Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nolan Fire

Aller en bas 
AuteurMessage
Nolan Fire

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 37
Localisation : Pas loin d'une partie de poker

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
30/30  (30/30)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Nolan Fire   Mer 7 Déc - 22:01

Identité

Nom : FIRE.
Prénom : Nolan.
Age : 30 ans.
Sexe : Masculin.
Nationalité : Américain (Natif de Los Angeles).
Profession : Flic ripoux.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel. (L’homosexualité pour Nolan est une tare).
Votre rêve dans la vie: Renverser le gouvernement et instaurer ses lois.
Situation spatiale actuelle : Dans un tripot malfamé entrain de flamber au poker (Hold Em No Limit)
Statut social : Appartement dans un quartier moyen afin de ne pas éveiller les soupçons. Le trafic ça paie…




Description physique


Nolan passe pour un sombre corbeau. Son physique, Nolan l’apprécie. Imbu de lui-même, ce qui le fait sourire c’est bien de se regarder dans la glace. Il faut dire les géniteurs qu’étaient papa et maman ont bien travaillé ! Un corps d’1m78 taillé dans la roche.

On distingue aisément Nolan à sa chevelure. Une coiffe hirsute châtain foncé, une tonne de gel sur le crâne, et si ce n’est pas la chevelure en l’air, sa coiffe est tirée sur l’arrière avec, toujours une tonne de gel je vous prie.

Son regard vous perce l’âme, une couleur d’yeux presque irréelle, la teinte de l’iris bleuté virant sur le gris acier. Il n’est pas facile d’entrevoir un quelconque état d’âme dans son regard tellement ses yeux sont envoutants.

Pour combler le tout Notre Bon gars… Détient une fine moustache ainsi qu’une barbe en collier laissant l’avant au niveau du menton plus épais et plus longs se donnant plus un genre dans le quelle on distingue bien « Me fais pas chier »


Description morale


La vie n’est qu’un rêve qui mène à la mort…

Le verre est à moitié vide…

Nolan est sombre, même la pénombre fait office de clarté à côté de lui. Nolan préfère la solitude, vaut mieux être seul que mal accompagné. Lui faire de l’humour ? Non ! Il n’est pas aisé de le comprendre.

Nolan est agressif, méfiant, colérique, égoïste, hyper maniaque, pessimiste rancunier. Avant l’heure ce n’est pas l’heure. Après l’heure ce n’est plus l’heure. Très à cheval sur l’heure, il fait mener la vie dure à sa sœur Allison.

Nolan méprise la plupart des gens. Il ne cherche pas à comprendre quoi que ce soit, s’il pouvait dans cent pour cent des cas faire feu et parler ensuite il le ferait. La détresse des autres ne semble l’atteindre. Dans ce monde de pourris il ne peut y avoir des gens respectables.

Afin de bien appuyer sur le karma sombre, Nolan détient des lunettes derniers cris, des lunettes auto-fixantes, rien qu’avec la pensée on peut avoir les carreaux qui se placent devant les yeux. Ca c’est la classe !!!
Niveau vestimentaire, on peut dire que Nolan sort tout droit de Matrix, longue veste en cuir ample, t-shirt noir ou pull chiné noir, Quelque fois un jeans bleu, mais foncé s’il vous plait ! Les chaussures, je vous laisse deviner. Et oui des boots noires elles aussi.

Quant à faire confiance aux gens, impossible ! La plupart du temps tôt ou tard on cherche à te mettre une enroule. Il ne faut démontrer aucune faille de soi afin que les autres ne puissent en tirer parti. Malgré ce comportement sombre il faut admettre que en dehors d’être pourri, Nolan n’hésite pas à démontrer ses valeurs et à mettre sa vie en danger. Car quelque part en lui il reste les enseignements d’un homme juste qui l’a toujours soutenu, son père.


Histoire


24 mai 2979 3h00.

"Nolan, Nolan. Réveil toi, on doit aller à l’hôpital".

Depuis mon réveil brutal, secoué dans mon lit douillet, j’entends la sirène de l’ambulance arrivant à toute vitesse. Sirène qui vient couvrir les cris de douleurs de maman. Une lumière bleue tournoie dehors, cette clarté illumine ma chambre depuis la fenêtre. Le brouhaha des ambulanciers et des premiers soins prodigués, j’ai pour seul souvenir de cette nuit avant le décès de ma mère, un lit rempli d’hémoglobine. Autant dire que l’hémorragie est bien importante…

Le voyage mit père dans tous ses états se faisant un sang d’encre pour une femme que j’appelle maman. L’attente est insoutenable dans la salle, à moitié endormi mais ne comprenant pas trop ce qui se passe je pu voir le soulagement dans le regard de mon père et voilà ça y est, c’est donc pour ça qu’il s’en faisait autant… « Regarde Nolan, je te présente ta petite sœur, Allison! Regarde comme elle est belle… » Cependant… La joie de père déchante vite, les larmes d’un nouveau-né et les larmes d’un homme.

"Où va maman ?" "Ta maman part pour un monde meilleur Nolan… Tu dois comprendre maintenant qu’il n’y aura plus que toi, ta sœur et moi… Mais ne t’en fais pas fiston, elle veillera toujours sur nous de là où elle se trouve. Elle ne t’oublie pas. Tu sais… Il y a dans le monde alors que la mort frappe que les miracles s’accomplissent. Regarde." Et là qu’est-ce que je vois, une chose ridicule qui braille dans les bras de mon père. C’est à ce moment-là que j’ai cessé d’être un enfant car je me suis rendu compte que nous étions mortels…

J’ai grandi dans un quartier moyen de Los Angeles où se battre pour vivre était courant et puis c’est en démontrant que l’on ne se laisse pas faire que l’on est respecté. Mais j’ai quand même eu droit à un père qui s’est décarcassé pour nous. Un travail journalier, difficile et éreintant. Chaque soir alors que je revenais de l’école étant ado, mon devoir était d’aller chercher la sœur à l’école et la ramener. Et de là faire à manger pour la famille.

Le respect, la responsabilité et se sacrifier pour les autres, ainsi qu’il était notre père. Un modèle. S’il avait su le quart de la moitié de ce que je faisais… Afin de pas le décevoir, j’ai décidé de consacrer ma vie à sculpter mon corps afin d’être physiquement résistant et pouvoir intégrer un métier dans lequel il sera fier de son fils. Intégrer les forces de l’ordre.

Jeune diplômé dans l’académie de Los Angeles, ma vie débute tranquillement avec des petites missions et patrouilles menée avec des collègues. Bah une vie de flic, traquer les mauvais types, les arrêter, verbaliser, faire régner l’ordre jusqu’au jour où en 2989 au Dodger Stadium de Los Angeles, un enculé d’homme politique a fait ses promesses de monts et merveilles… Il y avait une belle couillonnade dans le coin, le tirage au sort… Pour bien faire il a fallu que ce soit ma sœur et moi qui soyons illuminés. Mon père est né sous une étoile noire… Chaque truc qu’il faisait de travers hop par ici la sentence… Pff, il est vraiment né sous une étoile noire.

La foule en colère qui ne démord pas, les dernières paroles énoncées à mon père son limpide, cela reste gravé dans ma mémoire « Papa ! Viens avec nous !! Il le faut !!! Rejoins-nous ! Merde vite !!! » Cependant je n’ai pas eu le choix il a bien fallu embarquer la petit sœur, je pensais que père allait faillir à sa mentalité et venir avec nous malgré qu’il n’ait été choisi… Mais alors que ce fut la croix et la bannière pour atteindre le couloir alpha. Une fois-là. A nous l’Axion et de force pour ceux qui ne désiraient pas. Maintenant nous sommes bien foutus avec cette saloperie dans le corps. Une chance j’ai pu être muté et il n y avait pas le choix vu que les jeux étaient fait. Car même avec une paie de flic, la vie est difficile et l’Axion coute chère…

Petit à petit les fraudes, les coups tordus, les magouilles étaient légion courante. Bien vite le caractère changea et voici maintenant qu’il faut survivre dans ce monde à New York. Mais je n’ai pas envie de survivre dans un monde de merde et me faire pourrir par les pourris qui règnent sur nous. Non je préfère être tout aussi pourri qu’eux. Et puis je n’ai pas envie d’être comme ma sœur, une éternelle victime. Elle peut bien s’occuper de l’appartement, de me faire à manger et de subir mes sautes d’humeurs elle me doit bien ça avec tout ce qu’elle reçoit comme thunes sur dix ans que je la trimbale.




Capacités


- Armement Nyaphiss 7/10
- Système Invectus 7/10
- Système I.A 6/10

Capacité spéciale


-Déceler les mensonges 10/10


Dernière édition par Nolan Fire le Dim 1 Jan - 13:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allison Fire

avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 06/12/2011
Age : 27
Localisation : New York

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
30/30  (30/30)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Nolan Fire   Jeu 8 Déc - 11:20

Bienvenue frère...."adoré"... ^^

Que ta souffrance parmi nous soit lente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Nolan Fire   Jeu 8 Déc - 17:28

Bienvenue à toi Nolan Smile

Une très bonne fiche aussi, très agréable à lire.

Bon jeu : Episode I : Morsure

Edit : pour ce qui est de la capacité spéciale, je suis restée sur le détecteur de mensonge. Puisque la capacité analyse des gens est une augmentation qu'il faut se faire implanter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nolan Fire   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nolan Fire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Signature de contrat - Owen Nolan
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» MILLA ♣ set fire to the rain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: Général :: Fiche des personnages-
Sauter vers: