voulais toujours aller plus loin inconsciemment.
Il me l'apprends, pour moi, c'était juste de l'insubordination pour les autres, pour ma mère, pour mes supérieurs. J'ai sans cesse été relégué pour cause de mon attitude, mais je n'aurais pas cru que cela viendrait d'une envie d'aller plus haut.

Je le regarde, en silence, mes yeux emplis d'émotion contenu. Je lève ma main droite vers son visage, et lui caresse la joue délicatement avant de lui sourire tendrement.


Merci Bastian... Ce que tu me dis là me va droit au cœur... Je ne sais ce que je ferai sans toi mais je dois bien avouer que tu caches bien ton jeu, mais j'aime ça, j'aime ce côté chez toi. J'essaierais de ne plus te décevoir à l'avenir... J'essaierais d'être à la hauteur, pour toi, pour nous.

Je relâche ma main, tout en le soutenant du regard en souriant. J'ai certes mal même si je ne sens plus trop mon épaule, je ne suis pas complètement aveugle quand on me dit ce genre de chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 18:22

De rien Abi.

Il pose un baiser sur ton front et se rallonge, avant de s'endormir. Le lendemain tu l'entends bouger vers 7h du matin, lève tôt celui là alors...

Libre à toi de te lever ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 18:38

J'ai l'impression d'avoir passé la nuit sous un rouleau compresseur... Mon épaule me fait à nouveau mal... Déjà dans la nuit, après que nous nous soyons endormi, je m'étais réveillée à cause d'une douleur soudaine. J'avais ouvert les yeux en grand, haletant presque sous le coup de la surprise avant de m'apaiser au son de Bastian, dormant à côté...
Mince. Je me souvenais pas qu'une blessure par balle faisait si mal. Je m'étais forcée à me rendormir, évitant de bouger mais ça avait été difficile alors quand je sentis Bastian bouger vers 7h du matin pour se lever, j'étais restée dans le lit.
Je me lève ou j'essaie de me rendormir? Il se lève toujours très tôt, même les jours de "congés", il a du mal à se lever tard... Mais arriverais-je à me rendormir? Je crois que je ne serais pas contre un deuxième anti-douleur... Et puis...
Il y a tant de choses à faire et à penser... Je soupire doucement avant de me lever de la même manière. La vache... Cette épaule me fait un mal de chien !

Je me lève péniblement et descends les escaliers, un peu ensommeillée et me dirige vers la cuisine, là où je pense trouver Bastian.
Je m'installerais simplement sur une chaise de la cuisine, l'air perdu dans le vague. Je devrais peut-être chercher un comprimé?


Bonjour... Tu me passes un verre de jus de fruit?

Faut que j'émerge et un peu de vitamine me fera du bien avant de prendre un café ou un thé. Je me passe la main droite dans les cheveux, tout emmêlés, d'une manière nonchalante en étouffant un bâillement.
J'ai vraiment passé une sacré mauvaise nuit. Et ça faisait bien longtemps que ça ne m'était pas arrivé ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 18:57

Une bonne odeur de pancake te saute aux narines, il y a de la confiture et du beurre devant toi déjà, et il te remplit un verre de jus de fruit avant de te le poser. Il part dans la salle de bain et t'apporte une boîte d'anti-douleur, il t'embrasse sur la joue puis dans le cou plusieurs fois.

Bonjour Mademoiselle...

Il sourit et reprend,

Tiens, pas plus de deux toutes les quatre heures. Tu vas être shootée sinon.


Il s'installe devant toi en posant une assiette rempli de pancakes et commence à étaler du sirop d'érable sur le sien et du beurre de cacahuètes sur un autre.

Tu as faim ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 19:43

Hum... à peine je pense que je n'ai pas eu aussi mal depuis si longtemps qu'une bonne odeur de pancakes m'attire. Hum... Un petit dej' de roi !
Je salive d'avance en remarquant enfin la confiture et le beurre sur la table, puis le sirop d'érable pas loin non plus. J'adore la cuisine de Bastian ! Il cuisine comme un dieu ! J'avale une gorgée de jus de fruit avant qu'il ne s'en aille me chercher des comprimés.
Je fais un peu la grimace quand je fais un mouvement brusque mais je ris à ses baisers. Ils me chatouillent légèrement et cela me fait vraiment plaisir. J'adore cette complicité le matin, au réveil...
J'avale immédiatement mes médicaments avant de le regarder se servir avec empressement du sirop d'érable sur un de ses pancakes...

Hum... C'est trop tentant ! Je me sers donc aussi dans une assiette et j'hésite alors entre confiture et sirop d'érable.


Je crois que oui ! Ces pancakes sentent si bon ! Et puis... Tu cuisines tellement divinement bien que je ne peux que me laisser tenter.

Je lui souris alors avant d'avaler du jus de fruit et de prendre finalement de la confiture. Allez ! La première, et ensuite sirop d'érable, puis beurre de cacahouètes puis encore sirop d'érable. J'ai une faim de loup !
Je m'en rends compte à présent. Alors, tout en attaquant mon petit déjeuner et en savourant ce moment, je reprends la parole.


Hum... Délicieux ! Tu es un génie de la cuisine ! Y a pas à dire ! Mais dis moi... Qu'as-tu prévu pour aujourd'hui?

Il est peut-être sept heures du matin mais quand même... Il y aurait tant de choses à faire ou à profiter ! Mais bon... Le cas Summer et FBI est important, on ne pourra pas l'éviter inévitablement.

Tu crois qu'il faut que j'aille voir Karine pour mon épaule? Ou pas la peine? Je sais que tu as fait de l'excellent travail mais sait-on jamais... non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 21:24

Il jette un œil à ton épaule,

Fais comme tu veux, je pense pas que ce soit nécessaire mais bon, c'est comme tu le sens, du moment que tu désinfectes tous les jours, ça devrait être bon, tu lui demanderas juste de t'enlever les points. Méfie toi, elle doit pas être de bonne humeur, Charlie a entamé une procédure de divorce avec elle...


Il grimace,

Il s'est réconcilié avec Ellen visiblement. Tu dois aussi t'occuperde Bryan, moi j'ai des choses à faire, tu crois que tu peux te débrouiller sans moi ?

Petit sourire taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Sam 30 Avr - 22:57

J'avale mes pancakes les uns après les autres, j'ai vraiment une faim de loup ce matin ! Je ne sais pas si c'est à cause de mon épaule, des comprimés que j'ai pris ou du fait que j'ai super mal dormi mais j'ai vraiment faim et je serais capable d'en avaler encore une dizaine comme ça d'affilés !

J'irai la voir pour les points de suture plutôt. Je ne savais pas que Charlie demandait le divorce. Je suppose en effet qu'elle doit être d'une humeur exécrable, j'espère qu'elle ne le montre pas à Noah et qu'il le prend bien.

Je finis mon verre de jus de fruit mais arrête mon geste au moment de le reposer sur la table lorsque Bastian m'annonce que notre chef fréquenterait à nouveau Ellen, la chef des poupées. Nan... Charlie aurait vraiment fait ça?
Je repose donc mon verre plus lentement que prévu avant de m'attaquer à mon cinquième pancake, avec de la confiture je vous prie !


Mais oui...

Petite tape sur sa main droite pour le punir de me taquiner ainsi de la sorte à propose de Bryan et ma nouvelle mission, avant de reprendre.

C'est juste que je ne sais pas encore où aller avec lui. C'est un peu flou même si j'ai très bien compris qu'il était limite prêt à changer de camp pour parvenir à ses fins... Soit assassiner l'agent Scott du FBI et reprendre sa place. Il a l'air de trouvé ça alléchant de travailler avec nous pour ça. C'est plutôt déstabilisant. Il n'était pas tout à fait comme ça avant donc je ne sais plus trop comment le prendre. Il faut que j'y réfléchisse... Mais avec qui téléphonais-tu hier soir? Tu appelais Charlie pour lui dire les dernières nouvelles?

J'avale la dernière bouchée de mon pancake et commence à lorgner sur celles qui restent. Non. Il ne faut pas que je me laisse tenter même si c'est franchement délicieux.

Avons-nous des contacts avec le FBI d'ailleurs? Aux dires de Bryan, Paul serait de mèche avec l'agent Scott, ce serait surprenant que nous ne soyons pas au courant, non? Je ne vois pas trop comment l'amener vers notre point de vue essentiellement et le piéger surtout car j'ai l'impression que si je ne le fais pas davantage, il en profitera. Il est fort pour ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   Mar 3 Mai - 20:55

Bastian secoue négativement la tête,

Paul n'a aucun contact avec le FBI, il nous est fidèle. Malgré le fait qu'il ait désobéi pour Dean, nous lui avions dit de l'empêcher d'aller sur le terrain, c'est lui qui a commandité sa mort. Comme nous sommes en position de faiblesse, nous l'avons laissé à la tête du NYPD...

Son portable sonne, et il décroche,

Excuse-moi...

Après quelques secondes de conversation, tu le vois partir en courant,

Je dois y aller, vas t'occuper des mecs dans les planques !

C'est donc ce que tu fais et ça te donne une bonne excuse pour ne pas aller voir Bryan, ha ha ! La classe. Ce boulot te crève, mais les mecs te respectent de plus en plus, et pas parce que tu es la régulière de Bastian... Tu passes voir Karine qui vérifie que tout est ok, elle semble un peu contrariée à cause de ce fameux divorce... Noah est avec elle et tu as appris que Charlie lui a payé des vacances loin de l'Amérique pour quelques semaines. Elle faisait ses bagages... Étrange, tout ça.

Une nuit alors que tu dors, Bastian te réveille et te dit de t'habiller. Sans plus d'explication, vous allez chercher Bryan et vous filez vers une île appartenant à Staten Island...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Appartement de Bastian   

Revenir en haut Aller en bas
 
Appartement de Bastian
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: The Bronx :: Districts :: Districts & Avenues :: Arthur Avenue [Quartier italien]-
Sauter vers: