Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 10 Juil - 13:48

Ton séjour dans la chambre blanche te permet de reprendre des forces. Même si tu es bien atteinte psychologiquement à cause d'Adam et ses visites régulières. Il ne veut pas te lâcher, il vient quotidiennement donc tu commences à faire des approximations, peut-être vient-il une fois pas jour ? Environ ? Tu as compté plus de quarante visites.

Tu restes silencieuse devant lui, et calfeutré dans ton lit, en position fœtal. Pour te protéger, étrangement, il ne s'énerve pas. Peut-être est-ce parce que tu ne le contraries pas. Le visage de Bastian te hante, et c'est à ce dernier que tu te raccroches pour ne pas sombrer dans la folie. Tu te forces à garder une forme physique raisonnable et crache tes médicaments dès que tu te sens capable de t'en passer.

La désintoxication est difficile, mais tu arrives à passer outre et tes talents de comédienne et ton charme font croire que tu es encore droguée et faible. Tu te forces à obéir à Adam pour qu'il te croit docile, tu joues la séductrice et la femme parfaite et dans les dernières visites tu lui fais croire que tu vas l'épouser et le suivre dans son délire.

Un jour ou peut-être un soir, Adam vient te chercher avec un sac de sport. Il sort de celui-ci une robe noire, longue et ouverte sur les cuisses. Il te demande de la mettre, ce que tu fais. Il vient te brosser les cheveux ensuite et t'embrasse la nuque, tu te fais violence pour ne pas le repousser. Ensuite il te donne des talons hauts de la même couleur et te fait ensuite sortir de ta chambre.

Vous vous baladez le long d'un couloir aussi blanc que ta chambre, déserté et alors qu'il parle de tout et de rien, il sort une seringue. Et avant que tu ais le temps de riposter, il te pique dans le cou. Tu tombes dans ses bras.

Tu te réveilles encore une fois, mais dans une pièce assez luxueuse, il y a des écrans de contrôles tout autour de toi et tu es attachée au niveau des poignets à une chaise en bois massif. Adam est là ainsi qu'une vingtaine de Yakuza.

Il te sourit, et t'aide à te réveiller en s'excusant,


Désolé mon amour, j'étais obligée de t'endormir... Regarde, je t'ai fait une surprise...

Il t'attrape doucement le menton et te montre un écran de télévision qui indique la date et l'heure : 26/07/2022 10:57 PM. Il fait nuit donc, tu te forces à te réveiller et l'ombre qui passe devant l'écran te déchire le cœur : c'est Bastian.

Tu vas jouer avec moi mon amour ? Tu vas m'aider à l'attirer ici n'est-ce pas ?

Il rit et te montre les hommes japonais qui sont armés jusqu'aux dents. Puis il te détache et te fait lever. Une nouvelle fois, tu joues la faible. Mais il te dit :


Arrête de faire du cinéma, je sais que tu es en pleine forme, tu crois que nous n'avons pas vu que tu ne prenais plus tes drogues ? Le bracelet que tu portes scanne ton corps et nous fait des rapports toutes les heures. Maintenant, tu vas jouer à mon jeu.

Il ouvre une porte et te jette par cette dernière.

Bonne chance mon amour, si tu survis, nous nous marierons. Je te le promets.

Devant toi, un long couloir, avec des portes. Elles sont fermées à clé. Toutes. Tu avances donc en ligne droite, et tu t'arrêtes en entendant la voix de Bastian :

Abigail !

Ton petit ami arrive vers toi en courant, arme en main, et au moment où tu le rejoins, que tu es prête à lui sauter dans les bras, le plancher s'ouvre sous ses pieds, et il chute. Tu ne peux pas voir ce qu'il y a par le tunnel mais tu entends qu'il est tombé sur du sol vu le bruit qui est sorti. Tu peux parfaitement le rejoindre mais il est certain que tu vas te faire mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 10 Juil - 14:55

Les jours sont interminables, suffoquant et difficile psychologiquement parlant à supporter. Toutes ces visites incessantes de la part d'Adam, tous ces médicaments pour essayer de me droguer et de me neutraliser... Cette pièce, blanche, qui me dérange de plus en plus et qui m'exaspère.
La présence d'Adam me rend folle, me terrifie bien qu'il ne tente pas de me battre ou de faire quoique ce soit dans cette direction. De le voir si mielleux, si sûr de lui me dégoûte profondément mais je ravale ma fierté et je l'écoute, allongée en position fœtale pour me protéger de ses paroles qui semblent vouloir s'infiltrer petit à petit dans mon cerveau.

Je me permets même un moment d'entrer dans ce qu'il souhaite, dans ce qu'il veut que je sois : une femme parfaite, docile, séductrice qui l'écoute et lui réponds. Je me mets même à lui promettre de me marier avec lui s'il le souhaite...
Mais le plus dur à supporter sont ces drogues qu'ils me donnent. Plusieurs fois je fais en sorte de les recracher, mais la désintoxication est difficile. Mon corps les réclame souvent et c'est difficile d'y résister mais je mange suffisamment pour rester en forme. Je ne joue qu'un rôle face à Adam, c'est ce que je me dis pour survivre : joue le rôle qu'il attend de toi, et pense à Bastian pour tenir le coup et ne pas sombrer dans la folie qui te guette.
Plusieurs fois par jours, je pense à lui, à sa chaleur, à sa présence réconfortante, à son sourire, à son rire, à son autorité qui m'énerve, à son arrogance qui me titille souvent mais que j'apprécie et que j'aime. Seul Bastian me permet de tenir ainsi que l'enfant que j'attends de lui... Mon ventre n'est pas encore transformé, mais je me suis faite à l'idée que j'étais enceinte et cette pensée me réchauffe le cœur, tout comme l'espoir de revoir Bastian un jour...

Combien de temps suis-je ici ? Environ un mois, voir plus d'après le nombre de visite de l'agent fédéral. Je suis encore une fois, clouée au lit, quand il entre à nouveau, un sac de sport à la main cette fois.
Je le regarde, curieuse avant qu'il n'en sorte une robe noire longue, ouverte au niveau des cuisses qu'il me demande de mettre. Je m'exécute. Enfin autre chose que cette blouse d'hôpital ! Puis j'enfile les talons aiguilles noirs qu'il me passe puis je le suis hors de la pièce, le bracelet électronique toujours au poignet. Cet endroit me fout la trouille. Même le couloir est blanc, les sols et les plafonds aussi. Je l'écoute distraitement, un peu mal à l'aise quand il sort une seringue que je ne peux éviter.
Je tombe dans le néant après qu'il me pique dans le cou...

Je me réveille, attachée sur une chaise, dans une pièce remplie d'écrans divers et remplie d'hommes surtout, des japonais. Adam s'approche. Qu'est-ce qui se passe ? Je prends sur moi face à ses paroles, qui sonnent fausses à mes oreilles et je reste docile quand il me prends le menton pour diriger mon visage vers l'un des nombreux écrans de la pièce.
La date que j'y vois inscrite me confirme qu'un bon mois s'est écoulé et que nous sommes le soir apparemment. Mais mon cœur se serre lorsque j'aperçois l'ombre de Bastian ! Bastian !
Mais je suis tirée de mon observation par le rire glacial d'Adam qui semble comme dans son élément ici. J'avale difficilement ma salive alors qu'il me présente tous les yakuza présents d'un geste de la main et qu'il me détache.
Je fais celle qui se sent faible en me levant mais je m'arrête quand il m'annonce qu'il sait que je ne prends plus leur drogue. Je tente de résister quand il me jette hors de la pièce. Ses paroles me glacent le sang. Si je survis ? Qu'est-ce que cela veut dire ? Je chancelle un peu sur les talons, peu habituée après toutes ces journées allongée sur le lit.

Je me retourne, une fois que je me rends compte que la porte est fermée à clef et j'aperçois que je suis dans un long couloir, où de nombreuses portes se trouvent, j'essaie d'en ouvrir une puis une deuxième mais elles sont toutes fermées ! Je ne peux faire donc qu'avancer droit devant moi, angoissée à l'idée de tomber sur quelqu'un de dangereux, sans arme, une robe longue et des talons aux pieds, un bracelet électronique ne me servant à rien au poignet...
J'ai du mal à rester droite sur ces talons. J'avance, doucement, peu rassurée quand j'entends une voix familière qui fait accélérer les battements de mon cœur. Bastian !
Je tourne la tête dans sa direction, et je le vois, l'arme à la main, en train de courir vers moi ! Ce n'est pas un rêve ! Bastian est là ! Devant mes yeux !
Je m'avance dans sa direction, prête à me jeter dans ses bras quand je vois avec horreur le sol s'ouvrir sous ses pieds, et le voir tomber.

Je m'approche du trou, tentant de savoir s'il est profond ou non.


Bastian ? Bastian ! Réponds-moi ! Bastian ! Je t'en supplie ! Dis quelque chose ! Tu veux que je te rejoigne ? Bastian !

Je crie, quelque peu paniquée à l'idée qu'il aurait pu se blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 10 Juil - 15:08

Tu entends un grognement, il faut quelques minutes avant qu'il ne te réponde. Il arrive sous le trou par lequel il est tombé et lève la tête.

Ça va... J'ai rien de cassé, je crois... saute, je te rattraperai. Je veux pas que tu restes toute seule.


Tu t’exécutes, et il te réceptionne comme promis, tu le vois grimacer en te reposant, son épaule a l'air de lui faire mal. Mais il te serre dans ses bras.


Bon sang Abigail ! Tu veux me tuer d'inquiétude ? Est-ce que ça va ? Qu'est-ce qu'ils t'ont fait ? Pourquoi portes tu ces vêtements ?...


Il glisse ses mains sur tes joues et se penche pour t'embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 10 Juil - 15:21

Lorsqu'il me réponds, je me sens soulagée, à la limite du supportable. Je ne m'en étais pas rendu compte avant mais j'étais bel et bien stressée de le savoir peut-être mort.
Je saute, suite à ces paroles et il me rattrape, comme promis. Mais je vois parfaitement sa grimace quand il me dépose sur le sol. Son épaule semble le faire souffrir. Je me blottis contre lui lorsqu'il me prends dans ses bras, et je respire presque avec avidité son odeur.
Bastian... Là... Contre moi... Je me mets à pleurer de joie tant que je suis heureuse de le revoir. Je me mets même à rire nerveusement tant je suis soulagée de voir qu'il ne s'agit pas d'un rêve mais de la réalité, que je le sens contre moi.
Je secoue la tête, trop contente pour parler encore et m'approche plus près de lui pour qu'il m'embrasse. Ce que nous faisons, sans aucune retenue. Je suis en train de revivre entre ses bras, sous ce baiser !
Je lui réponds, avec tendresse vers la fin avant de me reculer et de poser ma tête sur son épaule.


J'ai cru que je ne te reverrais plus jamais...

Je savoure encore quelques secondes son contact, avant de me reculer légèrement et de lui montrer le bracelet électronique.

Ils m'ont séquestré dans une chambre d'hôpital, ou du moins... ça y ressemblait... Ils... Ils m'ont drogué. Je... Bastian... J'ai trahi le gang... Ils m'ont torturé suite à la mission de Tom... et j'ai dû révéler... quelques informations...

Cette fois, je ne pleure plus de joie, je ne ris plus nerveusement... Je pleure de honte et de désespoir.

J'ai réussi à taire le lieu où se trouvait Charlie... Je n'avais pas le choix... Ils auraient tué notre bébé...

Je lève la tête, de sorte de croiser son regard avant de reprendre ces paroles.

Je... J'attends un enfant de toi, Bastian. Je ne sais comment... mais ils l'ont su même avant moi... Bastian, tu vas avoir un enfant.

Je lui souris avec maladresse à travers mes larmes, puis l'image d'Adam me revient en mémoire. Et cette image me paralyse. Il ne faut pas que Bastian reste là ! Il va se faire tuer !

Il va te tuer... Si tu ne t'enfuis pas maintenant, il risque de te tuer. Il est fou ! Il a perdu la tête, il a les yakuza derrière lui. Bastian ! Il faut fuir ou il nous tuera, tous les deux !

Je recommence à paniquer, mon débit de parole s'accélérant en même temps que je regarde nerveusement vers le haut, de là d'où je viens. Je m'accroche à ses bras, le griffant presque, tant la terreur recommence à m'envahir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 10 Juil - 15:32

Tout ce que tu dis le déroute, il te fait relever le visage, et murmure en posant des baisers chastes sur tes lèvres :

Chut... Chut... Calme-toi, je suis là, il ne nous arrivera rien du tout. Ne t'en fais pas... Et... Enfin, pour le bébé... On verra plus tard, c'est pas le plus important, il faut que je te sorte d'ici, déjà... Allez calme toi.

Il t'embrasse le front, et murmure :

Qui va nous tuer Abigail ? Pour le gang tu étais obligée, Charlie ne t'en tiendras pas rancune, j'en suis convaincu... Tu ne savais pas grand chose en plus, allez garde confiance, il faut que tu te battes. Comme je te l'ai appris.

Nous sommes à Whashington, dans la Maison Blanche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 10 Juil - 15:46

Ses baisers, si tendres, me détendent tout doucement alors qu'il tente de me calmer. Je me laisse aller entre ses bras et j'écoute ses paroles qui me réconfortent légèrement.

Charlie... Charlie ne m'apprécie pas Bastian... Je ne suis pas aussi sûre que toi sur la question...

J'essuie mes larmes sur mes joues, et le serre dans mes bras. Il est là... Il a raison. Avec lui, ça ira... Mais cela ne m'empêche pas d'avoir peur pour lui et d'être inquiète pour la suite.
D'ailleurs, savoir que nous sommes dans la Maison Blanche à Whashington, me tire un cri de surprise. Nous sommes dans la demeure du Président ?


L'agent fédéral Adam Smith veut te tuer... Il... Il me convoite, et savoir qu'il n'y a que toi dans ma vie le met hors de lui... Il est dangereux, Bastian... Il n'hésitera pas à me tuer aussi, s'il ne peut m'avoir...

Je me tais, ne préférant pas lui dire les horreurs qu'il m'a fait lorsque je n'étais qu'une bleue, à passer la formation de la police.
Moins il en saura, plus vite on s'en ira et moins il aura envie d'en découdre avec Adam. Il ne faut pas qu'ils se rencontrent. Jamais.


Tu es venu seul ? Par où es-tu passé ? Y a-t-il un chemin par ici ? Je venais d'un long couloir où se trouvaient de nombreuses portes toutes fermées à clefs. Je ne pourrais même pas dire de laquelle je suis venue. Je n'ai pas d'arme non plus à part peut-être...

Je me baisse et retire mes talons aiguilles.

Ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 24 Juil - 5:51

Bastian sourit légèrement quand tu lui montres ton talon aiguille, il te tranquillise et porte sa main à l'arrière de son jean d'où il sort un beretta équipé d'un silencieux. Il te le tend.

Tiens. Prends ça, ce sera mieux qu'un talon aiguille même si ça doit faire une sacré blessure.

Il regarde autour de vous,

Je suis passé par une des entrées du personnel. D'où l'accoutrement.

Tu remarques qu'il est en costard comme le sont les agents de sécurité.

De toute façon, sortir ne va pas être facile, nous avons réussi à récupérer les plans de la Maison Blanche mais tu vois, cette pièce n'était pas indiquée, je ne sais même pas où nous sommes. Même si je suppose que nous sommes dans l'aile est du bâtiment.

Viens, on avance.

Il te prend la main pour t'inciter à le suivre mais la lâche après quelques mètres. Là, devant vous, un escalier vous fait face. Il monte vers l'étage-donc sans doute vers l'étage d'où vous êtes tombés un peu plus tôt-. Il n'y a pas d'autre issue. Bastian monte sur la première marche et se positionne en mode défensif, arme au sol, comme le font les agents de police, il monte souplement et te fait signe qu'il n'y a personne dans le couloir.

C'est étrangement vide. Il semble sourire et s'exclame alors :


ADAM SMITH ?! C'est bien ça non ?! Montre toi ! Il paraît que tu as fait du mal à ma copine ! Tu as envie de jouer aussi, je le sens ! Allez, montre toi qu'on joue tous les deux !

Un micro grésille et tu reconnais le rire d'Adam.

Salut sale tacos mexicain ! Heureux d'entendre ta voix ! Sache que tu vas bientôt mourir, alors profite bien de tes dernières secondes de vie !

Bien entendu ! Allons, tu as peur de moi ?

Peur ? Non bien sûr que non ! J'ai juste envie de jouer. Si tu veux me trouver, il va falloir me traquer. Mais tu ne devrais pas avoir de mal, n'est-ce pas ? Après tout, tu es un traqueur. Tu captures toujours ta proie. Celle que tu convoites. C'est bien pour ça que tu as réussi à séduire Abigail. Tu entends Abigail ? Ton copain est aussi taré que moi quand il s'agit de manipuler quelqu'un ! HA HA !

Bastian reste tranquille,

Il dit n'importe quoi.

Ah bon ? Alors pourquoi avoir forcé Charlie Nine a effrayer ta chère et tendre ? Pourquoi l'avoir fait intégrer l'unité de Summer ? Abigail, tu n'as pas de chance ma chérie, tu tombes vraiment sur des détraqués...! Il avait même prévu que tu couches avec ce Luke, pour que ce dernier te brise le coeur par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Lun 25 Juil - 20:15

Je me sens nettement plus soulagée quand Bastian sort une arme de derrière son dos. Ce n'est pas qu'un talon aiguille me gêne vraiment pour attaquer, mais étant restée trop longtemps confinée dans une chambre, j'ai peur d'avoir un peu perdu niveau réflexes... Même si j'ai essayé d'entretenir un minimum mon physique, ce qui n'était pas facile avec Adam à proximité sans arrêt...

Bref, je prends avec soulagement l'arme qu'il me tend, et je regarde mes talons. Je fais quoi... Je les remets ? Mais si l'on doit courir, c'est pas vraiment pratique et je me sens pas assez à l'aise dessus. Je les laisse ? J'aurais bien voulu les amener avec moi mais je ne vois pas trop où je pourrais les mettre. Je n'ai pas vraiment une tenue qui s'y prêt, sachant que je suis en robe longue, ouverte au niveau des cuisses sur les côtés...
Ouais, mais je serais plus apte de mes mouvements sans... Ouais, tant pis. J'abandonne les talons.

Je remarque alors un peu plus attentivement les vêtements que portent Bastian pendant que je laisse tomber mes talons au sol. Hum... Il est plutôt craquant dans son costume... Cela me fait sourire avec envie, en pensant à ce qui se trouve juste en dessous...
Je chasse néanmoins très vite ces pensées de ma tête. C'est pas le moment. Plus tard. Là... Adam doit forcément nous observer de quelque part, et ne doit attendre qu'une seule chose : le bon moment pour massacrer Bastian, et c'est tout sauf ce que je souhaite actuellement. J'ai besoin de Bastian... Je ne m'en remettrais pas si un malheur lui arrivait.
Je prends donc avec gratitude sa main, la serrant un peu fortement pour être sûr qu'elle ne s'échappe pas sans moi. Et je le suis.

Lorsque l'on arrive près d'un escalier, je le regarde faire en silence, les sens aux aguets pendant qu'il sécurise notre chemin.
Curieux comme c'est étrangement calme... Je trouve ça même plutôt stressant tout à coup, ce silence.
Je monte les escaliers à la suite de Bastian, l'arme à la main avant de le voir sourire. Je sursaute d'ailleurs légèrement quand il se met à crier. Qu'est-ce qu'il fait ? Ce changement d'attitude me fait d'avantage stressée. Et je suis encore plus surprise quand Adam lui réponds de nulle part, sa voix et son rire provenant comme d'un haut parleur.

Je cherche du regard le lieu d'où ce bruit pourrait émettre mais ne trouve pas grand chose.
Je me crispe alors légèrement quand il fait allusion, Adam, au fait que Bastian m'aurait en réalité manipuler. De quel droit ose-t-il dire ce genre de chose ? Sa voix me file encore plus la chair de poule que quand on se trouvait dans cette chambre blanche...
Je ne veux pas écouter ses paroles mais... Elle semble assez pertinente... Et comment sait-il pour le rôle de Charlie dans notre couple, et du rôle de Luke ? Luke... Luke que j'ai tué avant d'être capturé... Ma punition pour avoir assassiner de sans froid mon meilleur ami ? Mais ce que dit Adam est faux... Complètement faux... Bastian ne m'aurait jamais traqué... Non...

D'ailleurs... Oui, d'ailleurs on a déjà eu ce type de conversation avec Bastian, comme quoi il avait fait tout ça pour me tester mais qu'il s'était fait capturé par mon charme... Il ne m'a jamais manipulé... J'aurais pu le repousser... Je ne l'ai pas fait car il m'attirait. Tout simplement. On en a déjà parlé avec Bastian, et son ton tranquille, là, tout de suite face aux paroles d'Adam me prouve que c'est faux. Il ne cherche qu'à me diminuer psychologiquement comme il a voulu le faire durant un mois entier...


C'est faux. Je ne te crois pas Adam et je ne te croirais jamais. On a déjà discuté de ce genre de choses avec Bastian, donc tu ne m'auras pas comme ça. Mais dis-moi plutôt... C'est étrange que tu en saches autant sur les membres des One Niners. Il y aurait un ami à toi parmi nous ? Pourquoi tu ne te montres pas ? Tu ferais preuve de lâcheté jusqu'au bout ?

S'il veut jouer avec nous, autant qu'il soit franc et qu'il se montre, même si ce n'est que pour une seule fois.

Et qu'est-ce que tu nous veux avec ton petit monologue ? Qu'est-ce que tu fiches ? Pourquoi m'avoir fait sortir de votre salle de contrôle ? Pourquoi m'avoir fait retrouver Bastian ? Qu'est-ce que tu cherches à faire, hein ? Réponds ! Ou alors tu es un lâche jusqu'au bout ! Bastian, lui, a le courage de t'affronter !

Je me sens loin d'être confiante mais je dois faire semblant. Je dois montrer au bras droit de Charlie qui est venu, qu'il peut compter sur moi, qu'Adam n'a pas réussi à me briser entièrement, que je peux lui être utile.
Même si ma main tremble légèrement pendant que je parle, cela ne doit pas transparaître dans ma voix et mon attitude. Je dois faire en sorte de débusquer Adam ou tout autre chose qui nous permettrait de sortir, et non pas d'être un poids mort pour mon "co-équipier" du moment... Non... Je dois lui montrer que je suis assez d'attaque, et non pas faible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Ven 19 Aoû - 20:21

Il rit encore :

Ha ha ...! Tu es longue à la détente ma pauvre Abigail ! A ton avis, pourquoi t'ont-ils demandé de tuer Luke ?... Oui, c'est bien ça. Luke était mon infiltré. Je suis le fameux grand frère qui est mort pour des dettes non payées à Charlie Nine. J'avais tout prévu. Sauf le fait qu'il tomberait amoureux de toi.

Bastian te regarde et semble se demander si tu comprends maintenant le choix de Charlie. Tu as été manipulé du début à la fin par Luke et par ton ex petit ami.

Le silence revient avant que de la fumée envahisse la pièce, Bastian met son bras devant son nez et sa bouche, il t'ordonne de faire de même, vous ne savez pas ce qu'il y a dans ce gaz. Une porte en face de vous s'ouvre et tu vois Josh, paniqué et qui crie :

Abi !!!!!

Un coup de feu retentit et tu le vois qui s'écroule au sol avant de se faire traîner en arrière par cette fameuse porte.Une trace de sang apparaît sur le passage du corps de ton frère. Bastian, du regard, te fait comprendre que tu ne dois pas bouger, mais obéiras tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 21 Aoû - 17:34

Le rire d'Adam me glace le sang et fait flancher ma motivation légèrement. Pourquoi rit-il encore ? Mes paroles ne lui font-ils rien ? Je serre le poing pour m'éviter de trembler d'avantage alors que ses paroles me transperce le cœur. Luke ? Le pion d'Adam chez les Niners ? Luke ? Ce meilleur ami que j'ai dû tuer ? Ce même Luke ?
Il n'aurait agi que sur ordre d'Adam ? Je... Mon ami ? Luke ? Non... Ce n'est pas possible...

Mais en croisant le regard de Bastian suite à ces paroles, je sens que c'est là toute la vérité que j'aurais dû voir plus tôt... Ma voix qui s'était éteinte quelques secondes revient, mais je n'émets plus aucunes paroles. Qui dois-je croire à présent ? Luke n'était pas celui qu'il était ? Il n'était pas cet ami toujours présent, toujours délirant, et toujours rebelle ? Ce n'était donc qu'un simple simulacre ? Il m'aurait donc mentit sur toute la ligne jusqu'ici ? Il ne faisait que répéter les paroles d'Adam ?
Même le fait de savoir que l'agent fédéral n'avait pas prévu que Luke tomberait amoureux de moi ne me fait aucun effet, ni ne me donne aucun réconfort quant à savoir que Luke était malgré tout libre de ses actes.
Je me sens trahie... Même s'il est trop tard pour mon ami mort, je me sens trahie et triste pour lui... Triste car il a lui-même fini par être tuer pour cause d'espionnage pour Adam. Il n'aura plus jamais la possibilité de rire, de s'amuser et de boire comme il aimait le faire...

Je secoue la tête, je dois chasser ces pensées de mon esprit. Adam n'agit ainsi que pour me déstabiliser et m'empêcher de penser lucidement, cela faisant aussi mal ou non, je ne dois pas me laisser aller... Bastian qui me regarde a besoin de moi, il compte sur moi.
Je n'ai même pas le temps de lui dire que tout va bien, que j'encaisse le coup car un nuage de fumée apparait.
Simple fumée ou gaz toxique ? Par sécurité, j'écoute Bastian et fait la même chose que lui, je met mon bras droit devant mon nez et ma bouche pour éviter d'en respirer quand une porte s'ouvre face à nous et que j'aperçois avec horreur mon frère Josh.

Josh... Paniqué... Qui se fait tirer dessus ! Non ! Josh ! Je regarde, pétrifiée, la porte qui se referme sur lui, écroulé sur le sol, une trace de sang sur son sillage.
Mais que se passe-t-il à la fin ? Je commence à faire un pas vers la porte quand j'aperçois le regard du bras droit de Charlie.
Je comprends tout de suite qu'il ne veut pas que j'y aille... Mais... Mais il s'agit de Josh ! De mon frère ! Je... Je me sens perdue. Je ne sais plus quoi faire ! Aller voir si Josh est toujours en vie ou rester avec Bastian, dans cette fumée à écouter des paroles macabres de la part d'Adam ?
Je me sens effrayée, stressée, angoissée, désespérée... Je ne sais plus quoi faire....
Bastian ou Josh ? Qui ? Avec qui dois-je aller ?

Des larmes de désarroi commencent à apparaître sur mes joues. Je me sens terrassée par la terreur qui monte en moi. Bastian peut le voir. Je suis en train de lutter intérieurement en cherchant quoi faire.
Josh ? Bastian ? Je serre le beretta dans ma main gauche comme pour me signaler que c'est la réalité et non un rêve ou un cauchemar.
Mon frère... Dois-je le sacrifier pour me sauver et sauver le prochain membre de notre famille qui n'est pas encore né ? Dois-je me sacrifier pour accomplir cela en sa mémoire ? Ou dois-je aller l'aider... Ne sachant pas trop pourquoi il se retrouve lui-même à la maison blanche.
J'ai à peine pu l'apercevoir mais je suis certaine que c'est lui, sa voix... Je reconnaitrais sa voix entre mille...
Josh... Seigneur... Si Jay était là, que ferait-il ? Se sacrifierait-il pour son frère ? Ou essaierait-il de le sauver quoiqu'il lui en coûte ?

Je ne sais pas... Je ne sais plus ! Je n'en peux plus ! Qu'est-ce qu'il se passe bon sang ! C'est quoi cette maison de fou !
Je recule malgré tout d'un pas. Je pleure de plus belle, en me rendent compte que j'abandonne mon frère pour rester avec Bastian... Que je me sauve égoïstement plutôt que de venir en aide à un membre de ma propre famille. Je ne veux pas pleurer... Je ne veux pas me montrer faible mais je me sens... trahie, abandonnée, seule, désespérée et effrayée...
Je me rapproche de Bastian, attendant la suite des opérations ou l'éventuelle réaction d'Adam... S'il se manifeste par haut-parleur, c'est qu'il attend quelque chose, non ? Sinon pourquoi se terrait-il dans sa salle comme un lapin dans son terrier ?
J'essaie d'essuyer mes larmes mais le coup est porté. Je me sens mal... Que cet enfer se termine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 21 Aoû - 19:44

La fumée ne semble pas vouloir se dissiper. Le bras droit des Niners cherche du regard une sortie mais vu que la seule qui s'offre à vous est la porte par laquelle on a traîné Josh, il s'avance vers elle comme il peut en ne respirant pas et avec une position défensive.

Vous suivez les traces de sang. La pièce dans laquelle vous tombez est un long couloir d'environ vingt à trente mètres de long. Tout du long il y a la traînée rouge. Bastian ne dit rien et reste immobile un instant avant de la suivre.

Il pense à quelque chose. Quelque chose qu'il ne veut pas te dire. Il n'y a plus de fumée. Tes yeux te piquent toujours autant pour le choix que tu as fait. Vous avancez encore et encore, vous êtes presque au bout du couloir, quand un immense type vous surprend et se jette sur Bastian qui évite juste à temps de se faire égorger.

La lutte commence, Bastian est fort mais il est bien moins musclé que le colosse qu'il a devant lui. Il joue de sa vitesse au départ, le combat s'éternise, tu ne peux rien faire si ce n'est observer et prier pour qu'il ne se fasse pas tuer.

L'autre tente de l'étrangler avec ses mains puis avance son couteau vers son oeil pour le torturer. Le niner au sol, résiste comme il peut mais il risque de céder.

Un autre cri déchire la pièce : tu le reconnais, c'est ta mère qui hurle.


NOOON !!! CLARK !!! CLARK !!! Je t'en supplie !! Répond moi !! Mais pourquoi vous avez fait ça ! Il n'avait rien fait ! A l'aide !!! PITIE AIDEZ NOUS SEIGNEUR !!! CLAAAARK RÉPOND MOI JE T EN SUPPLIE....!!


Il est arrivé quelque chose à ton père. C'est certain. La porte est devant toi, Bastian est toujours à son combat, au sol. Nouveau choix. Tu distingues comme une lumière non naturelle venant de l’entrebâillement de la porte et des bruits de fontaines malgré les cris paniqués de ta mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 21 Aoû - 20:37

Ne pas se montrer faible en ce moment est assez difficile pour moi. Je me sens mal, je ne sais plus trop où j'en suis, je suis stressée et je ne comprends pas où tout cela doit me mener.
Même être auprès de Bastian ne me donne plus aucun réconfort par rapport à quelques minutes plus tôt. J'ai l'impression d'avoir un grand vide tout à coup et seul l'idée de s'en sortir vivant me traverse l'esprit et me permet d'avancer aux côtés de Bastian une fois qu'il se rend compte que la seule issue pour échapper à cette fumée est la porte par laquelle Josh s'est volatilisé, une trace de sang sur le sol.

J'avance presque comme un automate, mes yeux enfin secs de toutes larmes mais me piquant atrocement. Mauvaise idée de pleurer en présence de fumée. Je le saurais dorénavant.
J'avance, quelque peu sonnée alors que l'on ne m'a même pas frappé et je remarque que l'on se retrouve dans un immense couloir vu sa superficie. Au moins n'y a-t-il plus de fumée inconnue. Je retire mon bras de mon visage, et inspire et expire plusieurs fois. Je dois me calmer. Si je me calme, j'y verrais plus clair... enfin j'espère.
J'évite de regarder la trace de sang laisser par Josh. Je ne sais qui a tiré, mais qui que ce soit il a agit drôlement vite vu qu'il n'y a trace du corps nulle part. J'avance donc auprès du bras droit de Charlie, remontant le couloir.
On avance en silence quand un homme surgit et se lance sur Bastian qui a à peine le temps d'esquiver. Que faire ? Un combat commence. Je regarde presque frénétiquement ce qu'il se passe. Bastian mène-t-il ou est-ce l'autre ? Ce type semble deux fois plus balaise que Bastian en tout cas et ce dernier semble avoir du mal, d'autant plus que le combat s'éternise. Merde.

Je regarde, effarée ce combat, tentant de viser plusieurs fois avec mon beretta sans y parvenir, de peur de toucher Bastian plutôt que le mastodonte qui lui fait face. Je me mords la lèvre et encourage mon compagnon en silence.
Ce n'est pas parce que je me sens patraque et nerveuse que je ne dois pas penser à lui et l'aider mentalement. Mais si je peux ne serait-ce qu'un moment avoir l'opportunité de tirer sur ce mec je le ferai, sur ce mec qui ose frapper le bras droit de Charlie Nine.

Ah ! Enfin ! Alors que Bastian semble en mauvaise posture dos au sol, j'ai une bonne visibilité pour tirer sur le type qui l'agresse. J'arme mon beretta quand j'entends des grands cris non loin de nous. Ces cris sont si poignants, cette voix si reconnaissable que je ne tire pas immédiatement. Ma mère !
Bon sang ! Que fout ma mère dans cet endroit ?! Et mon père ? C'est de mon père dont elle parle ! Putain ! Qu'est-ce qu'il se passe à la fin ! Merde ! Merde ! Merde !
Je ferme les yeux, serre les dents, le gros type en ligne de mire.

Pour me donner du courage, j'ouvre les yeux et hurle tout en visant la tête du mec qui tente de torturer Bastian avec son couteau et de l'étrangler.


MERDE ! Va te faire voir ! CRÈVE !

Et je tire ! J'ai besoin de ce défouloir ! Une fois que j'aurais tiré, je verifierais que ce type est mort ou le laisserait aux soins de Bastian avant de filer dans la pièce d'où provient le cri de ma mère pour voir ce qu'il se passe. Il y a un drôle de bruit qui en parvient, de l'eau on dirait, mais surtout une lumière étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Mar 23 Aoû - 11:07

Une balle en pleine tête est toujours mortelle. Bastian se fait asperger le visage de sang, et a tout juste le temps de fermer les yeux pour ne pas tout se recevoir. Il pousse l'homme avec ses pieds et se relève rapidement en s'essyuant distraitement le visage avant de cracher sur le corps inanimé du yakuza.

Il te remercie du regard et se remet en marche, il pousse la porte précautionneusement et ce sont les jardins de la maison blanche qui s'offrent à vous. La tête que tire Bastian laisse présager qu'il se demande comme vous avez fait pour atterrir ici.

Tu entends les pleurs de ta mère non loin de vous, après quelques secondes à chercher du regard, tu te rends compte qu'elle est derrière un massif de fleurs. Ton père est à terre, sa femme sur lui, agenouillée.


Pourquoi tu as fait ça Adam ??! Tu avais promis que tu ne nous ferais aucun mal ! Tu es un monstre !!

Adam est là aussi, une arme à la main, il regarde ta mère avec un sourire,

Je n'ai jamais aimé beau papa. Et lui non plus. Maintenant fermez là ou je vous descends !

Tu es à dix mètres d'eux environ, Adam est enfin sorti de sa cachette... Une chance de le tuer, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Mar 23 Aoû - 15:18

Un cauchemar, ce ne peut être que cela et rien d'autre.
Comment avons-nous fait pour sortir de la maison Blanche pour se retrouver dans ses jardins ? Putain ! C'est quoi ce plan foireux à la fin ?! Je pige plus rien !
Mais ce n'est pas le plus important, non, je dois chercher ma mère. C'est elle qui m'a guidé hors du couloir dans lequel le sang de Josh se trouve.
Je la remarque non loin de nous, derrière un massif de fleurs, agenouillé auprès de mon père ou sur mon père plus tôt. Elle semble désespérée et à bout de nerfs, et elle crie après quelqu'un. Passé l'effroi de voir mon père inanimé, ma mère si stoïque d'habitude en larmes et si peu sûre d'elle-même, je relève la tête pour voir à qui elle parle.

Et mon cœur se serre avec violence. La rage remonte dans mon esprit. Adam. Cet enfoiré.
Je serre les dents et le beretta plus fortement dans ma main. Ce meurtrier, cet assassin, ce criminel, ce fou furieux. Là. Devant moi, à environ dix mètres, une arme à la main.
Je n'arrive même pas à saisir correctement les paroles de ma mère qui ont l'air d'annoncer qu'ils se sont côtoyés dernièrement.
La haine bouillonne en moi. Dois-je le tuer immédiatement ou dois-je le neutraliser avant de le questionner sur ce qu'il se passe dans ce lieu de dingues ?
J'aimerais tant le faire souffrir... Le torturer et le tuer à petits feux pour qu'il comprenne les horreurs qu'il a fait endurer aux autres et pour avoir massacrer ma propre famille... De s'en être pris à Josh... De m'avoir fait tuer Luke qui ne méritait pas ce qui lui est arrivé et d'avoir été sur le chemin de ce sadique meurtrier. D'avoir blesser Bastian, mon compagnon, le futur père de l'enfant que je porte...

D'avoir piétiner l'honneur des Niners. Il mérite de crever lentement, doucement, atrocement.
Je tente de capter le regard du bras droit des Niners, mais si on parle, l'effet de surprise s'estompera. Adam ne semble pas nous avoir vu encore...
Que faire ? Le tuer immédiatement ou le cuisiner à feu doux ? Peut-être que le Fox serait d'accord pour le torturer s'il s'en est sorti ? Hum... Ce ne serait que partie remise, non ?
J'arme mon beretta et vise.
Trois tirs. Je ne dois en faire que trois. Un à l'épaule, celle reliant au bras qui tient son arme. Un autre dans le ventre, en essayant d'éviter les points vitaux. Et un autre dans une des deux cuisses.
Heureusement que ma mère est suffisamment éloignée de lui et surtout plus bas, elle ne risquera pas de recevoir une balle perdue... Je ne peux pas prendre l'initiative de crier. Ou alors au moment où je tirerais. Oui, plutôt ça. Bien.

J'inspire et expire plusieurs fois puis je vise et tire trois fois d'affilés en criant pour ma mère en même temps de se protéger.


Maman ! A TERRE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   Dim 4 Sep - 17:52

Adam évite tes tirs en attrapant ta mère. Celle-ci se prend une balle dans l'épaule, les deux autres la manquent de peu. La rage te prend, Bastian aussi est furieux et il abat tous les gardes du corps de Adam.

Rends toi pourriture !! Hurle t-il.

JAMAIS !!

Ton ex fait volte face et commence à courir comme un dératé vers une sortie du jardin, semble t-il. Bastian lui tire dessus. Il chute. Vous vous précipitez vers tes parents. Ton père est mort.

Bastian reste silencieux comme jamais et lui ferme juste les yeux avant de tomber à terre. Quand tu lèves les yeux, tu peux voir qu'Adam s'est relevé et court de nouveau vers la sortie. Gilet par balles ? Forcément !

Le Niner se lève en se tenant le bras gauche mais sa blessure ne l'empêche pas de courir. Vous partez tous les deux sur les talons d'Adam.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que les jeux commencent ! Part I [Abigail]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jeux du sam... sam'dit !!
» [21/11/09] AMidi Jeux Centre Culturel Liévin !
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: Whashington DC-
Sauter vers: