Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le salon & le bar

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Le salon & le bar   Lun 20 Déc - 0:39

La pièce est immense. Plusieurs grands canapés blancs sont installés un peu partout. Autour de tables basses, ou bien devant un écran LCD géant. Un bar se trouve dans la pièce où un barman est là 24h/24h.

Sur les tables basses, des cendriers remplis de mégots. Pas une seule trace de drogue. Charlie ne tolère pas les drogués ici. S'ils veulent se doper, c'est dehors, un point c'est tout.

La tapisserie est ancienne mais tout à fait potable. Des tableaux de paysages sont installés sur les murs ainsi que des affiches que des membres du gangs ont accrochés. Le salon, c'est leur pièce à eux. Ils ont la liberté de faire ce qu'ils veulent dedans.

Elle est souvent occupée par les membres du gang. Charlie souhaite avant tout du confort pour ses hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 20 Déc - 0:48

Ça y est. Après deux mois "d'amusement" dans le gang des One Niners tu trembles. Que se passe t-il ? Les membres du gang t'évitent, ou bien ils te regardent étrangement. Tu lis parfois un peu de haine en eux. Étrange. Aurais-tu fais une bêtise ? A vrai dire, tu n'as encore révélé ton secret à personne. Un lourd secret qui pourrait te coûter la vie à n'importe quel moment si l'on le découvre.

Alors que tu bois en compagnie de quelques Niners qui ne te parlent pas, accoudée au bar de la Résidence Principale, la double porte du salon s'ouvre. Tout le monde se tait.


Un brun de taille moyenne tient les battants entre lui. Il fait le tour de la salle d'un regard.

Les hommes frémissent, tout comme les femmes. Toi aussi tu frémis. Il s'agit de Bastian. Le bras droit de Charlie, aussi mystérieux que ton chef de gang qui ne se montre que trop rarement.

Son regard se fixe finalement sur toi et ton verre. Tes compagnons s'écartent de toi, un peu plus du moins. Ton coeur frappe tellement fort dans ta poitrine... Même Luke, ton compagnon de mission te fuit. Ça sent vraiment mauvais.


Abi. Monsieur Nine souhaite te parler.


Tu entends qu'on retient sa respiration à côté de toi. Charlie ! Oui Charlie veut te voir ? Mais pour quelle raison ?! Il ne reçoit jamais personne dans son bureau sauf Bastian !


Suis moi


Il t'invite à le suivre, tu peux lui parler quelques instants avant d'arriver au bureau de Charlie, du moins, si tu le souhaites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 20 Déc - 1:17

Je sais pas pourquoi mais aujourd'hui c'était vraiment pas mon jour. Le matin même, encore une fois, comme chaque fois, en allant à mon "travail" il n'y avait personne. C'est pas faute d'avoir essayer de faire de la pub, enfin non pas vraiment, si j'avais voulu j'aurai pu faire appel à ma mère pour qu'elle me donne de l'argent pour que je puisse faire des tracts. Mais voilà, depuis la fin de mes études j'avais décidé de ne plus rien leur réclamer sauf force majeure. Jusque là tout allait bien, sauf depuis quelques temps, les rares clients que j'avais ne venaient presque plus.
Comme si quelque chose ou même quelqu'un les empêchait de venir. Et là ça me posait un gros problème... Sans rentrée d'argent je ne pourrais pas payer mon loyer, déjà que je trouve qu'il est plutôt cher pour ce que c'est, si en plus je peux pas le payer dans les temps ! Merde alors, qu'est-ce qui se passait en ce moment?

Ce matin, pas de client, ok. J'ai l'habitude donc qu'est-ce que je fais ? Ben je vais courir sauf que même là y avait des trucs bizarres. Partout où j'allais, j'avais l'impression d'être observée et franchement c'est chiant. Je vous le souhaite pour rien au monde. Résultat : j'ai du écourté ma séance et après avoir acheté un sandwich, j'ai filé vers la place des One Niners, notre résidence principale. Notre petit coin rien qu'à nous. Mais une fois arrivée, j'ai vite du déchanté...
J'en ai aucune idée mais les autres membres n'arrêtent pas de me regarder bizarrement depuis tout à l'heure. Qu'est-ce qui se passe à la fin bon sang? J'ai bien essayé de soutirer des infos à Luke, celui avec lequel je fais la plupart des missions, mais pas moyen. Monsieur se braquait à la moindre occasion. Pourtant, d'habitude mon charme fonctionne bien avec lui. Curieux, très curieux. Enfin, sur le moment, ayant passer une matinée bizarre j'ai pas relevé sauf qu'au fur et à mesure que le temps passait, là j'ai trouvé ça louche. Bah quoi ? Qu'est-ce que j'ai fait? Pourtant je suis sûre que je n'ai jamais rien dit sur mon autre métier, de près ou de loin, directement ou non. Mais là, c'était sûr et certain, accoudée au bar avec les autres membres : ils m'évitaient.
Voilà ce qu'ils se passaient, on m'évitait, moi ! Qui n'avait absolument rien fait... Ah c'était peut-être ça le problème? J'avais rien fait? Mais comment avouer à ceux qu'on considérait comme sa seconde famille que je les dupais en étant détective privé à mes heures perdues, hein? Comment? Eh bien en ne faisant rien, en se la fermant, sauf que ça pesait de plus en plus. J'en étais là de mes réflexions quand Bastian arriva dans la salle commune. Ah, Bastian, l'éternel bras droit de notre chef Charlie qu'on ne voyait quasiment jamais, et pourtant cela faisait déjà deux mois que j'étais dans ce gang, deux mois, et je ne l'avais jamais vu ni entraperçu. Incroyable, non? Mais bon, revenons à Bastian. Plutôt bel homme mais trop mystérieux pour essayer d'aller plus loin.

Certes c'était le bras droit du patron, et alors? J'étais qu'une simple membre des One Niners, pas de quoi fouetter un chat en somme. Sauf que là, il venait pour moi, pour moi ! Vous y croyez vous? Eh bien moi j'ai du mal. Alors quand il m'annonce à la cantonade que Charlie veut me voir, là je crois que mon visage perd de ses couleurs. Même les autres membres autour de moi retiennent leur souffle, s'ils ne l'avaient pas fait je m'y serais donner à cœur joie, sauf qu'ils m'ont volé le plaisir de le faire. Ah quelle journée merdique y a pas à dire. Mais bon, sans me départir de mon calme, je pose tranquillement mon verre sur le bar puis je me lève pour rejoindre Bastian à la porte. Je me mets à lui sourire tranquillement.


Très bien. Je te suis.

Je voudrais lui parler et le questionner mais bon à quoi ça servirait? Il m'amène à l'abattoir, je vois pas pourquoi je le remercierais ou quoique ce soit d'autres... Bon d'un côté, j'aurais pu profiter de ce moment pour faire connaissance. Mais si je suis virée du gang, à quoi bon? Soupirant doucement, je le dépasse pour passer devant et lui laisser le soin de refermer derrière lui, imaginant sans peine la salle redevenir bruyante dès notre départ. Ah quelle sale journée !

Arrow bureau de Charlie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Dim 27 Mar - 17:13

Quand vous arrivez dans la salle, quelques hommes sont là, mais beaucoup moins que d'habitude. Bastian pose son homme sur le canapé. Face à l'agitation des gangsters, tu vois descendre une jeune femme, brune, très jolie qui porte un jean et un chemisier. Il y a un petit garçon derrière elle à qui tu donnes environ 6-7 ans tout au plus.

Celui-ci ouvre de grands yeux en voyant le sang qu'a Luke. Et la jeune femme lui dit de remonter dans le bureau. Alors, elle venait du bureau de Charlie...? Elle descend rapidement les escaliers et vient se poster près du blessé pour effectuer un point de compression.


Mais qu'est-ce qui s'est passé, bon sang ?!


L'échange avec les Nordic's s'est mal passé. Contente-toi de le soigner Karine, répond Bastian avant d'enlever son polo blanc et ainsi regarder sa blessure de plus près.

Plusieurs Niners se lèvent, plus des femmes que des hommes et s'approchent rapidement du brun.

Oh, Bastian ! Viens, nous allons te désinfecter...!

Le bras droit te jette un regard étrange et s'assoit dans un autre canapé, deux filles s'installent à ses côtés tandis qu'une autre arrive derrière lui avec une sacoche de premier soin.

Il va falloir protéger ton territoire, Abigail, avec tout ce temps passé chez les flics, les filles ici, ne te respectent plus du tout... A qui appartient Bastian ? A toi ? Ou aux filles de Charlie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Dim 27 Mar - 17:56

Alors que j'aidais Luke, Bastian intervient après s'être occupé de Bryan Summer. Il me lance la précieuse sacoche, que j'attrape au vol puis je le suis, voyant très bien que ses forces s'amenuisent de plus en plus. Une bras blessé et un poids presque mort sur l'autre épaule. Il y a de quoi avoir des difficultés, surtout qu'il a dû se battre contre Marianne puis contre Dean, Bryan et O'Malley même s'il était secondé par Luke et moi-même.
Je garde le silence tandis que je le suis et que j'accepte son aide pour sortir des rames. Je le suis ensuite en courant, sans aucune difficulté apparente vu qu'il est ralenti par Luke, blessé et d'aucune utilité. On prends le chemin de la résidence principale... Celle-là même que j'avais quitté presque deux mois auparavant, une épée de damoclès au dessus de la tête.
Quand on arrive dans notre QG, un grand sentiment de soulagement me prend tout entier. Enfin, je suis de retour dans cet endroit ! Enfin, je suis de nouveau au sein des miens ! Je peux enfin continuer ma vie de Niner avec les autres.

Je me sens tout de suite mieux en franchissant les portes de la résidence derrière Bastian. Je le suis jusque la salle où se trouve le salon et le bar, celle-là même où il était venu me chercher pour aller dans le bureau de Charlie.
D'ailleurs, il n'y a pas grand monde... Sont-ils encore dans la station ou alors sur d'autres missions? Je cherche du regard des têtes connues et je me rends compte d'une chose : il y a quelques nouvelles têtes depuis mon départ en tant que taupe, beaucoup de filles en tout cas sont présentes. Il y en a d'ailleurs une qui descend les escaliers, une femme plutôt jolie à mes yeux, qu'est-ce que ça doit être pour les hommes présents ! Une brune avec une tenue très décontractée, suivie d'un petit garçon d'environ 6 ou 7 ans à vue d'œil. Qui est-ce? Je ne me souviens pas l'avoir vu auparavant. Je fronce les sourcils distraitement quand je remarque qu'elle demande au petit garçon de retourner dans le bureau, le bureau? Celui de Charlie? Mais qui est cet enfant? Et cette femme?
Je lui lance un regard des plus curieux alors qu'elle s'approche et qu'elle demande ce qui a bien pu se passer pour que Luke soit dans un aussi sale état.

Je me demande vraiment qui est cette personne mais j'ai déjà une information grâce à Bastian qui la nomme par son prénom avant d'enlever son polo blanc. Karine. Jamais entendu. Je la questionnerais plus tard, pour l'instant mon attention est tout entière sur le corps de mon supérieur. Hum... Malgré sa blessure, il est plutôt... attirant.
Je sens à nouveau un certain désir s'emparer de moi alors qu'il me jette un drôle de regard après que des filles l'aient interpellé. Je les regarde d'ailleurs avec une certaine animosité. Qu'est-ce qu'elles fichent à la fin?
Je vois deux pimbêches s'installer tranquillement à ses côtés alors qu'une troisième arrive derrière le canapé pour lui apporter une boite de premier soin ! Nan, mais à quoi elles jouent à la fin? C'est qui ces filles?
Je sens que je n'aime pas ça mais alors pas ça du tout. Je m'approche, le pas un peu raide et déterminé, prêt à en découdre avec ces filles faciles. De toute façon, j'ai toujours mon arme sur moi, je n'aurais qu'à l'utiliser si elles ne veulent pas m'écouter. Un autre mort ou un autre blessé pour la journée, ça serait une bonne moyenne, non?

Plutôt que de me laisser aller à la violence, je balance la sacoche assez violemment sur Bastian avant de ne regarder que lui, ignorant superbement les filles.


T'as oublié quelque chose, je crois. Qu'est-ce qu'il y a dedans qui valait toute cette mise en scène?

Puis je fais enfin mine de m'intéresser aux trois filles qui me font face. Oups, j'ai été trop familière envers le bras droit de Charlie? Et alors?
Il est à moi et à personne d'autres ! Il me l'a prouvé il y a encore très peu de temps donc, les minettes, fini de jouer là !


Oh, excusez-moi les filles, je ne vous avais pas vu ! C'est gentil d'avoir apporter de quoi le soigner. Je vais le faire, ne vous donner pas cette peine voyons. N'est-ce pas, Bastian? Et puis...

Je m'approche d'une manière quelque peu aguicheuse avant de m'asseoir tranquillement sur ses genoux, encadrant sa nuque de mes bras. Je lui sourie de manière assez sexy avant de reprendre la parole d'une voix enjôleuse.

Nous n'avons pas encore fini ce que nous avions commencer tout à l'heure... Tu sais... Sur le pont, après ce baiser torride...

Puis comme pour confirmer mes dires, je me penche vers son visage et je l'embrasse assez fougueusement, ce qui n'est pas bien difficile vu que j'ai de nouveau envie de lui. Ainsi les filles peuvent bien voir que Bastian est ma chasse gardée, que je suis bel et bien revenu sur "ce" territoire.
Une fois cela fait, je me recule légèrement pour lui signaler d'un regard déterminé que je ne le laisserais à personne d'autres, pas même à ces imbéciles qui se croient tout permis, tout ça parce que j'étais en mission, moi, depuis tout ce temps !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Dim 27 Mar - 18:34

Bastian récupère la sacoche et la garde contre lui, il a un regard étonné face à tes réactions un peu...brutales après tout ce qu'il vient de se passer. Et quand tu t'assois sur lui et dégage purement et simplement les avances des filles d'un geste, il avale difficilement sa salive.

Lorsque tu l'embrasses, sa réaction ne se fait pas attendre et il passe son bras valide autour de ta taille pour que tu te rapproches encore plus de lui. Lui aussi, il se fait fougueux dans le baiser, et il en redemande pendant plusieurs minutes, allant même t'embrasser et te mordre dans le cou quelques instants ce qui te permet de voir la tête dépitée des filles qui l'entourent.

Des murmures se font entendre.


Bastian...
Une régulière ?
C'est qui celle la...?

Vous vous embrassez pendant un moment, rien autour de vous n'existe. Le souvenir de Dean Summer est bien loin à présent. Cela ne vous touche guère. Bastian, le bad boy et Abigail la rebelle... Voilà le tableau que vous donnez maintenant. Tu finis par l'arrêter avec un petit rire, sinon, tu pourrais être sûre qu'il serait capable de te faire l'amour ici, vu son ardeur et sa façon de t'embrasser. C'est pas le même tableau que Luke, le Bastian...

Tu prends la place de la fille de gauche vu que c'est à ce bras qu'il est blessé, la balle est encore à l'intérieur, la blessure est assez vilaine mais sinon, sur le torse, il a plusieurs plaies ouvertes à cause de son combat avec Marianne.

Il murmure :


Je t'expliquerai plus tard...

Tu sais qu'il parle de la sacoche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Dim 27 Mar - 19:45

Hum... Que c'est bon ! Il embrasse vraiment divinement bien... Ce qu'il s'était passé sur le pont n'était donc pas un songe... Je n'avais pas rêvé ces baisers si langoureux, si délicieux et si excitants ! Je me colle un peu plus contre lui quand il fait mine de vouloir plus, de me sentir plus près de lui, toujours plus présente.
Je réponds avec une certaine avidité à ses baisers. Ce que cela fait un bien fou après une telle journée ! J'ai l'impression que cela fait des années que l'on ne m'a pas pris ainsi, près d'un corps si puissant. Hum... Un délice ! Quand il s'aventure jusque dans mon cou pour le mordiller avec fougue, je me sens vraiment explosée de joie. Cet homme, c'est le mien ! Et de voir la tête de ces pimbêches me le confirme avec un plaisir non dissimulé. Je me permet même un grand sourire à leur encontre avant de recommencer des baisers passionnés. Exit la mort de Dean Summer puisque ce doit être forcément le cas vu la balle qu'il s'est pris... Exit tout le reste.
Il n'y a plus que nous, là, sur ce canapé, enfiévrés par notre propre désir. Mais c'est justement cette pensée qui me ramène à la réalité.

Même si c'est effectivement très excitant et que j'en ai envie tout autant que lui, nous ne sommes pas vraiment dans une pièce intime là. Je le repousse doucement tout en riant pour lui faire comprendre que ce n'est pas le bon moment.
Mais cela laisse présager quelque chose de très explicite pour la suite, ce qui ne m'effraie en rien, bien au contraire. Je lui lance un regard malicieux alors que je m'installe à la place de la fille, qui se trouvait à sa gauche, et que j'attrape la trousse de secours que la troisième fille me passe à contre-cœur avant de suivre ses copines. Eh ouais les filles !
Défense d'approcher maintenant !
J'observe quelques secondes sa plaie au bras, hum... C'est très moche. Je vois très bien que la balle se trouve encore à l'intérieur, il risque de douiller sévère pour que je l'enlève. Puis je remarque les autres plaies sur son torse, que je n'avais pas vu auparavant.

J'en fronce les sourcils et en y réfléchissant, celles-ci doivent provenir de son combat conte Marianne, pour le reste à part dans les tunnels où je n'étais pas encore présente, il ne s'était pas battu à mains nues.
Là, on dirait presque des coupures. J'hoche la tête en silence quand il me dit qu'il m'expliquera plus tard ce qu'il se trouve dans la sacoche. Ok. C'est confidentiel et ici, il y a trop de monde, trop de parasite on dirait. J'ouvre enfin la trousse de secours pour sortir divers instruments et compresse. On va commencer par les plus légères pour finir sur la dernière.
Je m'empresse donc de passer un coton imbibé d'alcool sur ses plaies se trouvant sur son torse, m'excusant par avance de la douleur puis met des compresses. Je me tourne alors vers son bras.


Hum... Abel n'y a pas été de mains mortes... Tu risques d'avoir très mal, je m'en excuse d'avance. Mais je sais pas si je pourrais retirer la balle correctement... J'aurais besoin d'aide pour cette blessure, je pense.

Je regarde ma pince que j'ai entre les mains, me demandant si j'aurais le courage de la mettre dans la blessure et d'aller chercher la balle.
Puis je regarde mes mains ensanglantées, le sang de Bastian. Je décide de relever la tête et de chercher quelqu'un du regard qui pourrait me seconder. Je ne veux pas faire de connerie. Bastian a besoin de son bras pour bosser, manquerait plus que je le loupe et empire sa blessure.
J'en fronce distraitement les sourcils. A qui pourrais-je demander de l'aide? A cette Karine? Elle semble être médecin ou quelque chose comme ça vu qu'elle est penchée sur Luke et s'en est occupée dès qu'elle est entrée dans la salle.
Puis-je lui faire confiance? Est-ce elle, notre médecin? Je ne m'en souviens vraiment plus, cela fait trop longtemps que je n'ai plus mis les pieds dans cet endroit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Dim 27 Mar - 21:59

Il te sourit légèrement quand tu t'excuses pour les futures douleurs qui vont sans doute venir. Une petite Abigail attentionnée, que c'est rare...! Il te laisse faire et tu passes donc le désinfectant sur ses coupures ce qui te donne l'occasion de bien voir les nombreuses cicatrices qu'il a sur tout le torse. Visiblement le combat de rue ça le connaît...

Quand tu demandes de l'aide à quelqu'un, Karine, la brune de tout à l'heure se lève et s'approche de Bastian en disant :


L'autre est stabilisé mais il ne faut pas qu'il bouge avant une bonne semaine voir deux. Fais-moi voir ton bras.


Elle fait beaucoup moins de chichi que toi, elle lui attrape carrément le bras, la pince stérilisée et la plonge dans la chaire pour en extirper la balle. Bastian ferme un instant les yeux et sert la mâchoire mais ne lâche aucun gémissement de douleur. Bien le bras droit tiens !

Après avoir attrapé la balle, elle la pose sur une table basse et désinfecte sans retenu, le petit garçon de tout à l'heure descend quelques marches et passe sa tête entre deux rembarres de la rampe, il est châtain clair et a une bouille adorable :


Il rentre quand Papa, Maman ? Oh, tonton Bastian il est blessé ?


Tu remarques soudain l'alliance que porte cette Karine, cette dernière serre la mâchoire,

Je sais pas Noah, quand est-ce qu'il rentre, bientôt, j'espère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 28 Mar - 12:41

Alors que je me sens un perdue avec cette pince, Karine vient enfin à mon aide. Bah ouais, je suis tout sauf médecin ou infirmière moi, ce genre de blessures je connais pas vraiment.
Je la regarde opérer, ne faisant preuve d'aucune délicatesse envers Bastian qui semble douiller très fort mais qui ne le montre pas, à part par son visage très contracté. Hum... Plutôt excitant de le voir si fort face à la douleur, c'est qu'elle n'y va pas de mains mortes la Karine !
D'ailleurs... Quand je la regarde désinfectée la plaie, j'aperçois une alliance. Tiens? Cette femme serait mariée? Mais à qui? C'est bien la première fois que je rencontre une "gangster" la bague au doigt.
Je lance un regard à Luke, semblant inconscient sur l'autre canapé, aux dires de cette femme, il est tiré d'affaire. Bien, au moins, il aura une dette envers moi pour ne pas l'avoir laisser sur le carreau? Enfin, non, plutôt envers Bastian, moi je n'ai rien fait d'autre que seconder. Bref, je reporte mon attention sur Karine qui termine son opération quand j'entends quelqu'un descendre les escaliers, non loin de là. Je lève la tête pour voir qui cela peut être et je vois de nouveau le petit garçon de tout à l'heure ! Qu'il est mignon ! Il a une de ces bouilles... On aurait presque envie de lui dévorer les joues.

Je l'écoute, perplexe à présent. Papa? Maman? Tonton Bastian? Euh...? Je crois que j'ai loupé quelque chose... Attends, attends, attends. Réfléchis Abi, d'où sont sortis cette femme et ce garçon auparavant? Du bureau de Charlie. Ok.
Et d'où revient encore cet enfant? Du bureau de Charlie donc... Cela voudrait dire que ce petit garçon d'environ 6-7 ans, s'appelant Noah serait le fils de notre chef Charlie Nine? Mais alors...
Je tourne brusquement ma tête vers Karine, maman? Mais... Mais... Cela veut dire qu'elle est la femme de Charlie?! Ouhlà...
Je crois que j'ai besoin d'explications. Depuis quand notre boss est marié? Tonton Bastian? Cela voudrait dire que ça commence à dater? Mais je n'ai jamais rien remarqué ! D'un autre côté... C'est un peu normal. Je n'ai vu Charlie en tout et pour tout qu'une fois. Et j'avoue que j'avais la tête ailleurs, plutôt que d'observer avec intérêt mon grand chef. Je lance un regard curieux vers Karine qui termine de panser la blessure de Bastian, et ce dernier qui regarde Noah.


Hum... Cela veut dire que cet enfant est le fils de... ? Et vous êtes sa... femme, c'est ça?

Puis juste pour le plaisir de taquiner Bastian, je minaude en l'appelant tonton avant de redevenir sérieuse.

Excuse moi tonton Bastian mais... ne devons-nous justement pas mettre au courant son père? Je suis certaine que tu sais où il se trouve et ce qu'il fait actuellement. Je crois qu'il est nécessaire qu'il soit au courant de ce qu'il vient de se produire dans le métro.

Puis je me tourne enfin directement vers la brune qui nous fait face. Bien que mes mains soient remplies de sang, je lui tends ma main et je me présente.

Excusez moi, je ne me suis même pas présentée... Nous ne nous sommes pas encore vues je crois. Je suis Abigail Jones, cela fait tout juste quelques mois que j'ai intégré le gang.

Je me tourne alors vers Noah, je me lève même tranquillement pour lui faire signe d'approcher.

Salut Noah ! Viens approche, tonton Bastian va beaucoup mieux depuis que ta mère s'est occupée de lui. Je m'appelle Abigail, mais tu peux m'appeler Abi si tu veux. Qu'est-ce que tu faisais avec ta maman avant de nous voir?

Pendant que je lui parlais, je m'étais accroupie pour être à sa hauteur. Il est vraiment trop craquant ce petit bout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 28 Mar - 20:33

Bastian fait mine de ne pas être touché par tes moqueries et se redresse légèrement alors que Karine est en train de le recoudre. Elle lui donne une claque sur l'épaule,

Arrête de bouger, estúpido hombre !


Dios mio !! Eres una violenta mujer!
Répond Bastian, amusé.

La brune se tourne vers toi et répond :


Oui, je suis Karine Nine, enchantée, Abigail. Je suis médecin et directrice du plus grand hôpital du Bronx. Ce qui explique pourquoi les hommes me connaissent. Je viens les soigner régulièrement pour rendre service à Charlie. Noah est bien son fils...


Noah te sourit, et dit :

Bennnn, je jouais à la gameboy ! Papa doit me prendre ce soir parce que Maman est de garde à l'hôpital... C'est quand qu'il arrive alors ?


Le bras droit, reprend :

Je ne sais pas où il est allé, il a pris la montre toute à l'heure et il a filé sans demander son reste alors que je partais pour aller au métro. Je suppose que cela devait être urgent.

Encore allé la voir...cette putain...
marmonne Karine en se relevant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 28 Mar - 21:00

Elle est donc bien la femme de Charlie... Si je m'attendais à ça, je le voyais tout sauf marier je dois bien l'avouer. J'ai même dû mal à le croire alors même qu'elle se trouve devant moi, une alliance aux doigts. Mince. J'ai l'impression que je ne suis pas prête d'être à l'abri de nouvelles surprises de ce genre en revenant ici. Je me suis décidément absentée trop longtemps. La directrice du plus gros hôpital du Bronx? Ben ça ! Et elle fait partie des Niners? Ou alors... Elle ne vient nous aider que parce qu'elle fait partie intégrante de la vie de Charlie?
Mais curieux que je ne l'ai pas remarqué durant toutes mes pauses faites ici, soit elle était très discrète soit elle passait à des heures pas possible ! Après tout, si elle bosse dans un hôpital, cela n'a rien d'étonnant.
Pris d'une envie subite de la questionner, je lui demande tout simplement si elle connait mon père, dirigeant lui-même un hôpital.


Directrice d'hôpital? Et vous faites partie du gang? Dites-moi... Connaitriez-vous un certain Clark Jones, simple curiosité de ma part, il tient un hôpital également, mais sûrement pas aussi gros que le votre.

En parlant ainsi, j'évite de relever les mots en espagnol qu'ils ont prononcé quelques secondes plus tôt, cette langue m'est totalement étrangère. Même si je crois avoir saisie certains trucs, les langues c'était pas mon délire à l'école, je préférais le reste.
Je reporte mon attention sur Noah qui semble visiblement content qu'on lui demande à quoi il jouait, la game boy? Que cela fait longtemps que je n'y ai plus jouer ! Que de souvenirs ! Je lui souris doucement tout en lui ébouriffant les cheveux.


Je peux m'occuper de toi, le temps qu'il arrive si tu veux, ça fait longtemps que j'ai pas joué à la game boy ! Et j'suis sûre que tonton Bastian aimerait bien nous cuisiner quelque chose.

Je lui fais un petit clin d'œil avant de me relever et de me rasseoir sur le canapé pour écouter les paroles du bras droit de Charlie, tout en souriant sincèrement à Noah, adorable ! Lui, ne pas savoir où se trouve son propre boss? Même si ça me surprend, je me garde bien de faire tout commentaire, le murmure de Karine m'interpelle beaucoup plus pour le coup. Seuls Bastian et moi avons entendu ses paroles, Noah était trop concentré sur son jeu et trop loin surtout.
Je lève la tête pour lancer un regard éloquent envers la jeune femme, elle vient de faire allusion à une maîtresse de Charlie visiblement, et une régulière vu la manière dont elle en parle.


Allé la voir? On parle bien de la montre qu'on a été récupéré chez ce Little Doll? Il y a un rapport, ou alors c'est totalement fortuit? Tu ne peux pas l'appeler Bastian, même pour le déranger?

On perd rien à essayer après tout, non? Et puis... Quand il apprendra que Dean Summer est mort, peut-être qu'il en sera fier et content?
Après tout, je ne sais pas à quoi il pense moi... Je ne suis pas assez proche de lui pour avoir vent de ses plans. Bien au contraire, je ne suis qu'une sous-fifre, quoiqu'en dise Bastian. D'ailleurs, je le regarde assez franchement comme pour le défier de parler et de trouver une excellente idée. Ce n'est pas que la journée a été longue, mais c'est vraiment pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 28 Mar - 21:29

Karine acquiesce à ta demande,

Oui, je connais un Monsieur Jones. Nous nous envoyons quelques patients parfois, et je lui prête du matériel aussi... C'est un homme sérieux et très doué. Un lien avec vous ? Je suis ici pour rendre service à Charlie...Uniquement.

Noah a des yeux brillants et s'exclame :

C'est vrai ?! Tu veux bien jouer avec moi ?! Trop cool !

Avant, tu devrais faire soigner ton poignet et aller te nettoyer Abigail, reprends ton supérieur en regardant tes mains.

C'est vrai que... Ce n'est pas super pour un enfant innocent de voir autant de sang sur les mains d'une femme qui se prétend être son amie.

Il ne relève ton allusion à la cuisine que par un regard mystérieux et un haussement de sourcil. Il finit par se lever et sort son portable pour appeler Charlie.

Ça ne sert à rien, je l'ai déjà appelé, il ne répond pas, grogne la médecin.

Bastian reste un instant au téléphone et se met à parler :


Oui. Ok, dans combien de temps ? Oui, il faut qu'on parle de choses sérieuses. On t'attend, d'accord. Hein ? Noah ? Oui, il est déjà là. Avec Karine, oui... Un ciné ? Ok, je vais lui dire.

Il raccroche et se tourne vers vous deux :


Charlie arrive, il m'a dit de te dire d'emmener Noah au cinéma du coin, il finit tard ce soir, ramène le au gang quand le film sera fini. Abigail, on monte dans son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 28 Mar - 21:56

J'ai encore l'envie de lui ébouriffer les cheveux à ce gamin ! Trop mignon ! Encore plus quand il me montre qu'il est véritablement content de mon offre de jouer avec lui. Ah... Quelle innocence !
Je lui souris avec tendresse avant de reporter mon attention sur sa mère qui m'a répondu. Donc elle a déjà travaillé plus ou moins avec mon père... Jusqu'à quel niveau? Comment le prendrait-il s'il apprenait que sa fille fait maintenant partie d'un gang, et a tourné définitivement le dos à la "justice"? Il a toujours été le parent le plus juste et ouvert entre lui et ma mère, mais aujourd'hui, cela sera-t-il le cas? Je me le demande.
Je réponds malgré tout assez évasivement à Karine, je lui ai posé une question, normal qu'elle fasse de même en retour.


Contente de vous l'entendre dire, oui, c'est mon père.

Petit sourire triste à cette pensée, ce qui prouve qu'il n'est pas au courant mais que si cela se savait, je ne donne pas cher de l'harmonie de notre famille, d'autant plus que Josh est devenu un Nordic malgré lui, et qu'importe ce que fera le NYPD pour lui, il sera sans cesse surveiller par ces imbéciles. Faut que j'en parle plus en détail avec Bastian, savoir si je peux faire quelque chose pour lui, et si oui, quoi !
Quand il fait allusion à mes mains et mon poignet meurtri de cet après-midi, je lui lance un regard surpris. Avec toute cette agitation et cette adrénaline, j'en avais complètement oublié mon poignet ! Et maintenant qu'il me le dit, je crois bien qu'il a encore gonflé. D'un autre côté, cela n'a rien de surprenant en soi vue que je suis droitière et que j'ai dû l'utiliser pour tirer et me défendre... Je ne l'ai pas vraiment mis à l'arrêt.
Je lui fais une petite grimace avant de me dire que oui, si je veux passer un peu de temps avec Noah, il vaut mieux que je me lave les mains. Pas très crédible si je veux être son amie.


Un simple bandage suffira...

Je grommelle ces paroles comme ci cela m'avait couter de me rendre à l'évidence que j'aurais besoin de soins durant quelques jours.
C'est pas que j'aime pas montrer mes faiblesses, mais c'est franchement pas loin. J'ignore les paroles de Karine pour porter mon attention sur son fils et chercher des ressemblances avec Charlie Nine. Eh ben ça... Son fils, encore une sacrée nouvelle apprise aujourd'hui ! Peut-être les yeux? Ou bien la bouche? J'ai un peu de mal à distinguer les ressemblances pourtant, il y a un je-ne-sais-quoi qui montre qu'il appartient bien au chef des One Niners. Il n'y a aucun doute, je lui souris alors que Bastian termine sa conversation et qu'il lui annonce qu'il va aller au cinéma.
Par contre, quand il dit qu'on doit aller attendre dans le bureau de Charlie, c'est beaucoup moins fun. Limite si ça ne me refroidit pas. Charlie. Je vais le revoir, pour la deuxième fois ! Rien que d'y penser, ça m'en fout la chair de poule.
Mais je n'ai rien à me reprocher, si? J'ai certes fait sauter ma couverture mais j'ai sauvé son bras droit de Marianne la tigresse, non? Et puis... Je lui ai récupéré sa montre, il avait l'air d'y tenir aux dires de son bras droit.


Je te suis. Désolée, Noah, on jouera une prochaine fois alors. Profite bien du cinéma, ok? Tu me raconteras tout plus tard, ça marche bonhomme?

Même si je ne connais pas tous les tenants et aboutissants, ce petit garçon est indéniablement devant moi et il est plus qu'adorable. Je ne sais pas comment Charlie l'élève mais en tout cas, son fils n'a pas l'air d'avoir peur dans un tel endroit.
Je me lève à mon tour pour rejoindre Bastian après avoir salué encore une fois le petit garçon, puis adressée un signe de tête à sa mère.


On se recroisera peut-être, qui sait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Mar 29 Mar - 11:53

Karine vérifie que ton poignet n'est pas cassé, il est juste enflé à cause d'un vilain coup et peut-être d'une allergie à quelque chose... Une poussière ou autre chose. Qui sait à Dexter lui même, ha ha. Elle récupère Noah qui te fait un dernier sourire avant de sortir de la résidence des Niners.

Bastian part se servir un verre d'alcool et monte dans le bureau de Charlie avec sa tequila. Il semble légèrement fatigué malgré ce qu'il montre. Les filles le dévorent toujours des yeux et il est certain qu'elles comptent bien attaquer à nouveau...


Arrow Bureau de Charlie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Mer 30 Mar - 12:59

Je redescend assez lentement les escaliers comme si chaque pas me pesait. C'est une véritable épreuve ce bureau, quel coup au moral on reçoit ! Je respire plus librement aussi alors que je me dirige vers la pièce principale de la résidence.
De toute façon, qui vais-je bien pouvoir rencontrer? Luke est à moitié mort sur un canapé, des pimbêches sont prêtes à sautées sur Bastian à la moindre occasion et le reste? Je me suis absentée bien longtemps... Et de ce que j'ai vu, de nombreux Niners que je connaissais se trouvaient à la station. Qui me dit qu'ils sont encore en vie, hein?
Enfin, je suis de retour ici et c'est tout ce qui compte. J'attends néanmoins quelques secondes à l'entrée de la pièce avant d'y pénétrer et de me diriger vers le bar. Je demande au barman une vodka avant d'aller m'installer dans un fauteuil.
J'attendrais que Bastian revienne pour annoncer la fameuse nouvelle à tout le monde ! Peut-être que je me laisserais tenter aussi par du champagne ensuite.

Je me sens un peu seule en attendant, j'ai tant de choses à ré-apprendre ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Mer 30 Mar - 20:04

Bastian ne redescend qu'une heure plus tard du bureau de Charlie. Tu vois d'ailleurs Karine revenir et monter avec Noah avant de repartir, assez pressée. Ton chef descend avec son bras droit, et sa seule présence suffit à faire taire tous les gangsters présents dans la pièce. Il les regarde un instant, s'en va, ce qui donne un frisson de peur à tout le monde.

Noah est à ses côtés et parle à toute vitesse à son père qui ne semble pas très gêné par les bavardages de son petit garçon. Bastian passe derrière le bar, et attrape plusieurs bouteilles de champagne, avant de les ouvrir les unes après les autres, il s'exclame en levant la première qui dégouline le long de son bras :


A la mort de Dean Summer ! Tué par mes propres soins !! Monsieur Nine offre l'alcool ce soir pour fêter ça !

Des exclamations enthousiastes rejoignent ces paroles et de la musique s'invite à la partie tandis que les hommes se mettent à danser et les femmes à roucouler auprès d'eux : que ce soit des Niners ou de simples prostituées invitées pour l'occasion. Ton supérieur te tend un verre de champagne, et te sourit avant de t'embrasser légèrement :

A notre coopération !

Il te sourit doucement et repart s'occuper de ses gangsters. Luke semble se réveiller et il a surpris ton baiser avec Bastian, il tourne la tête sur le côté, comme s'il était vexé. Veux-tu faire la fête, ou rentrer ? Enfin... Si ton appartement n'est pas déjà surveillé par le NYPD...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Jeu 31 Mar - 12:52

Je suis prise d'une assez grande lassitude en pensant à ce qui m'attend peut-être à présent, même si c'est bien excitant malgré tout. Peut-être est-ce le contre-coup de la journée? Je n'en sais rien donc je sirote mon verre d'alcool. Même ce breuvage ne me fait rien, pas de douce chaleur, pas de douce torpeur, je me sens vraiment seule à essayer de trouver du regard ceux que je connais et ceux que je ne connais pas.
J'espère que ceux se trouvaient à la station s'en sont sortis... Enfin, une bonne partie au moins, de ce que je me souviens, vu que c'était un vrai capharnaüm, c'est que Marianne et Lucie visait les jambes ou tout autre endroit du corps permettant d'immobiliser plutôt que de tuer. Peut-être quelqu'un s'en est-il sorti avant que les portes ne soient fermées? Aucune idée mais ça me rend un peu maussade.
Je regarde mon verre, fait remuer légèrement l'alcool à l'intérieur en réfléchissant.
Je n'ai plus de portable, enfin si, mais sans carte sim... Je n'ai donc plus aucun moyen de pouvoir répondre à ma mère et calmer certainement son inquiétude. Je ne suis plus au NYPD donc je ne sais pas ce qu'il s'est passé vis à vis de Josh...
A-t-il survécu sans mal? Aux dernières nouvelles, il était mis à l'abri par un agent donc logiquement tout va bien. Comment a réagit mon père face aux paroles de ma mère lui apprenant le cas de Josh? Et Jay? A-t-il avoué qu'il le savait? Je me demande bien si tout va bien pour eux... Je n'ai plus le droit de les voir.
Cette simple pensée me serre le cœur de désespoir alors que je suis censée me sentir bien et heureuse d'être revenue ici ! Peut-être que jusqu'ici cela me faisait une motivation supplémentaire ? Aucune idée.

Bon résumons un peu ce qui risque d'arriver maintenant. D'abord... Je serais inévitablement recherchée par le NYPD, je me demande même si cela n'a pas déjà commencé. Je suis une gangster et je suis certaine que Bryan se fera une joie de placarder ma photo partout. Dommage que je n'ai pas pu récupérer ma photo avant de partir, d'un autre côté... Vu le talent au dessin de Bryan, j'aurais quand même eu un bel auto-portrait. Donc en gros : danger, tête recherchée. Ce qui veut dire, double attention quand je sortirais quelque part. Ok.
Ensuite, Charlie ne m'a rien dit mais je vais forcément bosser pour le gang, beaucoup plus qu'en étant au NYPD, à moins qu'il a déjà un boulot? Bah, je verrais bien.
Puis... Si on lance un avis de recherche contre moi... On va forcément chercher à me surveiller autrement : comme mon appartement. Je me souviens pas avoir dit où je logeais maintenant depuis quelques jours mais en même temps... Ils ont ma voiture dans laquelle se trouve le GPS. Et c'est super facile de savoir où on habite grâce à ces joujous. Mais est-il déjà surveillé? Si ce n'est pas ce soir, ce sera sûrement demain matin. Et merde ! C'est trop risqué.

Qu'est-ce que je disais, c'est excitant de savoir qu'on va vivre comme un bandit mais ça me déprime quand même un peu. Mon appart'... J'avais enfin fini de loger dans un hôtel miteux ! Et pourquoi? Pour le perdre... J'en aurais même pas profiter. Enfin, si, un chouïa.
J'avale le reste d'alcool cul sec. Oublie ça, tu trouveras bien un autre endroit où dormir ce soir, c'est pas comme si j'avais pas l'habitude en plus.
Une heure est passée. Voilà Bastian qui sort enfin du bureau de Charlie, avec ce dernier en prime. J'ai bien vu Karine passée un moment déposée Noah avant de filer à toute vitesse. J'aurais bien voulu lui parler encore. Tant pis.
Je regarde distraitement l'effet que fait l'apparition de Charlie, son fils bavard à ses côtés, avant qu'il ne s'en aille. Hum... Vraiment respecter le grand boss. J'observe alors Bastian se diriger vers le bar avant d'offrir du champagne à tous en criant son exploit. La réponse ne se fait pas attendre du côté de notre "famille".
Je souris doucement quand je vois les gens commencer à danser et à draguer sans retenue. Une véritable ambiance de vieux films ! Mais ce qui me surprend le plus, c'est quand le bras droit de Charlie se dirige vers moi, un verre à la main et le sourire aux lèvre avant de m'embrasser légèrement.

Que? Euh... Cela ne lui fait rien alors de s'afficher ainsi? Je prends le verre de champagne puis le regarde repartir, un peu hébétée. Bastian qui sourit... Il est trop craquant !
Mais mon plaisir est un peu gâchée quand je remarque que Luke a tout vu et qu'il semble vouloir bouder. Fait chier ce mec ! Il vient de me détruire mon petit plaisir perso ! Alors, ni une ni deux, je me lève et m'approche de son canapé.


T'as un problème, Luke? Si t'en as un, tu me le dis en face ok? Et ça serait pas arriver si t'avais assurer derrière, ok? Donc tes petits air de chiens battus, tu te les gardes, j'en ai plus rien à foutre.

Un peu de mauvaise humeur maintenant, je bois la moitié de mon verre de champagne sans m'arrêter puis me dirige vers Bastian qui semble occupé avec les autres Niners.
Je lui tends mon verre à moitié vide et je lui parle, le regard rivé au sien, l'air un peu farouche. Quel connard ce Luke ! Faut qu'il me prive de mon plaisir d'être à nouveau ici et d'avoir peut-être trouver quelqu'un avec qui obtenir un petit réconfort personnel ! Fait chier !


Où pourrais-je dormir ce soir? J'ai comme l'impression que mon appart' risque d'être surveillé. J'ai mes raisons pour le croire. T'as un endroit à m'indiquer? Sinon, j'cherche une pièce dans cette résidence, qu'importe laquelle. Alors?

C'est pas que je voudrais lui demander de dormir chez lui, c'est pas loin même, mais faut croire qu'il me reste encore un semblant de fierté ce soir, et mal placé en plus.
Je crois que je sature légèrement et si quelqu'un veut me faire la morale, qu'il s'approche tiens ! Je l'attends avec plaisir ! C'est même limite si j'ai pas envie de me défouler sur quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Jeu 31 Mar - 20:20

Luke ferme de nouveau les yeux, sans doute est-il fatigué par toute cette aventure. Bastian est en compagnie de plusieurs Niners et quand tu lui tends ton verre, il l'attrape et le termine pour toi. Ta demande l'étonne légèrement et il demande :

Hm, tu veux rentrer maintenant ? Ah, tu es peut être fatiguée...


Il se met à réfléchir, et reprend,

Et bien, le temps qu'on récupère ton appart' et ta voiture, tu n'as qu'à aller chez moi. Ça ne me gêne pas. Je rentrerai plus tard, par contre.

Il te fait un léger sourire et te tend un trousseau de clés.


C'est pas loin d'ici, trois rues plus bas, appartement 23, au nom de Bastian Farlos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Jeu 31 Mar - 21:13

Alors que j'attends sa réponse, un peu de mauvaise humeur je dois dire, je regarde un peu plus attentivement ceux qui l'entoure. Je ne relève d'ailleurs pas quand il finit mon verre, hum... Baiser indirect ça ! Ils ont tous l'air d'être admiratif du bras droit de Charlie tout en étant sincèrement heureux d'être auprès de lui.
Mais j'ai beau les regarder, ce que je fais très directement sans échappatoire, comme à mon habitude en somme, je ne reconnais personne. Et cette pensée me déprime un peu, atténuant légèrement ma colère pendant que Bastian me répond enfin. Et ce qu'il me dit alors me dégrise limite complètement et ma colère s'envole. Euh... C'est bien Bastian, le bras droit de Charlie que j'ai devant moi, hein? Pas une pale copie, une imitation ratée? Non, parce que là... Comment dire... Je suis super surprise. Il ne riposte pas, il ne fait rien et me donne même spontanément ses clés !
Je n'arrive tout simplement pas à le croire ! Bastian... Si gentil? Si aimable? Ouvert? Pour le coup, j'en tombe un peu des nues oui.
Sérieux? Je prends les clés qu'il me tend et les regarde quelques secondes. Les clés de l'appartement de Bastian... Mais... On est même pas vraiment ensemble ! Enfin, y a un truc mais ça s'arrête là ! Enfin, je crois.
Je relève mon regard vers lui et essaie de savoir à quoi il peut bien penser. Je ne sais franchement pas quoi penser de tout ça. D'abord, le fait que je me sente un peu perdue ici alors que c'est censé être ma nouvelle famille, et pour de bon en plus ! Ensuite qu'il se montre si ouvert et si spontané par rapport à d'habitude... Quel changement depuis deux jours plus tôt ! Rien à voir !

Je range les clés dans ma poche, avec mon portable éteint et vide de tout contact à présent puis je le regarde en fronçant les sourcils. Cela me fait vraiment bizarre de le voir comme ça. J'ai franchement pas l'habitude !
Dire qu'il y a pas longtemps je le détestais à mort, quitte à vouloir le tuer dès que possible et donc je le voyais totalement différemment, mais là ! Là, je sais plus trop quoi penser. Qu'est-ce que je fais? Je pars ou je reste? C'est devenu très tentant d'en voir plus maintenant. Je me mords même la lèvre inférieure alors que je l'observe encore quelques secondes. Hum... Que faire...
Pourquoi je laisserais pas ma déprime passagère de côté ? Pourquoi j'essaierais pas de voir ce que je peux découvrir d'autre chez cet homme ce soir? Surtout qu'il y a pas mal de monde de réunis... Ce serait peut-être dommage de partir? Ne me l'a-t-il pas fait comprendre indirectement dans sa première phrase ? Il semblait pris de court par ma demande...
Suis-je une fille si misérable au point de faire de telles âneries sans m'en rendre compte?
Je lui adresse alors un sourire, au moins, il ne peut pas m'échapper ce soir... J'ai ses clés après tout. Rien ne m'empêche d'en profiter un minimum... Hihi... Peut-être que je pourrais vérifier si j'ai encore un semblant d'intégrité dans le gang depuis mon absence? Ok. Je vais faire ça.

Tout en lui souriant d'un air un peu provocateur à lui mais aussi aux autres présents autour de nous, je reprends la parole d'un air un peu plus guilleret.


Finalement... Je reste encore un peu. Et si tu me présentais? J'ai pas mal de choses à rattraper je crois. Et...

Je m'approche un peu plus de lui comme pour bien signaler qu'il m'intéresse aux autres. Je met ma main blessée sur son torse et reprend la parole après avoir envoyé un sourire séducteur aux autres Niners.

Tu me ressers un verre? Ce que tu veux, je le prends. N'hésite pas à y mettre la dose, tu serais surpris de voir jusqu'où je peux aller.

Petit coup d'œil appuyé avec mes dernières paroles à son attention, qu'il comprenne ce qu'il veut mais en somme... Un petit sous-entendu bienvenu s'y cache agréablement. A lui de voir s'il le saisit ou non.
En attendant, je me tourne ouvertement vers ceux qui l'accompagne pour bien signaler que je suis prête à les connaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Jeu 31 Mar - 21:54

Il semble ravi de ton changement de décision et il te ramène un nouveau verre d'alcool, cette fois-ci c'est un cocktail préparé par les soins du barman qui est au taquet depuis tout à l'heure. Quand il te le donne, il passe un bras autour de tes hanches et t'embrasses quelques instants avant de te laisser boire tranquille. Il termine par un baiser sur la joue, et se tourne vers les Niners qui sont le plus près de vous :

Alors de gauche à droite, tu as Ted, Vincent, Justin, ce sont tous les trois des bon gars de terrain. Ils ont déjà participé à plusieurs fusillades et ils étaient à Nostrand ce soir. Ensuite là bas, tu as Kim, Sonia, Linsday, et Lily, très malignes et séductrices, elles font souvent des missions où il faut draguer, l'homme est toujours aussi faible devant une jolie fille...

Près du bar, tu as Lenny, notre tatoueur personnel, le mec avec qui il discute s'appelle Malcom, c'est lui qui t'as fournis la Cooper que je t'ai apporté, si t'as besoin d'un véhicule hésite pas à lui demander. Le grand groupe là bas près du canapé de Luke ce sont des mecs de basses classes, ils viennent de rentrer dans le gang, leurs noms ne te serviraient pas à grand chose...enfin si tu les veux vraiment, je te les dirais.


Il s'accoude près de la rallonge du bar, et allume une cigarette, il te désigne un mec aux cheveux bleu :


Lui, là, c'est Karl, un vrai camé. Je pense pas que tu joues sur ce terrain... Mais il a toujours des bons tuyaux pour te procurer des trucs pour garder la pêche, beaucoup de nos hommes vont le voir. Les filles en mini short ou en string sont des prostitués mexicaines appartenant aux Niners.

Il te présente d'autres personnes, et tu vas discuter avec eux en sa compagnie, on te taquine sur le fait que tu serais depuis peu la régulière de Bastian, quelle idée, vous n'avez même pas encore couchés ensemble ! Alors, sa régulière ? Dans tous les cas, les filles, prostituées ou Niners ne le lâchent pas du regard, et tu es souvent obligée d'aller le voir pour les empêcher d'approcher...

Finalement après de nombreux verres, tu commences à avoir un peu chaud, et la vue qui se trouble. Ton chef, lui tient très bien l'alcool et il se fait tard, à présent, il termine son verre et le tien avant de dire :


Bon, on va peut-être y aller. Tu as tout ton temps pour les connaître séparément... Hm ? Et puis ça va pas tarder à tourner à l'orgie cette fête, j'ai pas envie de voir ça... Sourit-il.

En effet, un bon nombre des prostitués sont nues et se pavanent sur les hommes chacun leur tour, d'autres s'embrassent langoureusement, se tripotent... De la fumée pas très nette vient s'ajouter au tableau, ça pue la drogue...

Il t'attrape la main et commence à se diriger vers la sortie, uniquement si tu veux partir aussi. Il ne t'y forcera pas. Tu vois qu'il est 5h25 du matin... Dieu que le temps passe vite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Ven 1 Avr - 12:43

Décidément, je vois vraiment une autre facette de Bastian ce soir... Il semble tellement différent... Tellement transformé ! Rien à voir avec le mec sûr de lui, indéchiffrable et arrogant, non... Là... Là, il est tout sauf renfermé ! Y a pas à dire ! Et il me le prouve encore une fois quand il va me chercher un verre assez nonchalamment, et en me prenant contre lui devant tout le monde, m'embrassant même tranquillement avant de me laisser enfin savourer mon cocktail. Si je me connaissais pas assez, j'aurais pu croire que j'aurais bien voulu me laisser tenter et rougir un peu mais pas devant autant de monde... Mais je crois que j'en étais pas loin... C'est comme s'il m'exhibait devant les autres. C'est à n'y rien comprendre ! On est même pas ensemble après tout !
J'accepte néanmoins avec plaisir son baiser sur ma joue avant de commencer les présentations. Cela ne fait de mal à personne, de se faire un peu chouchouter, non? Et je serais bien la dernière à m'en plaindre ! Croyez-moi ! Je compte bien en profiter au maximum et cela commence maintenant, en découvrant les autres Niners...

Je le suis donc, lorsqu'il me présente un peu tout le monde. Je suis sûre que j'aurais oublié la moitié des prénoms des gens qui me font face avant la fin de la soirée mais c'est plutôt rassurant de voir qu'ils ne me rejettent pas. Pas comme d'autres personnes que j'ai quitté aujourd'hui même si un ou deux dans le lot étaient sympas...
Finalement, j'apprécie beaucoup plus que ce que je pensais cette petite soirée, reprenant ainsi du poil de la bête. Je me sens mieux, oui, beaucoup mieux mais je ne saurais dire si c'est grâce à la présence de Bastian à mes côtés ou de celles de tous ces Niners qui m'acceptent à nouveau avec plaisir. Ce qui m'est prouvé par leurs railleries sur le fait que je serais la "régulière" de Bastian.
Cela me fait d'ailleurs sourire de plus belle, pas que j'en sois fière, non même s'il y a un peu de ça, mais du fait que s'ils savaient la réalité... Il n'y a encore rien eu entre lui et moi à part des baisers langoureux. Aucune caresse, rien ! Bon, il m'a juste vu à moitié à poil cet aprem chez ce Doll mais ça s'arrête franchement là.
Et ça me fait sourire de les entendre dire ce genre de bêtises mais d'un autre côté, ça me permet de me rendre compte que le bras droit de Charlie est dans la ligne de mir de pas mal de filles : aussi bien Niners que prostituées. Hum... Je m'étais jamais rendu compte auparavant qu'il avait autant de succès.
Est-ce ma haine envers lui qui m'aveuglait? En tout cas, je peux pas le laisser une seule seconde seul sinon des parasites s'en approchent. Dur alors d'apprendre à connaître les gens sans cesse sur le qui vive.

Enfin, cette soirée s'est bien passée et plus vite que je ne l'aurais cru en plus. Comment? Pourquoi? Ben je commençais enfin à avoir un peu chaud et la vue troublée quand Bastian m'a proposé de rentrer. Hum? A travers le brouillard qui commence à s'immiscer dans mon esprit, je le regarde terminer son verre et le mien avant de me sortir son petit commentaire. Je suis alors son regard et me rend compte qu'il dit vrai.
Je dois bien avouer que ça me dégrise légèrement. Oui, je veux partir d'ici ! Surtout qu'en regardant l'horloge de la pièce, je me rends compte qu'il est pas loin de 5h30 du mat' ! Merde... C'est vraiment passé à une vitesse folle cette fête !
Du coup, je le suis de bon cœur. Sentir sa main sur la mienne me fait chaud au cœur, comme cet après-midi, enfin non comme la veille sur le pont, on est déjà mardi... Et je dois dire que ce geste aussi me dégrise encore un peu plus. Je sais pas pourquoi... Mais ça me fait vraiment plaisir.


Je te suis avec plaisir... J'ai pas envie de voir ça, moi non plus.

Je m'accroche donc un peu plus à sa main et sort avec lui, en direction de son appartement, mais les clés en ma possession ne l'oublions pas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Ven 1 Avr - 20:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 25 Avr - 12:54

Bastian monte directement dans le bureau de Charlie qui a repris du service depuis la dernière fois. Et toi... tu n'as plus qu'à organiser tes troupes. Luke est avachi sur un des canapés et fume tranquillement avec une fille assise sur le dossier qui semble lui parler et donc il n'a que faire.

Il y a aussi divers hommes que tu connais [Tu peux leur donner un nom sans problème] qui boivent ou bien discutent en fumant. Ils n'ont pas de mission visiblement. A toi de t'affirmer et de monter ta mission...!

Dans l'enveloppe que tu as gardé, il y a 3000 dollars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 25 Avr - 14:35

Au moment de sortir de la planque, les cinq Niners défoncés reviennent. Visiblement, ils ont l'air d'avoir mené leur mission à bien puisqu'ils transportent une enveloppe avec eux.
Je ne fais même pas attention à celui avec lequel je me suis pris la tête, qui me mate sans se gêner, attendant simplement Bastian pour sortir. Mais faut croire qu'il y a eu un truc, vu que je vois Bastian foutre un coup de poing dans le ventre de ce mec.
Quand je regarde l'intérieur de l'enveloppe, en chemin vers le QG et que j'y trouve 3000 dollars, je me dis que la pêche a été bonne. Dans quel état a été laissé ce Parker? Bonne question et franchement, je ne veux pas le savoir, on a récupéré notre dû, c'est tout ce qui compte.

Nous rentrons donc directement à la résidence principale, une fois sur place il monte tout de suite au bureau de Charlie Nine, malgré ce qu'il s'est passé quelques jours plus tôt, il est de nouveau présent dans son bureau. Mais est-ce une bonne chose? Aucune idée.
Enfin, je rentre en soupirant dans le salon, j'ai une mission à mener de bout en bout, pas le moment de se reposer. Il est nécessaire que je fasse mes preuves et que je mette en application les entraînements du bras droit des One Niners, même s'ils n'ont pas encore été bien nombreux et que l'on pourrait encore faire plus. Bref. Je repère facilement Luke, toujours installé au même endroit quand il est ici. Faut croire que depuis la fusillade du métro, il s'est attaché à ce canapé... Je l'y repère donc en compagnie d'une fille en train de papoter, l'air de rien, ok, il est libre donc.
Ensuite. L'enveloppe toujours à la main je porte mon regard sur la totalité de la pièce pour repérer quelques Niners susceptible de pouvoir m'aider accoudés au bar ou installés ça et là, qui boivent et fument, l'air de s'ennuyer un peu.
Voyons voir... Il ne faut pas que je prenne trop de monde, il y aura Luke pour le garde mais pour le reste, cela ne sert à rien d'être de trop, sachant qu'il y aura Bastian pour la fin de la mission.
Donc si on compte Luke dans le lot, il me faudrait bien encore quatre personnes, et si je divise en cinq la somme que l'on vient de nous verser... Cela ferait bien 600 dollars à se mettre sous la dent pour chaque personne. Oui, si j'en prends cinq ou je peux jouer la sécurité et en prendre cinq pour occuper d'éventuels fédéraux, et un pour le garde soit Luke, ce qui ferait 500 dollars par personne, ce qui n'est pas négligeable, non? Ouais, c'est pas mal comme idée.

Je vais les amadouer avec ça d'abord, on verra ensuite. Je me dirige d'abord vers Luke pour lui demander de me rejoindre vers le bar.


J'ai un assez bon deal à te proposer Luke, viens près du bar pour en savoir plus.

Je ne mentionne pas encore le deal en question, chaque chose en son temps. Je me dirige alors vers le bar où je m'installe tranquillement, assise, le dos contre le bar, l'avant du corps vers la salle et je lance à certains Niners que je connais.

Mike, Tig, Jo et Lars, j'ai un truc à vous proposez, ça vous dirait pas un petit deal et une mission par la même occasion? C'est la même pour toi Luke, ça vous dis de vous faire un petit pactole facile? J'ai un truc qui pourrait vous intéressez.

J'ai pris une voix qui montre que ce que je propose n'est pas un mensonge et que j'ai un véritable truc à leur offrir, je mets assez d'intonation dans ma voix pour leur faire qu'il s'agit là d'une mission en or pour eux. Du moins, je mets assez d'intonation pour essayer de les titiller un petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Le salon & le bar   Lun 25 Avr - 14:42

Ton charme naturelle aide beaucoup et les mecs s'approchent de toi sans rechigner avec une bière à la main ou une clope au bec pour Luke. Il s'installe d'ailleurs à tes côtés sur un tabouret. Les autres attendent,

Et c'est quoi le deal Mlle la Régulière de Bastian ? Demande Luke.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le salon & le bar   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le salon & le bar
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le salon du chocolat à Paris
» 11e Salon du Jeu de Rôles, du Rêve et de l'Imaginaire organi
» 2ieme salon normand de la figurine
» Premier salon d'innovations pour valoriser les travaux de fin d'études.
» Le Salon des Héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: The Bronx :: Districts :: Districts & Avenues :: Arthur Avenue [Quartier italien] :: One Niners [Résidence principale]-
Sauter vers: