Gangs of New York Épisode 3 : La Rose et ses Épines donne lieu à une guerre sanglante entre gangs et citoyens de New York. Une question : en sortirez-vous vivant ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bureau de Charlie Nine

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Bureau de Charlie Nine   Dim 19 Déc - 23:59

Une grande pièce avec vue sur le quartier italien. Le chef des Niners se pose souvent devant cette grande baie vitrée pour observer son territoire et réfléchir. Un bureau en acajou massif trône au milieu de la pièce, placé entre la grande baie et la porte d'entrée. La pièce est en ovale, et ce sont des bibliothèques garnies de livres et de bibelots qui font la décoration avec quelques portraits des anciens chefs Niners. Un sentimentale notre Charlie ? Peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Nine

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
760/760  (760/760)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 1:34

Bastian après avoir fermé les portes, passe de nouveau devant toi, il reste silencieux comme une tombe. C'est Bastian quoi. Après avoir emprunté un grand escalier, vous tourner à droite dans un couloir et vous retrouvez devant une porte double comme celle du salon. Ton supérieur toque doucement à la porte.

Entre Bastian. Entrez tous les deux.

Debout devant la baie vitrée, je reste de dos à mes deux invités, les mains dans le dos. Je laisse un long moment de pause s'installer dans la pièce. Bastian le brise en fermant la porte derrière lui.

Veux-tu que je me retire Charlie ? Demande t-il.
Oui, je ne sais pas jusqu'où cet entretien va nous mener... Je te convoquerai plus tard, ne t'inquiète pas.

Les portes se ferment doucement, et je reprends,

Détective Abigail Jones je présume. Ravi de faire votre connaissance. Je suis Charlie Nine, le leader des One Niners comme vous pouvez vous en douter.

Je me tourne vers elle, lentement, avant de fixer mes yeux dans les siens. Mon regard est dur, et inspire la peur, force le respect. Personne n'a encore osé entrer dans mon gang et jouer un double jeu comme cette fille l'a fait. Néanmoins, je reste neutre, sans sourire, presque froid
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 2:01

J'ai suivi Bastian en silence. De toute manière à quoi je m'attendais à ne lui adressant pas la parole? A ce qu'il me fasse la discussion quand même? Bah, faut croire qu'il me restait encore un semblant de rêverie en ce jour pourri. Je le suis et là on arrive devant une autre double porte. Tiens, on a pas fait beaucoup de chemin dans la résidence en fait. Finalement, si je m'étais un peu plus aventurée dans cette résidence, j'aurais trouvé le bureau du patron facilement. Enfin, ce qui était fait était fait. On allait pas revenir là-dessus. Là, ce qui l'intéressait, c'était de savoir pourquoi exactement le chef la convoquait alors que personne d'autres que Bastian n'allait dans ce bureau sacré...
Avalant un peu difficilement ma salive pendant le trajet, je commence à stresser quelque peu. Deux fois je lance des regards en arrière dans l'espoir de me dire que ça se trouve quelqu'un volerait à mon secours ou qu'au contraire je pourrais m'enfuir sans problème. Sauf que voilà, il n'y avait personne. D'un côté, ça pourrait aider pour la fuite mais de l'autre... C'est toujours plus sympathique d'être secourue. Je suis docilement. J'arrive pas à y croire, à part la pression qui monte à chaque pas, je reste calme. Je comprends pas trop. Serait-ce de voir Bastian aussi calme devant moi? Ou bien le fait que je peux enfin peut-être dire mon secret à quelqu'un? Rhaa ! Je sais pas sur quel pied danser et ça m'énerve. Que faire?

Sauf que voilà, j'ai plus le temps de réfléchir là, Bastian il vient de toquer. Pourquoi il a pas attendu plus longtemps? Merde, merde, merde. Je suis pas prête à rencontrer le patron moi. Je regard encore une fois derrière moi avant de me retourner vivement lorsque j'entends pour la première fois la voix du chef des One Niners. Une voix autoritaire...
J'avale ma salive difficilement. Voilà, j'y étais. En plein dans la gueule du loup. Fallait s'y attendre... J'entre à la suite de Bastian, en regardant comme hypnotisée le dos de Charlie Nine. Seigneur, dans quelle galère je me suis fourrée cette fois? J'écoute en silence les paroles que Bastian et Charlie s'échangent avant de me retrouver seule, face au grand chef. Mince, j'ose pas m'avancer. Je fais quoi? Je le salue? J'attends qu'il parle? Quand ses paroles tombent comme un couperet. Là, je dois bien arrêter de respirer pendant deux bonnes secondes. Détective... Détective Abigail Jones. Ces mot résonnent à mes oreilles comme un glas éternel. Il sait. Il sait tout.

Mais c'est quand il se retourne et qu'il me fixe droit dans les yeux que je sens que ma vie ne tient plus qu'à un fil. Cet homme, en face de moi est devenu le seul maître de mon destin. Il n'y a plus que lui pour décider si je sors vivante ou non de cet endroit.
J'essaie de plaquer un sourire avenant sur mon visage, et cela même si lui ne sourit pas. Mais je sais pas pourquoi, mon sourire de façade ne veut pas venir. Bon qu'importe. Improviser. Non, pas improviser. Lui répondre, oui voilà lui répondre.


Détective... C'est un bien grand mot, vous savez. C'est juste pour occuper mes heures perdues...

Nan mais je perds la tête ou quoi? C'est pas le moment de faire de l'humour ! Cet homme peut me trucider au moindre dérapage, mince ! Je dois faire quelque chose, je dois rattraper le coup.

Enchantée tout de même de faire enfin votre connaissance. Même si j'aurais préférée une autre situation que celle-ci. Enfin... Si vous me disiez clairement ce que vous voulez? Je ne sais pas comment mais vous avez trouvé mon autre "métier", bien. Donc, qu'est-ce qu'il se passe à présent?

Je savais que je manquais un peu de respect mais j'aime vraiment pas me faire mener niveau autorité. J'aime pas ça, c'est tout. Et même s'il a ma vie entre ses mains, je peux pas m'empêcher d'être moi-même. Mais bon, j'ai l'impression de faire une grosse connerie là. Pourvu que ça passe. Au moins, rester bien droite je sais le faire, mais me taire... C'est autre chose là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Nine

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
760/760  (760/760)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 13:27

Les mains toujours dans mon dos, mon regard fixé sur elle, je plisse légèrement les yeux lorsqu'elle parle à toute vitesse. Je reste silencieux une nouvelle fois. Puis, un léger sourire se dessine sur mon visage, mais un sourire qui n'annonce rien de bon.

Vos heures perdues n'est-ce pas...? C'est vrai, que c'est tellement commun de jouer la détective privée en plus d'être membre d'un gang... On ne fait pas du tout de rapprochement n'est-ce pas ? Ne voyez vous donc pas de problème Mademoiselle Jones ? Moi j'en vois un malheureusement.

Tout ce qui fait parti de loin ou de près du domaine de la police est banni de mon gang sauf si j'en décide autrement. Et à ce que je sache, non je ne vous ai pas donné d'autorisation. Vous m'obligez à faire quelque chose que je n'aime pas du tout faire. Mais voyez vous, pour garder le respect de mes hommes, je crois que je n'ai pas le choix. Savez vous que seules trois personnes autre que Bastian sont venus jusqu'à moi, ici même ?

Peut-être que leurs noms vous rappelleront quelque chose, ou tout du moins un seul, puisque votre arrivée ici est récente : Dimitri, Logan et Eric. Je pense que Logan vous parlera un peu plus...


En effet, le nom de Logan te dit plus que quelque chose, tu as même pu parler avec lui plusieurs fois. Un charmant jeune homme mais qui restait assez discret dans le gang. Un peu trop d'ailleurs. Tu te souviens très bien de l'avoir vu monter avec Bastian jusqu'à ce bureau. Et d'avoir ensuite entendu un coup de feu, Logan n'est jamais revenu ensuite.

Logan n'était qu'un infiltré des Little Dolls en réalité. Les autres ne te disent vraiment rien même si tu te doutes de ce qui a pu leur arriver et pour quelle raison...!

Je soupire, m'appuyant sur le devant de mon bureau, faisant mine de réfléchir, je croise les bras sur ma chemise blanche, à manches retroussées.

Que vais je bien pouvoir faire de vous Abigail... Ou bien Abi si vous me le permettez ? Avez vous une idée ? Une suggestion qui m'éviterez de me salir les mains maintenant ? Vous semblez avoir du potentiel, vous êtes plutôt charmante et jolie, mais pourtant...je ne peux tolérer l'affront que vous venez de me faire avec votre double jeu.

Et comme pour confirmer mes paroles, je tourne légèrement la tête vers la droite où un magnifique Magnum est posé sur mon bureau, je ramène ensuite mon regard vers Abigail. Mon sourire tout à fait charmant et effrayant à la fois plaqué sur mes lèvres, mes yeux brillant d'une lueur étrange.

Que pourrait-il bien se passer selon vous Abi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 15:00

Si j'avais su que la journée tournerait de cette manière ce matin au réveil, je pense que je me serais enfuie loin, très loin d'ici et de New York, ville que je chéris énormément. Mais au lieu de quoi j'ai fait ma petite routine habituelle sauf que cette dernière était déréglée. J'aurais du y voir un signe, un signe qui me disait que le jour même je serais convoquée dans le bureau de Charlie Nine. Sauf que voilà, tête brûlée comme je suis j'ai rien vu venir, comme d'habitude en somme.
Mais là j'aurais quand même voulu un peu plus de temps pour me préparer psychologiquement. Je suis fichue. Charlie ne me fera aucun cadeau, je le sais, alors pourquoi je reste là face à lui, à l'écouter en silence? Pourquoi je ne prends pas la poudre d'escampette? Pourquoi je reste là? J'avale ma salive de plus en plus difficilement. Un nœud énorme compresse mon estomac et obstrue ma gorge.
Ma respiration se fait moins fluide au fur et à mesure qu'il laisse entendre qu'il peut me supprimer là, immédiatement, s'il le souhaite. Comment je le sais? Tout les One Niners savent que Logan a été tué par le patron ou par Bastian dans ce bureau. Oui ce bureau où je suis là, tout de suite. Les deux autres hommes ne me disent vraiment rien mais Logan... Logan, c'était un type plutôt chic. Il semblait pas chercher la merde mais c'est vrai qu'en y réfléchissant il était assez discret. Est-ce sa discrétion qui l'a trahi? Mais dans ce cas, comment Charlie a su pour moi? Moi j'ai été tout sauf discrète, au contraire, je suis tellement contente d'être dans ce gang que je parais assez curieuse. Est-ce ça qui m'a trahi? Est-ce que dans ces questions, ils ont vu un quelconque profil de détective?

Merde je voudrais vraiment savoir comment ils ont su... Mais je peux pas réfléchir, Charlie Nine reprend la parole après cette petite incartade. Une proposition? Il me demandait si je n'avais pas une idée pour éviter cette boucherie?
Je reste silencieuse. Une idée... Si j'en trouve une je suis sauvée, enfin pour l'instant. Vite, vite ! Je le regarde observer son magnum. Le message est clair, soit je trouve quelque chose soit il me tue. Et dire que je n'ai rien dit à ma famille. Non, c'est pas le moment de penser à eux, ils doivent jamais savoir que j'ai fricoté avec un gang. Alors, expirant et inspirant lentement pour calmer les battements de mon cœur en pleine frénésie, je fixe mon regard dans celui de Charlie. Certes, il faisait preuve d'autorité, mais moi aussi je peux me défendre, je ne suis pas Abigail Jone pour rien !


Avant de dire quoique ce soit, je peux savoir ce qui m'a trahi? Ou ce qui vous a mené sur une éventuelle piste de détective privé? C'est que... Voyez-vous, je suis tellement peu connue que mon cabinet tourne au ralenti, donc vous m'excuserez mais ça me titille un peu cette histoire.

J'avais enfin réussi à mettre un sourire de façade sur mon visage, certes pas forcément très assuré encore mais un sourire tout de même. M'arrêtant quelques secondes pour calmer ma respiration et contrôlée ma voix qui semblait vouloir trembloter, je reprends la parole, toujours calmement, bien droite face à lui.

Et pour votre gouverne... Je n'ai jamais cherché à vous espionnez si c'est là ce qui vous dérange le plus. Je ne suis pas vraiment détective. Disons qu'il s'agit plutôt d'une couverture à offrir à ma famille, croyant que je m'épanouis dans ce domaine. Bref, laissons ma vie privée de côté mais pour revenir à ce que vous disiez, j'aime être ici chez les One Niners. Je n'ai jamais voulu créer de quelconques problèmes. Pour moi, ma place est ici. Depuis toute petite, je perfectionne ma passion du déguisement et des escroqueries en tout genre. Cela me fascine et j'ai souvent observer les gangs dans la rue pour mettre en application ce que je voyais à l'école et à l'université.

Je m'arrête, mettant une pause volontaire dans mes paroles. Il faut que je lui montre que je suis motivée et déterminée à rester dans ce gang, quitte à vivre dans le danger en permanence. J'ai besoin d'être ici, sans ça, ma vie n'a plus aucun sens !

Ma vie est d'un ennui, si vous saviez... Ce n'est qu'ici, au milieu des membres des One Niners que je me sens enfin libre. Je peux me rendre utile, je suis assez habile dans la récolte d'informations et dans le déguisement. Demandez-moi ce que vous voulez mais surtout ne me tuez pas maintenant. Laissez moi une chance. Vous ne seriez pas déçu.

Une autre pause, la dernière avant la dernière partie de mon discours. Avec ce que je m'apprête à dire, je ne peux plus revenir en arrière... Je relève le menton et le fixe assez fière.

Maintenant, si vous souhaitez me faire taire, faites-le. Je ne m'enfuirais pas, j'affronterais ma fin avec dignité. Mais dans ce cas, je ne vous demanderais qu'une seule chose. Faites en sortes que ma famille ne sache jamais que j'étais dans un gang et que je ne suis pas morte à cause d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Nine

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
760/760  (760/760)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 16:08

Toujours dans la même position, je lâche un soupir.

Abi...Abi... Croyais tu vraiment que je laisse entrer n'importe qui dans mon gang ? C'est vrai, il y en a oui. Rien que leur visage me dit s'ils jouent ou non un double jeu. Toi, Bastian t'as remarqué tout de suite. Tu te comportais étrangement, un peu trop joyeuse, trop curieuse mais à la fois discrète... Trop d'incohérences. On rentre dans un gang non pas pour le plaisir de jouer les gangsters, les méchants ou parce qu'on s'ennuie - je lâche un petit rire- mais parce qu'on a besoin d'argent, qu'on est endetté, ou bien parce qu'on veut se venger et qu'on a pas d'autres choix.

Il m'a suffit de demander à Bastian d'envoyer des hommes t'observer, notamment ton compagnon Luke. Il m'a apprit plein de choses sur toi... A croire qu'il attendait plus de toi que toi tu n'en attendais de lui.


Nouveau sourire.

Maintenant, je pense que nous pouvons trouver un compromis. Vu que tu te plais à jouer les détectives privées à tes heures perdues... Tu vas rentrer dans NYPD qui vient de reprendre du service pour m'apporter des informations.

Mon regard se fait brillant, et j'attrape un journal datant de deux jours avec comme gros titre " Le Capitaine Summer de retour ! La fin des gangs est-elle à prévoir ? ". Je lui montre, et le lui donne finalement.

En échange... Tu as la vie sauve et tu peux rester dans le gang. Ce marché te convient-il ? J'attends énormément de toi. Une taupe, ce n'est pas un rôle à prendre à la légère...Surtout avec Summer. Ah et pour te faire pardonner de ce vilain tour que tu m'as joué, ton ardoise est à présent ouverte. Tu es endettée Abi. Tu me dois 150 000 dollars à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 16:40

Ce n'est pas qu'une bouffée de haine m'emporta à l'instant précis où il expliqua comment il m'avait découvert mais ce n'était vraiment pas loin. J'étais blessée dans mon amour propre. Bastian, hein? C'était donc à lui que je devais cette observatoire poussé pour découvrir qui j'étais vraiment? Bien, je le déteste dès maintenant, pourtant il était plutôt pas mal. Tant pis, il m'énerve. Si monsieur le toutou du patron n'avait pas mis le doigt sur mon comportement, jamais de tout ceci ne serait arriver. Ou au moins pas de cette façon.
Je pris donc mentalement en notes ce que me disait Charlie Nine, Bastian : enregistré. Luke : enregistré. Il allait voir lui quand je le reverrait à la sortie de ce bureau, il allait s'en prendre plein la tronche. Moi qui était sympa avec lui depuis le début, voilà comment il me remerciait ! Nan mais il se prenait pour qui?
Bouillonnant intérieurement de rage, ne laissant juste percevoir dans mon regard qu'une petite lueur de colère, je continue d'écouter le chef des One Niners et ce qu'il prépare pour moi à présent.

J'eus beaucoup de mal à retenir ma surprise lorsqu'il m'annonça que j'allais travailler personnellement pour eux en jouant la taupe dans le service de Dean Summer. Mince, il manquait plus que ça. Certes, j'avais eu des études pour bosser dans la police ou ce genre de trucs, mais bosser dans un bureau de ce service, non. Vraiment sans façon. C'est pour ça que j'avais ouvert mon propre truc même si les clients sont pas au rendez-vous.
Mince, j'aime pas faire ça. Mais bon, au moins je peux rester ici. Ai-je le choix? Je suis sûre que peu de personne comme moi sont encore en vie après avoir été convoquer dans ce bureau...

Je garde le silence durant toute sa tirade, il semble s'amuser, c'est déjà ça. Mais curieusement, je ne lui en veux pas malgré tout. Bah qu'importe. Je prends le journal et survole rapidement la une. Dean Summer reprenant du service. Ce ne serait vraiment pas une partie de plaisir, je le sentais. Qui dit espionner ce bureau, dit être en vue face aux autres gangs. Mince, mince, j'allais devoir jouer serrer.
Néanmoins, quand il m'annonça que je lui devais une telle somme d'argent, j'explose. Comment j'allais faire moi, pour payer mon loyer maintenant?


150 000 dollars? Mais je fais comment maintenant pour payer mon loyer ?! J'ai déjà pas assez à cause de certaines personnes qui me plombent mon pauvre petit commerce alors 150 000 ? Où je loge, hein? Qui dit taupe, dit un endroit où loger sans éveiller les soupçons. Faudrait peut-être m'offrir de quoi me faire une petite planque sympathique, non?

Puis le foudroyant du regard :

C'était pas un mauvais tour... Je comptais vous l'dire de toute manière...

Et grommelant pour moi-même mais assez distinctement pour qu'il entende, m'étant rapprochée pour prendre le journal :

'Tain saleté de Bastian... M'énerve...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Nine

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
760/760  (760/760)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Lun 20 Déc - 18:33

Je lui tourne le dos, secouant la tête, me postant à nouveau devant ma baie vitrée,

Tu peux partir Abi.

A ce moment là, la porte s'ouvre et Bastian apparaît. Il te fait signe de ne rien rajouter et de le suivre à l'extérieur. Charlie n'est pas du genre à négocier. Il avait juste besoin d'un prétexte pour te tenir. Maintenant, tu n'as plus qu'à économiser et rembourser ta dette tout doucement. Et tu te rends compte que demander une telle somme d'argent à tes parents n'est pas du tout envisageable pour toi qui a toujours voulu te débrouiller seule. Mais au moins une bonne nouvelle, ton entrée dans la NYPD risque de leur faire très plaisir !

Bastian te laisse dans le salon qui s'est vidé entre temps, et te dit d'attendre. . Luke n'est plus là, il semblerait qu'il ait disparu rapidement après ton ascension dans le bureau de Charlie. Certains Niners se rapprochent de toi et te questionnent, étonnés que tu sois encore en vie. Lorsque tu leur dit que Charlie souhaite te voir intégrer la NYPD, ils sont tous étonnés et te tapent dans le dos pour t'encourager. En fait, c'est quand même une deuxième famille... Et quand tu les regardes, tu te dis que Charlie a raison.

Pour quelle raison chacun d'entre eux est ici ? Il en faudrait des recherches, des observations, des déguisements et des questions pour trouver tout ça, mais la question n'est plus là.

Ton second supérieur, le beau brun ténébreux et mystérieux redescend, il t'emmène avec lui dans une pièce isolée de la maison des Niners.


Voilà ton badge de la NYPD, tu commences dès lundi. Pour l'appartement, Charlie a dit qu'il verrait. Manhattan ne nous appartient pas, on a pas de planque là bas. Donc va falloir te débrouiller. Pourquoi n'essayerais tu pas de faire copain copain avec tes nouveaux amis flics ?

Il te jette un regard étrange, entre la moquerie et la compassion, puis il s'en va. Te laissant maîtresse de ton destin. Il va même falloir emprunter les transports en commun pour te rendre là bas, putain !

Arrow Un nouveau job, un nouveau départ. Let's go Summer family!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître de Jeu
Admin
avatar

Messages : 3831
Date d'inscription : 15/11/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
500/500  (500/500)
Respect:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Mar 29 Mar - 11:48

Un frisson de peur te fait légèrement reculer alors que Bastian te tient la porte. La dernière fois, tu es sortie vivante mais est-ce que tu t'en sortiras indemne cette fois-ci ? Comme tu le sais, tu as fait tombé ta couverture alors que Charlie comptait te donner de nouvelles tâches... Tu sens ton portable vibrer, enfin. Quand tu regardes, tu as il cinquantaine d'appel en absence de ta mère.

Ton compagnon attrape le portable, l'ouvre et détruit la carte sim avant de te rendre l'appareil sans possibilité pour toi d'appeler quelqu'un.


Maintenant, il va falloir les oublier pour de bon, Abi, souffle t-il en terminant son verre avant d'aller regarder par la baie vitrée devant laquelle était Charlie quand tu es venue le voir. Après une bonne demi heure à attendre, tu entends soudain des pas qui montent l'escalier.

La porte s'ouvre. Et tu vois, ton chef apparaître. Il te jette un regard dur qui te font frissonner et reculer. C'est comme si tu avais envie de te cacher derrière Bastian qui lui ne bouge pas, il se tourne vers son chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Nine

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
760/760  (760/760)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Mar 29 Mar - 11:52

Je ferme la porte derrière moi et vais directement m'assoir sur mon fauteuil en cuir, j'invite Bastian à passer devant le bureau; et à se placer près de la rouquine. Hm... Elle n'a rien à faire là, celle la.

Et si vous m'expliquiez ce qu'il s'est passé ?

Bastian s'apprête à prendre la parole et je le stoppe d'un regard,

Non, je parlais à Abigail. Il me semble que c'est elle l'intrus ici. Pourquoi n'êtes vous pas au NYPD avec les autres ?

Je pose mes mains sur mes cuisses, les massant quelques instants. Le souvenir d'Ellen me hante encore mais bon, les bonnes choses ont toujours une fin, n'est-ce pas. Je fixe mon regard de glace sur la rousse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Mar 29 Mar - 13:00

Quand Karine manipule mon poignet, c'est à peine si je grimace. Faut croire que l'idée de retourner dans l'idée de Charlie me glace le sang et m'empêche d'éprouver ou de faire ce que je suis censée faire en temps normal quand j'ai mal...
Bref, je l'écoute vraiment très distraite quand elle me bande la main. Mon esprit est dirigé tout entier vers le bureau du grand chef. J'appréhende énormément. Je salue Noah quand il part puis regarde toujours silencieuse, Bastian qui se sert un verre d'alcool. Il a l'air beaucoup plus crevé que ce qu'il semble vouloir bien montrer.
D'ailleurs, alors qu'il passe devant moi pour monter les escaliers, je repère d'un simple coup d'œil les autres filles qui ont l'air d'apprécier le spectacle et qui semblent prêtes à intervenir de nouveau. Hum... De voir ces pimbêches le regarder sans retenue, mon sang ne fait qu'un tour et cela me sors légèrement de ma torpeur.
Si je reviens ici, ce n'est certainement pas pour qu'on marche sur mes plates bandes ! Je leur lance un regard peu amical avant de suivre Bastian jusque dans le fameux bureau.

Mais arrivée devant, j'hésite très largement. Le bras droit de Charlie me tient la porte, mais j'ai un petit mouvement de recul avant d'entrer. La peur refait à nouveau surface même s'il n'y a personne dans ce bureau pour l'instant.
En fait, j'ai l'impression de revenir un mois et demi en arrière quand j'ai passé ces portes pour la première fois ! C'était Bastian qui était venu me chercher dans la salle du bar avant de me mener ici et de me laisser seule avec le boss... Je flippais mais pas forcément de la même manière que là tout de suite... Il m'avait donné une mission pour que je garde la vie sauve et j'avais plus ou moins foiré cette couverture en me révélant ce soir... Qu'est-ce qui me maintient encore en vie après tout? J'ai failli au travail que l'on me demandait et je reviens limite bredouille à part avec une information essentielle à transmettre.
Qu'est-ce qui pourra me sauver cette fois-ci? Je suis plongée dans mes pensées quand je sens mon portable vibrer. Tiens. Je l'avais oublié celui-là. Je le sors et remarque alors que ma mère a tenté de me joindre une bonne cinquantaine de fois. J'ai rien senti jusqu'ici ! Je fronce les sourcils en me demandant si je peux lui répondre quand Bastian me prend le portable des mains, l'ouvre, en sort la carte Sim puis la détruit.

Je le regarde, quelque peu interloquée lorsqu'il me redonne un portable vide. Je préfère ne pas relever sa phrase. On vient encore une fois de me prendre une chose importante, et non des moindres...
Faut-il qu'en venant dans ce bureau, on me départisse de quelque chose de crucial m'appartenant? C'est ce que je me pose comme questions quand je vois mon supérieur se diriger vers la baie vitrée. Quel contraste d'avec cette première fois dans ce bureau ! Il ressemble quelque peu à Charlie ce jour-là, et ça m'en fait frissonner d'avantage. Une longue attente commence alors. Debout devant le bureau... Je n'ose pas m'asseoir. Une demie-heure passe avant que l'on entende du bruit provenant de l'escalier.
Quelqu'un arrive. Je me retourne au moment où la porte s'ouvre et je vois Charlie Nine pénétrant dans son bureau, sans me jeter un quelconque regard, puis s'installer bien tranquillement dans son fauteuil. Je le sens mal... Vraiment mal, qu'est-ce que je fais ici, déjà? Je ne me sens plus très bien... Si je le pouvais, je me cacherais bien derrière Bastian, à mes côtés quand il fait mine d'avoir les nouvelles de ma part et non de son bras droit.
Merde... Je vais encore devoir la jouer serrer, c'est ça? Je met mes mains derrière mon dos pour éviter de lui montrer ma nervosité puis j'essaie de soutenir son regard.


Car... Car ma couverture est tombée avant que Dean Summer ne se fasse tuer sous nos yeux par Bastian... Il y avait une possibilité de coincer des Nordic's à la station Nostrand Avenue, j'étais présente du côté NYPD, puis les Niners sont arrivés et ça a dégénéré quelque peu. Fusillade, course poursuite puis meurtre pour récupérer une sacoche, qu'on a ici. Summer semblait avoir des doutes à mon sujet et vers la fin... Disons que je n'avais plus le choix, je devais choisir mon camp et... j'ai choisi les One Niners.

Je m'arrête là pour reprendre ma respiration puis je termine, un peu hésitante. Je lui ai légèrement caché pourquoi ils pensaient coincés des Nordic's dans cette station, le rôle de mon frère en gros.

Voilà ce qu'il s'est passé...

Advienne que pourra mais je le sens mal, très mal. Je n'ai rien à faire ici et il me le fait bien sentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Nine

avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 01/11/2010

Feuille de personnage
Karma:
7/7  (7/7)
XP:
760/760  (760/760)
Respect:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Mer 30 Mar - 8:46

Je fronce les sourcils en apprenant la mort de Dean Summer. Je fusille du regard Bastian, et dit d'une voix grave où l'on sent ma colère.

Tu as tué Summer ? Pour quelle raison ? N'ai-je pas été assez clair dans les ordres avec les hommes ? Si je voulais que les Summer meurent, ils l'auraient été à la première minute où l'idée de revenir ici les auraient traversé. Ca change tout, Bastian. Qu'est-ce qui t'as pris ?

J'y ai été contraint. Tu aurais perdu la sacoche et nous allions tous les trois mourir si je n'en abattais pas un.

Pourquoi ne pas avoir abattu le chef des patrouilles, alors ?


Parce que cela n'aurait pas été suffisant pour les faire reculer. Même devant la mort de Dean, son fils a eu du mal à me rendre la sacoche. Maintenant, si tu souhaites me destituer de ma place de bras droit, je l'accepterai, mais il m'a semblé que ce choix était plus judicieux qu'un autre. Nous avons perdu plus d'une vingtaine d'hommes là bas.


Je grogne légèrement à sa réponse et demande à récupérer la sacoche, que j'ouvre devant leurs yeux. J'en sors un petit sachet en velours que je penche et fait tomber plusieurs émeraudes, saphirs et rubis. Je les observe un moment, et retourne le sac en velours, laissant les pierres précieuses de côté. Elle est là, l'adresse, imprimée dans la matière.

29 Street Sthockolm, Staten Island, parfait. Les Nordic's n'ont pas l'air d'avoir menti, tu enverras des hommes récupérer les Aka-47.

J'observe le numéro imprimé en dessous,


Hm, et ils nous ont même donné le numéro pour leur pay plan. Vladimir n'a pas perdu la main malgré sa retraite avancée. Bien.

Je lève à nouveau les yeux sur la rouquine, puis sur Bastian.


Allez annoncer la mort de Summer dans le salon. Une nouvelle ère commence pour les gangs. Nous allons leur montrer qui sont les patrons de New York. Profitez, les choses sérieuses vont bientôt commencer...

Mon regard est perçant et je me frotte légèrement ma barbe taillée, me mettant à réfléchir aux prochaines relations. Je souris.

Bastian, tu te chargeras d'éliminer Paul. Nous n'en avons plus besoin et il devient un peu trop gourmand à mon goût. Abigail, re-bienvenue dans le gang. Et heureux de savoir que celui-ci est votre nouvelle famille... Vous pouvez sortir, sauf si vous avez quelque chose à ajouter.

Libre à toi de demander une faveur à ton chef ou bien de lui poser des questions...ou aller directement dans le salon pour faire péter le bouchon de champagne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail J. Farlos

avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 19/12/2010
Age : 40

Feuille de personnage
Karma:
1/7  (1/7)
XP:
160/160  (160/160)
Respect:
95/150  (95/150)

MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   Mer 30 Mar - 12:55

Alors que j'attends en silence sa réaction, je sens mes mains tremblées derrière mon dos et je fais tout mon possible pour que cela cesse. Ce n'est pas le moment de flancher, surtout pas après une journée si éprouvante !
Je n'en ai pas le droit. Mais c'est très fatiguant et très stressant... Ce que je donnerais pas pour m'enfuir loin de cette pièce ! Même si j'admire et respecte le travail de mon chef, je ne suis jamais vraiment rassurée en sa présence. Il semble très mystérieux et froid, plus que Bastian, enfin non, d'une manière différente de Bastian et c'est plutôt écrasant.
J'attends donc, restant droite, contrôlant le tremblement de mes mains alors qu'il se tourne enfin vers son bras droit. Ouf ! Il a arrêté de m'observer ! Mais je tends l'oreille aux paroles qu'il lance à mon second supérieur. Ainsi, il ne voulait pas voir Dean Summer mort, mais pourquoi? C'est insensé vu que c'est l'ennemi à abattre du côté des gangs ! D'un autre côté, Bastian lui-même n'a pas l'air d'être au courant de tout et surtout n'a pas l'air de bien comprendre où Charlie veut en venir.

Je suis au moins surprise de l'entendre dire qu'il peut le virer si l'envie lui prend. Cette manière d'agir me prouve très facilement la loyauté que Bastian a envers Charlie et le lien qui les unit.
Je n'aurais jamais ce lien, cette connectivité. Je ne sais même pas si je pourrais supplanter cette relation ! Ah nan, ça va pas Abi !
Arrête d'être si pessimiste à la fin ! Ok, on vient de me priver de ma dernière connexion d'avec ma famille, soit mais je peux toujours aller les voir même si... à la réflexion... la demeure parentale se trouve sur le territoire Nordic... Encore eux ! Toujours eux ! Fait chier.
Je serre alors les poings, toujours dans mon dos, pour évacuer ma colère puis reporte mon attention sur la sacoche, la fameuse sacoche pour laquelle j'ai perdu ma couverture et pour laquelle Dean Summer l'a payé de sa vie...
Des diamants? Sur le coup, je suis surtout surprise, tout ça pour des pierres précieuses? Cela n'a ni queue ni tête ! Mais il y a autre chose vu que Charlie retourne le sac en velours pour révéler une adresse. Hum... Sympa comme tactique ! Plutôt pas mal !
Je ne peux qu'admirer le choix judicieux pour transmettre ce message. Heureusement qu'on l'a récupérer... Mais je peux m'empêcher d'être harassée de fatigue en me disant qu'il y a eu tout ça pour cette cache secrète.

Franchement crevant ce bureau... Je l'écoute en silence, puis je me permet un faible sourire lorsqu'il m'accueille à nouveau dans le gang. Même si ce n'est pas de gaieté de cœur, je viens de perdre mon dernier lien avec ma famille, je suis heureuse d'être ici, dans cet endroit. Il me le prouve d'ailleurs aisément en faisant allusion à ma "nouvelle famille", je ne peux m'empêcher de croire qu'il y a un message caché derrière.
J'avale difficilement ma salive avant de lui parler, je n'ai rien à demander si ce n'est porter son attention sur moi dans le mauvais en faisant allusion à la famille Jones et mon frère chez les Nordics. Il a bien dit de se reposer un peu, non?


Merci. Je vous souhaite une bonne soirée.

Puis après lui avoir fait un signe de tête, je prends congé et me dirige vers le salon et le bar, espérant que Bastian me suit. J'ai tout sauf envie de boire toute seule ce soir. J'ai certes besoin d'un remontant mais peut-être pas que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau de Charlie Nine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau de Charlie Nine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bureau du maire
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» Le bureau des assignations
» [RP] - Bureau de la direction (demandez messire Liptis)
» [RP] Bureau de Maël O'brian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
gangs-of-new-york :: The Bronx :: Districts :: Districts & Avenues :: Arthur Avenue [Quartier italien] :: One Niners [Résidence principale]-
Sauter vers: