Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premiers pas sur le terrain...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Premiers pas sur le terrain...   Jeu 23 Déc - 22:25

O'Malley se fait un plaisir d'activer la sirène pour griller tous les feux et ne pas respecter les limitations de vitesse. Bryan, tu dois avouer que tu ne te sens pas très bien face à cette conduite complètement différente de celle de ton père...

Vous arrivez finalement devant l'une des entrées du quartier chinois et vous avancez rapidement vers le lieu de la fusillade où des collègues à vous sécurisent la zone. Une odeur de brulé peut se faire sentir. Il commence à faire sombre, la nuit tombe vite sur New York, il doit être environ 18h20. O'Malley vous suit avec une mallette de matériel.

En effet tout au long de votre marche, vous avez pu remarquer une longue traînée de fumée qui s'échappe d'un des magasins de la zone. Ou plutôt d'un restaurant.

Marianne est déjà sur place, elle semble danser sur place et essaye de cacher sa joie d'être enfin sur une affaire intéressante ! Elle fait les cents pas en attendant que les pompiers de New York l'autorise à rentrer dans l'ancien restaurant.


Grmbl...Long...trop long !


Lorsqu'elle vous voit, elle vient vers vous et croise les bras,

Un carnage là dedans. Il y a sept corps cramés à souhait dont un sans tête selon le chef des pompiers. C'est vraiment un règlement de compte, on devrait bientôt pouvoir accéder au restaurant.


Il vous faut attendre une dizaine de minutes avant que les pompiers ne vous laissent passer. Face à ton jeune âge, ton père étant parti devant sans t'attendre, le pompier en chef te demande de reculer et tu as la joie de pouvoir frimer un peu avec ton badge flambant neuf de la NYPD.

La pièce est sombre, mais elle reste éclairée par les néons lumineux des différentes boutiques alentours. Lorsque tu rentres, tu peux voir plusieurs corps carbonisés dans différents endroits. L'odeur est insupportable pour toi qui n'a jamais mis les pieds sur le terrain. Tu es obligé de mettre ta manche de manteau devant ton nez pour te retenir de vomir. Les tables sont à moitié consumées pour certaines, tout est renversé, sans dessus dessous, il a beaucoup de débris de verres et des traces de sang, sans doute les personnes mortes ont-elles essayées de ramper pour fuir.

Un agent rentre et vous apprend que quatre américains, tous des hommes blancs ont été tué d'une balle dans la tête en plus des corps que vous avez devant vous. En parlant de balles, Bryan avec tout ton savoir, tu peux remarquer qu'il y a plusieurs impacts un peu partout.

Tu marches sur plusieurs douilles alors que tu t'approches du bar. Tu te penches et O'Malley est obligé de te tenir pour ne pas que tu rejoignes ton ami l'inconscient. Un corps sans tête et sans pieds. Ils ont été sectionnés à partir des chevilles.

Il y a un couteau près du cou et un corps est assis dans le coin du comptoir. Tu penserais presque qu'il dort s'il n'était pas tout noir et avec un beau couteau noirci où on peut distinguer un W...

Ton père soupire,


Quel carnage... Il faut trouver ce qui s'est passé. Quand à eu lieu l'attaque ?
Vers 13h30... Les clients du restaurant sont en état de choc, il n'y en a qu'un seul qui a accepté de parler jusqu'ici... Il est assis près des poubelles dans la ruelle entre le restaurant et le magasin de jeux videos... J'ai dit à Marianne de le laisser tranquille, elle risquerait de lui faire peur.

Marianne tape du bout de boots noire un cadavre et se tourne vers toi Bryan,

Tu veux aller l'interroger patron ? T'as pas l'air super à l'aise ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Summer
Modérateur
avatar

Messages : 661
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 31

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
170/180  (170/180)
Respect:
115/150  (115/150)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Ven 24 Déc - 1:50

La conduite brutale de O'Malley, le Fangio de la NYPD fait bondir le petit coeur du simple expert en criminologie que je suis. Je suis obligé de me cramponner au siège de mon père pour éviter de me prendre la vitre de la portière arrière en pleine tête. Je remercierais presque le Seigneur lorsque nous arrivons enfin sur les lieux de la fusillade. Et pourtant...En entrant dans le restaurant, ou plutôt ce qu'il en reste, je regretterais presque que le trajet n'ait pas été plus long. L'odeur du cramé couplée à celle des cadavres est à la limite du supportable, je suis forcé de mettre ma manche devant ma bouche avant de sortir un mouchoir pour la remplacer afin que je puisse me concentrer sur mon boulot.

Comme tout le monde je remarque les débris de verres puisque nous sommes obligés de marcher dessus pour avancer vers les corps. Par contre, il semblerait que je sois le seul à avoir tilté sur un détail qui pourrait paraître anodin à mon équipe mais qui ne l'est absolument pas pour moi : Les murs tout comme tout ce que contient le restaurant (tables, comptoir...) sont criblés d'impacts de balles. D'ailleurs j'en ai rapidement confirmation lorsque je marche sur des douilles en avançant vers le comptoir pour analyser, non sans difficulté le corps déchiqueté et décapité d'un homme. Je ne peux ne pas remarquer le couteau au sol près du cou de la victime. Et ce n'est pas tout, lorsque je tourne la tête, je peux apercevoir un corps en position assise contre un mur un couteau planté à la base du cou, sauf que celui-ci est gravé d'une lettre, un W. Un cadeau des assaillants sans aucun doute...mais à vue de nez comme ça je ne saurais donner de solution toute faite.

Lorsque un agent vient nous apprendre qu'il y a quatre autres corps d'hommes de race blanche exécutés chacun d'une balle en pleine tête, je fronce les sourcils et m'apprête à mes lécher les lèvres mais à peine les entre-ouvrai-je qu'un haut le coeur remonta manquant de me faire expulser mon repas sur nos preuves...

Je me ressaisis autant que faire se peut en prenant une profonde inspiration à travers le mouchoir en tissu qui commence à s'imprégner de l'odeur calcinée puis me tamponne le front à cause de la chaleur étouffante mais aussi de la pression pesant sur mes épaules.

Lorsque Marianne me demande si je veux aller interroger le seul témoin qui a accepté de répondre à nos question, je ne peux m'empêcher de m'en vouloir de lui montrer ma faiblesse face à ce carnage, pourtant je vais devoir m'y faire, ce n'est que ma première affaire et sans doute pas la pire.

Avant de lui répondre, je remplis mes poumons d'air pour pouvoir enchaîner une phrase sans respirer :


Je vais y aller Marianne, merci, mais avant cela...

Je tourne les talons pour faire face à O'Malley et lui demande :

Passez-moi la mallette de matériels s'il vous plaît.

Je la récupère et l'ouvre sur le comptoir en sortant une paire de gants que je mets aussitôt, ainsi qu'une lampe torche et deux sachets plastifiés avant de la refermer. Je me mets aussitôt au travail passant outre mon malaise, je ne sortirai d'ici que lorsque j'aurai fait ma part du boulot !

J'allume la lampe torche que je dirige vers le sol pour repérer toutes les douilles mais aussi pour éviter de poser un genou sur un bout de verre ou bien tout simplement dans du sang. Je récupère les douilles une à une en les faisant rouler entre mon indexe et mon pouce pour en vérifier le calibre avant de les ranger dans un sachet en fonction de leurs similitudes. Nous saurons après expertise de quel type d'armes elles ont été tirées et surtout, vérifier les éventuels empreintes digitales.

Cela étant fait, toujours sans mot dire, d'un air déterminé, dans ma bulle, sous les yeux de mes coéquipiers, je passe les doigts sur les impacts contre le comptoir pour deviner les calibres des balles et ainsi nous permettre de reconstituer la scène une fois que nous aurons les résultats du labo. Puis, sans doute suivi par O'Malley craignant un évanouissement de ma part, je retourne de l'autre côté du comptoir et enjambe tranquillement les cadavres pour aller analyser les impacts de balles sur le mur.

Je m'arrête ensuite, tendant ma lampe torche à l'un de mes coéquipiers pour sortir un calepin d'une de mes poches externes ainsi qu'un stylo et écris des informations sans doute incompréhensibles pour mes camarades concernant les calibres que je pense avoir deviné aux deux endroits que j'ai vérifié pour le moment. Je fais ensuite de même sur tous les murs et le mobilier impacté.

Mon physique ne tenant pas plus longtemps à cause de la chaleur, je m'appuie contre le comptoir et tente de récupérer et me prépare à un éventuel questionnement de la part de mon équipe concernant l'enquête. Sans doute ont-il déjà récupéré les lames et se posent-ils des questions et/ou veulent-ils voir mes notes concernant les impacts. Ou autre chose ?

Dans le cas contraire, je laisserais mon père donner ses directives pour les expertises du labo et irais interroger mon homme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Summer

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
0/0  (0/0)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Ven 24 Déc - 23:39

Je marche entre les décombres, et profite du fait que Bryan s'équipe de gants pour m'équiper aussi. Je l'observe quelques instants puis comme il a l'air de bien se débrouiller, je passe de l'autre côté du comptoir, un frisson remonte le long de ma colonne vertébrale lorsque je vois le cadavre décapité. Je pose mon bras devant ma bouche,

Putain...C'est pire que je croyais niveau relations entre les gangs.

Je secoue la tête, m'approche, ramasse le couteau que je tends à O'Malley pour qu'il le glisse dans un sac de protection puis je m'avance vers le corps qui est assis, je jette un oeil alentour, il est en face de la porte qui mène aux cuisines. Je passe mes mains à quelques centimètres de ce qu'il reste de lui, essayant de ne pas trop respirer.

C'est vrai que ça fait bien longtemps que je n'ai pas vu une telle intensité de violence. Ils n'y sont pas allés de main morte ce coup-ci. Pour une première journée de boulot, quelle joie.

Je maintiens le haut du crâne de l'homme puis de l'autre main, je retire le couteau légèrement noirci. Je le fais glisser entre mes doigts, ma gorge se noue, j'ai l'impression de tenir le couteau qui était planté dans le corps de mon père. Sauf que ce n'est pas le même.


W... W... LD... Hm.


Mes jambes se plient légèrement et je me relève, marmonnant :

Y pour Yakuza, N pour Nordic's, 9 pour Niners, LD pour Litlle Dolls, W pour...Black Wolves. C'est certain. C'est eux qui ont attaqué. Ou bien c'est une tentative pour créer une guerre entre deux gangs mais c'est tellement mal fait que j'ai des doutes...

Je remarque la caisse enregistreuse ouverte et calcinée, il ne reste rien du tout dedans. Un braquage ? Avec toutes ces douilles au sol et ces corps ?

Je n'y comprends plus rien...

Différentes pensées m'envahissent et comme d'habitude, je m'enfonce dedans, continuant à observer tout ce que je peux. Je ne remarque même plus Bryan et les autres. Dean Summer, est de retour.


Bryan, va voir le témoin, j'arrive tout de suite pour l'interroger avec toi. Marianne va avec lui, O'Malley, viens par là, y'a un truc qui cloche avec le corps sans tête. Pourquoi lui et pas les autres ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Ven 24 Déc - 23:57

Les membres de ton équipe n'attendent aucunement que tu leur parles de tes observations. Sûrement devras-tu le faire demain matin à la première heure. Tu gribouilles donc tes observations et interprétations personnelles sur ton carnet, ta lampe torche dans la bouche puisque Marianne est déjà partie vers ce qui reste de la porte d'entrée.

Tout ce que tu remarques en jouant avec quelques douilles, c'est qu'il y en a trois différentes. Elles viennent pour la plupart de pistolets mitrailleurs mais aussi de pistolets. Tandis que tu te relèves, tu marches sur du verre qui fait un bruit différent des autres près des anciennes fenêtres. Lorsque tu te penches pour observer les morceaux, tu remarques que les morceaux viennent d'une bouteille noire. A force de fouiller et de les assembler rapidement, tu lis un "S" et un "E". Pas plus, sans doute les autres morceaux seront éparpillés partout. Une idée germe dans ta petite tête d'intello : un cocktail molotov. Facile à préparer, et très dangereux, incendiaire et meurtrier. Parfait pour brûler des personnes à l'intérieur d'une petite pièce.

Lorsque ton père te demande d'aller interroger le témoin, tu y vas avec "plaisir" presque. L'odeur est vraiment trop insupportable et avec les macchabées que tu viens de voir, tu es certain que ce soir tu vas faire de beaux rêves en compagnie de ton cher papa.

Marianne t'escorte jusqu'à l'asiatique qui est entouré de deux pompiers, ceux-ci s'écartent quand vous arrivez et vous demandent juste de ne pas trop le brusquer. Tu pourras aller voir les corps des quatre hommes blancs abattus froidement ensuite.

Ton témoin tremble comme une feuille, il a un petit masque à oxygène pour respirer correctement. A toi de jouer. Ta collègue est juste à côté de toi, et commence à fouiller un peu partout, voir si vous n'avez rien oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Summer
Modérateur
avatar

Messages : 661
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 31

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
170/180  (170/180)
Respect:
115/150  (115/150)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Sam 25 Déc - 5:06

Après avoir noté toutes les informations que j'ai trouvé et avoir pris toutes les mesures pour que les éléments de preuves soient prêts pour expertise, je sors enfin à l'air libre après ces découvertes macabres. Rien de mieux qu'un bon bol d'air pour se sentir vivre à nouveau.

Escorté par Marianne jusqu'au témoin, je fais un signe de tête approbatif aux deux pompiers qui encadraient notre témoin et m'approche de lui lentement compatissant avec lui. Je fais néanmoins mon métier dans les formes qui me sont imposées sortant mon badge que je lui place devant les yeux lentement pour ne pas l'effrayer avant de le retirer et le replacer dans ma poche droite interne.


Bonsoir, Agent Bryan Summer du NYPD et voici ma coéquipière, -dis-je en désignant Marianne d'un geste de bras tendant la main sa direction-, j'aurais quelques questions à vous poser si vous me le permettez.

J'attends qu'il reprenne ses esprits et son acquiescement sortant mon calepin et mon stylo avant de démarrer mon interrogatoire de manière la plus intelligible possible :

Vous êtes notre seul témoin, aussi, il est fort possible que certaines de mes questions vous aient déjà été posées par d'autres agents.

Etiez-vous dans l'enceinte de l'établissement lorsque ce dernier a été attaqué ?


Je le laisse répondre et en fonction de sa réponse affirmative ou non je lui demanderais ensuite respectivement :

Qu'avez-vous vu de la scène ou que pensez-vous vous en souvenir ?

Avez-vous entendu une quelconque altercation avant qu'il y ait des coups de feu ou était-ce un acte de violence purement gratuit ?


Je préciserai mes questions en fonction des éléments intéressants qu'il pourrait m'apporter.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Sam 25 Déc - 10:52

Le petit homme en face de toi te regarde comme si tu étais le Messie lorsque tu lui présentes ton badge de police et il hoche la tête doucement, serre sa couverture contre lui avant de prendre une grande inspiration dans le masque.

Yi yétai dans le restaurant de missir Chiyo. Yi travaillé pour lui toute semaine entière.

Un serveur ! Quelle chance ! Il reprend une inspiration avant de répondre à tes autres questions, avec son accent étrange certes mais tu fais avec.

Tout calme restaurant missir Chiyo, Tika pas comprendre pourquoi missir blanc être si méchant avec nous... Tika était à la table 3 quand missir blanc est arrivé, mais beaucoup monde dans restaurant de missir Chiyo! Missir blanc est allé passer commande à Xiang, petit frère, missir avait l'air pas content d'attendre mais cuisine Chiyo être délicieux ! Mieux vaut attendre que d'aller chez voisin!


Qu'il est mignon à faire l'éloge de son ancien patron... Cela va être dur pour lui de récupérer une vie normale : il a perdu son job et son frère en plus.


Tika a tout vu, quand Xiang apporter cana laqué missir blanc croquer dedans puis cracher, ensuite réclamer voir Chiyo mais Chiyo trop occupé aux cuisines donc dire non.

Nouvelle respiration, tu entends que Marianne est partie par l'arrière de la ruelle, que cherche t-elle comme ça ?

Missir blanc être très énervé et menacer Xiang de couper les kiki donc Chiyo vinir et moi appeler protecteurs Yakuza pour pas qu'il y ait bagarre. Mais moi être resté au bord de l'entrée et quand coups de feu ont éclaté de la part de missir blanc sur Chiyo, moi être entraîné dehors par foule. Pas savoir pourquoi magasin prendre feu, yakuza être cinq et missir blanc tout seul ! Moi pas comprendre pourquoi pas corps à lui retrouver !!!!!

Il éclate en sanglots, il est à bout visiblement. Pas sûr que tu en tires d'avantage... Tu as pu tout noter sur ton calepin et ton cerveau tourne à vitesse grand V. Marianne sort d'entre des conteneurs et se dirige vers toi, tu fais à peine attention au petit souffle qui passe près de toi, le vent sans doute. Elle marche vivement son arme de service à la main.

BRYAN NE BOUGE SURTOUT PAS !

Ton cœur rate un battement quand elle te hurle cet avertissement. Qu'est-ce qui peut bien se passer ? Elle commence à courir et tu baisses le regard sur ton torse où tu vois un beau point rouge se dessiner en plein sur ton cœur. Elle court et tu peux la voir effectuer une sorte de demi tour en pleine course et de tirer plusieurs coups vers le toit d'un bâtiment voisin.

Le point rouge disparaît et tu peux juste entendre un bruit de chute, qui vient du toit en face de toi. Comment as tu fait pour ne pas le voir ?

Marianne se relève, après sa petite figure, elle souffle sur le canon de son arme avec un petit plaisir et elle retourne vers toi, te tapote l'épaule,

Ça va petit chef ? T'as pas perdu un morceau en route ?

Puis n'attendant pas plus longtemps ta réponse, elle file vers la droite pour essayer d'accéder au bâtiment d'où on a essayé de te tuer. Bryan. Toi, Bryan Summer on a essayé de te tuer ! Mais pourquoi ? C'est plutôt ton père qu'il aurait fallu tuer non ? En attendant, tes mains tremblent légèrement et tu remarques que tu as lâché ton carnet par terre à cause de ça. Ton témoin est recroquevillé sur le sol, et quand tu te penches pour regarder s'il va bien... Tu peux voir qu'il a une balle dans la tête. Le souffle. Le témoin. Le seul.

Ton père arrive sur ces entre faits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Summer

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
0/0  (0/0)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Sam 25 Déc - 11:00

Après avoir récupéré plusieurs pièces à conviction qui me semblaient importantes, je laisse le terrain aux autres experts de la NYPD. Nous avons récupéré tout ce qui pouvait nous ramener vers les gangs. Je sors, respire un bon bol d'air en compagnie d'O'Malley puis je décide d'aller voir le témoin. Peut-être que Bryan a besoin d 'aide ?

J'ai juste le temps d'entendre un cri d'avertissement, et des coups de feu avant de voir Marianne sortir comme une furie de la petite ruelle et de partir vers la droite en courant.


O'Malley ! Viens m'aider !!


Mon collègue lâche la mallette que j'abandonne moi même pour me jeter vers la ruelle. Nous nous séparons en courant et je me retrouve face à Bryan qui est à moitié accroupi sur le sol, je le regarde, lui attrape le visage,


Bryan ! Bryan ! Est-ce que ça va ?? Qu'est-ce qui s'est passé ?!

Mon regard inquiet ne fait qu'accentuer mon nouvel état de stress du moment. Que s'est-il passé ? A t-on essayé de tuer mon unique fils pour que je disparaisse de la circulation ? Dès notre premier jour ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bryan Summer
Modérateur
avatar

Messages : 661
Date d'inscription : 14/11/2010
Age : 31

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
170/180  (170/180)
Respect:
115/150  (115/150)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Sam 25 Déc - 23:54

Je venais tout juste de mettre le point final à mes notes lorsque Marianne s'est mise à hurler à mon encontre comme une délurée me valant presque un arrêt cardiaque tant je me suis tendu comme un "i". Je comprends soudainement son cri lorsque je vois un point rouge de viseur de fusil à lunette sur mon coeur. J'en pâlis, on pourrait presque voir un reflet sur mon visage dans il est à la limite du translucide.

Lorsque j'entends un poids mort tomber du bâtiment d'en face de moi, mes nerfs se relâchent mais je ne suis pas décontracté pour autant car cette agression soudaine a eu pour effet de me rendre hyper nerveux, comme lorsque je suis en manque de caféine...Café...Rien que le fait d'y penser j'en ressens un manque certain. Mes bras tremblent, mes doigts se crispent et je ne peux m'empêcher de faire tomber mon calepin à mes pieds.

Me ressaisissant tant bien que mal, je m'accroupis encore un peu tremblotant pour le ramasser, jetant un coup d'oeil à mon témoin inerte, tué d'une balle en pleine tête. Etrange que je ne l'aie pas remarqué...

Je suis secoué par la voix stressée de mon père suivi de ses mains me prenant le visage en me demandant si tout va bien. Mon regard égaré se plantant de le sien, inquiet, je lui réponds :


J..e... Je n'ai rien. Je n..n'ai pas bien compris, Ttt..tout est allé trop vite.

Je prends une profonde respiration et me détends un maximum pour retrouver une voix à peu près normale :

Notre témoin a...été tué d'une balle en pleine tête et Marianne m'a...sauvé avant que je ne le rejoigne...

Je n'ai pas eu le temps de lui poser plus de question mais il a déjà beaucoup parlé, suffisamment pour moi...Au vue de tous les éléments je commence à y voir plus clair...


Puis, me calmant complètement, hors de danger, enfin je le crois, je lui tends le carnet et me relève en m'appuyant sur son bras.

Une grande partie des informations dont nous aurons besoin pour résoudre cette enquête sont là dedans. Je dois retourner dans le restaurant vérifier certaines choses. Tu viens avec moi ?

Je doute qu'il me laisse y pénétrer seul sachant qu'il a failli me perdre en une fraction de seconde.

Avant de pénétrer dans l'enceinte du bâtiment, je prends plusieurs goulées d'air frais et me procure un masque auprès des pompiers les plus proches.

Je récupère une lampe torche dans la mallette laissée à l'entrée par O'Malley et avance en enjambant les corps et débris vers le comptoir que je contourne. En arrivant au niveau du corps de l'homme décapité, je passe le pied sous ses côtes. Si je sens un certain embonpoint je me retournerai vers mon père pour lui dire :


Je te présente Chiyo papa.

Puis me dirigerai vers l'homme assis contre le mur :

Et voici Xiang, le serveur, le petit frère de notre ex témoin.

En fonction de leur physique j'inverserai ou non les noms. Généralement les cuisiniers sont bien nourris à la cantine contrairement aux serveurs, d'apparence plus fluette.

Je crois avoir une partie de la scène en tête, tu veux bien jouer le rôle du serveur papa ?

J'attends son acquiescement et lui demande de rester de ce côté du comptoir tandis que je le contourne et explique mon raisonnement tout en faisant les gestes que l'homme a pu faire.

Tika m'a dit qu'il était à la table 3 - je désigne un coin de la pièce en fonction des dispositions habituelles et que je puisse imaginer de quel angle il a pu voir l'homme- lorsqu'un homme de race blanche est entré dans le restaurant et à commandé un canard laqué, j'imagine à emporter, je t'expliquerais après. Ayant reçu sa commande il semble l'avoir goûté et recraché aussitôt se plaignant du mauvais goût. Il a demandé à voir le chef cuisinier.

C'est étrange comme comportement non ? En général si on n'aime pas un plat on demande qu'on nous en serve un autre. Surtout que l'homme en question semblait avoir pris ces hommes pour ses chiens, un raciste sans aucun doute.


Je m'arrête quelques secondes lui laissant le temps de comprendre où je veux en venir et poursuis :

Le Chef cuisinier a refusé de venir car trop occupé donc là, l'homme s'est énervé et a sorti son couteau après que le serveur l'ait sommé de payer et lui a placé au niveau de l'entre-jambes le menaçant de le castrer si le chef cuisinier n'exécutait pas son ordre en quittant les cuisines.

Tout en expliquant je reconstitue le mouvement en sortant mon couteau que je lui place au niveau de l'entre-jambes après l'avoir saisi par le col de sa chemise.

Avec ce vacarme inhabituel dans un restaurant pour un simple canard laqué soi-disant mal servi, le chef cuisinier que tu as à tes pieds est finalement sorti de ses cuisines, sans doute très en colère et a commencé à enguirlander l'intrus le sommant lui aussi de payer.

Je me frotte le menton en levant un sourcil réfléchissant un peu :

C'est certainement à ce moment là que Tika est sorti du restaurant en douce profitant de la pagaille qu'a semé l'individu pour aller alerter les Yakuza à l'extérieur.

Que ferais-tu toi si tu étais à la place de l'individu en te mettant dans sa cervelle de moineau ?


Ma question n'en est pas vraiment une, c'est surtout pour lui dire que j'ai tout à fait cerné le personnage :

Je vais te dire ce qu'il a du faire moi. En joue par des Yakuza, deux ou trois pour commencer, il a sans doute voulu jouer les Terminator et a sorti une arme à feu et à tiré sur les pied du pauvre homme, ce qui expliquerait pourquoi ils sont complètement explosés.

Ensuite, sachant que les Yakuza allaient riposter et les ayant dans son dos, il a du faire au mieux pour se protéger des salves de leurs pistolets mitrailleurs. Ce qui explique la table retourne sur ma gauche
-je la désigne de la tête- et les impacts de balles sur le comptoir. Il a du se sentir protégé, un court laps de temps par une table qu'il a sans doute utilisé comme bouclier.

Je tourne la tête vers mon père et lui dis :

Une fois que la table ne protèges plus car transpercée qu'est-ce qu'a pu bien faire notre homme ?

Je le regarde et vois qu'il comprend tout de suite.

Il s'est débrouillé je ne sais pas comment pour déstabiliser les Yakuza peu nombreux à ce moment là sans doute pour se trouver une meilleure protection...

J'appuie une main sur le comptoir et saute par dessus.

Ici !

Et à partir de là il a du trouver une bouteille d'alcool pour faire un cocktail molotov en le jetant par dessus le comptoir d'où les débris de verres et l'incendie...J'ai pu ramasser des débris de verres contenant les lettre "S" et "E", c'est comme cela que j'en suis venu à la conclusion du cocktail molotov. En cherchant bien on devrait trouver des morceaux de tissu quelque part...


Je repasse ensuite de l'autre côté du comptoir et éclaire les différents impacts de balles.

J'ai pu repérer trois types de douilles différents. Les hommes étaient tous armés jusqu'aux dents, l'américain lui devait en avoir au moins deux types pour survivre, ou alors il a été couvert mais le serveur a été formel, il était seul. Donc pourquoi il y a quatre hommes exécutés d'une balle dans la tête chacun, à l'extérieur, je ne sais pas...

En faisant divers gestes, je tente de trouver la direction des tirs pour savoir comment il a pu s'en sortir vivant même à l'aide de son cocktail molotov qui a du souffler ses opposants. Je suis persuadé qu'il a laissé des traces nous permettant de l'identifier formellement...

Néanmoins j'arrête mes explications ici et m'adresse à mon père :


Et vous, qu'avez-vous découvert jusqu'ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   Dim 26 Déc - 22:18

Ton père te suit malgré la frayeur qu'il a eu, et il écoute ton raisonnement. Ton cerveau semble tourner encore plus vite tandis que tu t'imagines la scène. Serait-ce la peur de mourir qui a provoqué un tel raisonnement ?

Quoiqu'il en soit, lorsque tu t'approches un peu trop de ses bijoux de famille, il recule légèrement en t'interrogeant du regard, et en posant sa main sur la tienne. Un peu de respect pour ton vieux père Bryan, voyons!
Il te fait un signe négatif de la tête face à ta question :


On en apprendra sûrement un peu plus grâce aux expertises, on devrait les avoir demain ou après demain grand maximum. Mais ton interprétation se tient. Il faudra en discuter avec les autres demain matin. Je crois qu’on en a assez fait pour aujourd’hui.


Marianne revient entre temps, et vous apprend qu’elle a tué l’homme qui a essayé de t’assassiner. Il n’a pas survécu aux balles de la jeune femme. O’Malley est en train de régler les dernières consignes pour le corps et les autres.

Ton père ne veut rien entendre lorsque tu lui dis que tu veux continuer à travailler. D’un côté, c’est vrai que pour une première journée, vous avez déjà eu un boulot monstrueux…

Vous repartez donc chacun de votre côté, O’Malley vous assurant qu’il viendra vous chercher le lendemain pour vous éviter d’aller chercher votre voiture au NYPD. Les échantillons et autres pièces partent au labo, les corps à la morgue, vous pourrez avoir le rapport détaillé de chaque mort dans l’après midi du lendemain.

La nuit est assez agitée pour toi à cause des visions qui te hantent dans la nuit, ton père est même obligé de te réveiller trois fois tellement tu hurles et tu te débats dans ton lit. Tu es d’assez mauvaise humeur lorsque vous montez dans la voiture de votre chauffeur qui a une sacré tronche endormie et renfrognée lui aussi, mauvaise nuit ? Allez, mardi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premiers pas sur le terrain...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premiers pas sur le terrain...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Fanmi Lavalas veut occuper le terrain, en attendant Obama...
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» terrain enneigé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: Manhattan :: Downtown :: Chinatown-
Sauter vers: